Live now
Live now
Masquer
RDC_Laura_Une_H
Règlement de comptes

Laura, 4 911 € à deux : « J’ai épargné 9 000 € en 8 mois grâce au système des enveloppes »

Est-ce que le système des enveloppes permet vraiment de mieux gérer son argent au quotidien ? Vaut-il mieux avoir un travail qui paye bien ou un travail qui nous laisse du temps ou nos proches ? Voici quelques-unes des interrogations auxquelles nous nous attaquons cette semaine dans Règlement de comptes.

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière (en couple ou solo) et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Laura qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Laura
  • Âge : 33 ans
  • Profession : Ingénieur Assurance Qualité dans les Systèmes Informatiques
  • Salaire net avant prélèvement à la source : pas imposable jusqu’à présent
  • Salaire net après prélèvement à la source : 2 470 € environ pour Laura ; 2 000 € environ pour son conjoint
  • Personnes (ou animaux) vivant sous le même toit : son conjoint, ses 2 enfants et leurs 3 chats
  • Lieu de vie : une maison à Landerneau (Finistère)

La situation et les revenus de Laura

Laura, 33 ans, est consultante pour une entreprise de services du numérique (ESN). Elle a actuellement une mission en tant qu’Ingénieur Assurance Qualité, et est en CDI. 

« Je suis arrivée dans l’informatique il y a six ans environ, suite à une reconversion car je ne trouvais pas d’emploi dans ma branche Hygiène Sécurité Environnement (HSE). Je ne peux pas dire que je sois passionnée par mon métier, mais il paye bien les factures et n’est pas contraignant. »

Laura vit avec son conjoint, avec qui elle est en couple depuis quinze ans et pacsée depuis neuf. Ensemble, ils ont eu deux garçons, de quatre et sept ans. Ils résident en Bretagne, à Landerneau (Finistère), dans une maison avec jardin de 95 m2 dont ils sont locataires depuis juillet 2023.

« Nous ne sommes pas vraiment à la campagne mais pas non plus à la ville. »

Pour son job d’Ingénieur Assurance Qualité, Laura touche un salaire net de 2 470 €.

« Il y a encore un an ou deux, j’aurai répondu que je suis bien payée. Mais aujourd’hui, avec tout qui augmente, je me rends compte que mon salaire n’est pas ‘mirobolant’. De ce que je vois autour de moi, il semblerait que nous soyons dans la tranche haute (non pas riches, mais un ménage qui a ce qu’il faut pour vivre et non pas survivre). »

Le conjoint de Laura touche quant à lui un salaire de 2 000 € environ (plus les primes variables). Le couple touche également 141,99 € d’allocations familiales, ce qui porte leur revenu mensuel total à 4 912 € à deux

RDC_Laura_Salaires

Le rapport à l’argent de Laura et son organisation financière

Laura a grandi seule avec sa mère, « toujours très inquiète quant à l’argent »

«  Ma mère m’a élevée seule avec ma sœur, donc j’ai connu très tôt les problèmes d’argent : les mois rudes où nous ne pouvions pas manger de viande par exemple. 

Concernant mes grands-parents, ils étaient assez radins. Ils craignaient de dépenser l’argent qu’ils avaient gagné pendant leur parcours professionnel. De ce point de vue là, je ne ressemble pas du tout  à ma famille ! »

Aujourd’hui, même si elle ne se considère pas riche, Laura ne cherche pas à gagner davantage. « Du moment que j’ai assez d’argent pour faire plaisir à mes enfants, et concrétiser mes projets, cela me suffit. Je pense que c’est pour cela que je ne cours pas après un travail qui paie bien, mais plutôt un qui me donne envie de me lever le matin. »

La dernière fois que la jeune femme a été à découvert ? À la naissance son premier enfant. « Je venais de perdre mon emploi et étais au chômage. J’avais donc perdu la moitié de mon salaire. Depuis, j’ai remonté la pente et ai toujours fait en sorte de ne plus connaître ça, même s’il y a eu des mois difficiles. »

Pour ne plus rencontrer de difficultés financières, Laura a adopté en septembre dernier la méthode des enveloppes, qui consiste à mettre de côté de l’argent liquide suivant les différents postes de dépenses, pour mieux se rendre compte des sommes dépensées chaque mois. 

« J’ai eu une prise de conscience : je n’avais aucune épargne, je pouvais dépenser entièrement mon salaire pour des ‘broutilles’. Comme on dit, la carte bleue me brûle les doigts.

Il était urgent que je revois ma gestion de l’argent car nous avons pour projet de devenir propriétaires rapidement, c’est-à-dire dans environ quatre ans. Pour cela, il nous faut donc un apport. Du côté de monsieur, pas trop de problème, il a déjà 40 000 € de côté. Mais moi, je n’avais rien. »

La méthode des enveloppes a porté ses fruits puisqu’elle a permis à Laura de repenser intégralement sa gestion financière. 

« Pour le moment, j’ai épargné presque 9 000 € tout en conservant le même train de vie. En revanche, mes achats ‘plaisirs’ sont mieux réfléchis et beaucoup moins spontanés ! »

Côté organisation, Laura dispose d’un compte personnel – tout comme son conjoint – mais pas de compte joint. 

« Sur les charges fixes, nous avons une répartition 50/50 entre nous depuis environ 7 mois (suite à une augmentation du salaire de monsieur). Les charges fixes sont donc prélevées directement sur nos comptes. »

RDC_Laura_Revenus

Les dépenses de Laura

Le premier poste de dépenses du couple : 943 €, réglé intégralement par le conjoint de Laura, pour leur maison avec jardin à Landerneau. 

Ils règlent à 50/50 les factures : 110 € d’électricité et 4,15 € d’eau. Même chose pour les 130 € d’assurances (habitation, auto, accidents de la vie) et les abonnements (téléphone et internet à 83 €, service de streaming à 18 €, divers à 20 €). Le couple règle aussi 10 € de frais bancaires. 

Laura et son conjoint utilisent chacun une voiture pour se déplacer au quotidien. Cela se ressent sur leur budget : à deux, ils payent chaque mois 300 € de carburant

Autre dépense sur leurs finances : les cigarettes. Tous deux fumeurs, ils dépensent 400 € pour leur tabac. 

Côté alimentation, Laura et son conjoint dépensent en moyenne 550 € pour se nourrir à quatre, principalement chez Leclerc et Lidl, et répartis comme suit : 450 € budgétés grâce au système des enveloppes et 100 € mis par son conjoint.

« Depuis que nous avons des enfants, nous privilégions la qualité plutôt que le prix, même si nous sommes vigilants sur le coût. Par exemple, nous n’achetons pas le gruyère premier prix car de mauvaise qualité. Mais nous n’allons pas prendre le plus cher si nous trouvons moins cher à qualité égale. »

Les enfants du couple étant scolarisés et mangeant chaque midi à la cantine, cela leur revient à 225 € en moyenne par mois

Ils dépensent par ailleurs 110 € en alimentation pour leurs trois chats, et mettent de côté 30 € en prévision des frais vétérinaires. 

Quant aux dépenses dites « féminines » de Laura, elles pèsent très peu sur le budget de Laura : environ 10 € par mois

« J’ai un budget cup menstruelle de 27 € tous les deux ou trois ans, quand il est temps de la changer. Pour le maquillage, je dépense environ 60 € par an si je prends la fourchette haute. Pour le rasage, je prends les rasoirs de mon conjoint. Concernant la contraception, je n’en prends plus (je me suis faite opérer). Par contre, à l’époque où je prenais la pilule, elle était uniquement à ma charge. »

RDC_Laura_Depenses

Les dépenses loisirs de Laura

Pour se détendre en famille, Laura prévoit chaque mois – toujours grâce aux enveloppes – un budget de 450 € (350 € de son côté et 100 € du côté de son conjoint). Il est utilisé pour les sorties avec les enfants ou pour un « petit restaurant en amoureux »

« C’est très important pour nous d’avoir un bon budget loisirs afin de pouvoir passer du temps en famille. Par exemple, le week-end dernier, nous sommes allés au bowling. Nous avons pu nous faire plaisir en jouant, en buvant un coup et en y prenant le goûter. Ce fut une chouette après-midi. Et quand on a un budget déjà prévu pour ce type de sortie, je trouve qu’on en profite mieux car nous savons que cela n’impactera pas le reste de nos dépenses. »

Depuis qu’elle a rééquilibré son budget avec les enveloppes, Laura fait moins de dépenses qu’elle juge inutiles ou trop importantes. Elle ne voit donc pas quel poste elle pourrait davantage réduire. 

En revanche, il lui arrive encore de faire quelques « craquages ». Son dernier ? Un jeu de société, acheté 49 €.

« Mais on ne peut pas dire que ce soit un craquage car je l’avais prévu dans le budget, et avais attendu deux mois avant de me décider à l’acheter.

Mon conjoint a craqué quant à lui sur un robot aspirateur connecté (199 €). Mais idem, il rentre dans le budget alloué à la maison (bien que pour celui-ci, nous n’avions que 115€). Nous allons donc diminuer ce budget sur les prochains mois. »

Quant au budget vêtements , il est de 50 € par mois, mais pas toujours dépensé. 

« Cela concerne surtout les achats pour mes enfants. Je les utilise aussi pour mes achats et ceux de mon conjoint, mais uniquement si nous avons besoin et s’il reste des sous dans l’enveloppe, sinon nous nous contentons de ce que nous avons. De plus, comme je fais de la couture, je préfère réparer plutôt que acheter neuf. »

De manière générale, Laura tâche d’acheter en maximum de seconde main, essentiellement en vide-grenier, en brocante ou sur le marketplace de Facebook.

« Je n’achète jamais sur Vinted… Quand j’achète en magasin, c’est uniquement au moment des soldes et sur une liste fixée des besoins du moment. Si jamais mes enfants veulent un habit en particulier, on voit ensemble s’ils ne l’ont pas déjà, si je ne peux pas le coudre avant ou si je peux l’avoir de seconde main. Ce n’est pas pour une question d’argent (quoique) mais surtout d’acheter de façon raisonnable et de la plus plus écologique possible. »

L’épargne de Laura et ses projets d’avenir

Une fois toutes leurs factures honorées, Laura et son conjoint disposent d’un reste à vivre d’environ 2 000 €, qui est aussitôt réparti dans des enveloppes pour leurs futurs besoins : 140 € pour les impôts, 50 € pour les achats de Noël, 50 € pour les urgences, 50 € pour la voiture, 30 € pour les frais vétérinaires, 40 € pour les anniversaires. 

Le reste est disposé comme suit sur divers comptes épargne, notamment 200 € d’assurance vie pour Laura

« À cela s’ajoute l’argent que je vire sur mon compte épargne en fin de mois s’il me reste de l’argent sur mon compte courant (entre 100 € et 400 € par mois). » Cet argent servira à constituer un apport en vue de l’achat d’une maison, mais aussi à payer les vacances d’été (environ 1 300 €). 

Le conjoint de Laura épargne quant à lui 100 € par mois, et le couple met de côté 50 € pour les enfants depuis leur naissance. 

« C’était très important pour nous car j’ai connu le fait de devoir travailler pendant mes études pour me payer mon permis, ma voiture, mon appartement… Cela leur permettra d’avoir un bon démarrage dans la vie. »

Outre l’achat futur d’une maison, Laura et son conjoint ont pour projet de partir 3 semaines au Japon en famille. « Pas tout de suite, le temps de réunir les fonds. »

« Je suis plutôt heureuse au quotidien, bien que l’augmentation du coût de la vie m’inquiète pour notre avenir… Nous verrons bien comment ça se passera. »

Merci à Laura de nous avoir ouvert ses comptes !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

17
Avatar de alice-louve
18 mai 2024 à 13h05
alice-louve
Le premier poste de dépenses du couple : 943 €, réglé intégralement par le conjoint de Laura, pour leur maison avec jardin à Landerneau.
ls règlent à 50/50 les factures : 110 € d’électricité et 4,15 € d’eau. Même chose pour les 130 € d’assurances (habitation, auto, accidents de la vie) et les abonnements (téléphone et internet à 83 €, service de streaming à 18 €, divers à 20 €).
Côté alimentation, Laura et son conjoint dépensent en moyenne 550 € pour se nourrir à quatre, principalement chez Leclerc et Lidl, et répartis comme suit : 450 € budgétés grâce au système des enveloppes et 100 € mis par son conjoint.
Pour se détendre en famille, Laura prévoit chaque mois – toujours grâce aux enveloppes – un budget de 450 € (350 € de son côté et 100 € du côté de son conjoint).
@Marre des
Sur ces dépenses, la répartition est plutôt claire.
Pour le reste effectivement, il n'est pas précisé comment les dépenses sont réparties.
0
Voir les 17 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Ava, médecin généraliste à 4 316 € par mois : « Mon point fort, c’est le minimalisme »

2
Source : Jacob Lund / Canva
Règlement de comptes

Virginie gagne 2 389 € par mois : « J’ai pu acheter mon appartement en partie grâce à des donations de mes parents »

Source : gonghuimin468 / pixabay
Règlement de comptes

Augustine et son mari, 5 400 € par mois : « Je trouve que je surconsomme beaucoup trop de vêtements »

6
Source : Kampus Production / Pexels
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « On fait des sacrifices tous les jours »

34
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

6
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

Source :  David-Prado / Getty Images Pro
Règlement de comptes

Lola, 2 244 € par mois et en reconversion : « J’ai dépensé environ 3 000 € en coiffure cette année  »

2

La vie s'écrit au féminin