Live now
Live now
Masquer
Banane - pénis en érection
Santé sexuelle

Cette chirurgie va réjouir (et faire jouir) les personnes qui ne sentent plus leur pénis après une lésion de la moelle épinière

Certaines personnes à pénis qui souffrent de lésions de la moelle épinière ou de malformations congénitales ne sentent pas leur membre, ou ne connaissent pas l’orgasme. Heureusement, certaines procédures leur rendent des sensations !

Les personnes à pénis atteintes d’une lésion de la moelle épinière (LME) ou d’autres malformations — après un accident ou une dégénérescence — souffrent également au niveau de leur vie sexuelle.

Le rapport, me demanderez-vous ? Eh bien selon l’endroit et la gravité de la blessure, les personnes atteintes de lésions peuvent voir leur désir sexuel diminuer drastiquement, leur pénis peut devenir insensible et l’orgasme peut être impossible à atteindre… Et après une LME, les personnes à vulve aussi peuvent subir des bouleversements du côté de leur jouissance sexuelle.

Mais, lumière au bout du tunnel, il existe heureusement plusieurs techniques chirurgicales (ou non) pour retrouver une verge fonctionnelle et une vie sexuelle épanouie.

« Beaucoup d’entre eux classent [la capacité à être excité et à jouir] comme étant encore plus importante que de pouvoir marcher à nouveau. »

Max Overgoor, chirurgien plasticien néerlandais, pour MELMAGAZINE

Une vie sexuelle bouleversée

Dans la grande majorité des cas de lésions de la moelle épinière, les fonctions sexuelles douillent un peu (beaucoup). Comme ça se fait ? Le Scire Project, une communauté scientifique autour de la santé sexuelle après une lésion de la moelle épinière, explique :

« Certains ou tous les signaux nerveux qui permettraient normalement au cerveau et aux organes sexuels de communiquer ensemble ne peuvent pas le faire. La plupart des personnes auront une certaine perte de sensation au niveau des organes génitaux et de la peau à proximité après la lésion. »

[…] La plupart des [personnes à pénis] vivent des changements dans leur capacité d’avoir une érection et de la maintenir durant le sexe. [Elles] peuvent vivre une incapacité à éjaculer durant l’activité sexuelle ou avoir des éjaculations imprévisibles »

Pour Max Overgoor, chirurgien plasticien néerlandais, ce phénomène survient car la moelle épinière, qui véhicule des neurotransmetteurs et active des signaux dans le cerveau, contrôle aussi les sensations de la douleur ou du plaisir. « Lorsqu’elle est endommagée, les neurotransmetteurs qui créent les sensations d’excitation et de stimulation sexuelle ne parviennent jamais au cerveau », analyse-t-il pour MEL Magazine.

L’impact sur la santé mentale peut être énorme : cette soudaine incapacité à bander, à être excité ou à jouir est, pour beaucoup, invivable et très frustrante. La réparer devient alors un but : « Beaucoup d’entre eux le classent comme étant encore plus important que de pouvoir marcher à nouveau », confie le chirurgien.

La procédure doit être accompagnée d’une rééducation pour que le cerveau associe la stimulation de la verge aux « bonnes » sensations.

Des sensations retrouvées

Une fatalité ? Pas toujours !

D’après la site Hollister, « des médicaments ou une aide mécanique peuvent aider à retrouver une vie sexuelle satisfaisante et équilibrée. »

Après une dizaine d’années de recherches, le chirurgien Max Overgoor a récemment mis au point une procédure qui va en réjouir (et en faire jouir) plus d’un. TOMAX est une intervention pendant laquelle on relit un nerf de l’aine au nerf abîmé du pénis pour qu’il récupère ses sensations.

Banane épluchée.
Cette soudaine incapacité à être excité ou à jouir est, pour beaucoup, invivable et très frustrante.

Aujourd’hui, le chirurgien a pratiqué la procédure sur 85 personnes et l’enseigne à d’autres docteurs dans le monde entier pour changer la vie de ces patients.

Mais l’intervention n’est pas parfaite et engendre des changements au niveau des sensations pendant l’excitation. Max Overgoor précise :

« Lorsque quelqu’un touche le gland du pénis [après TOMAX], la première sensation qu’il rencontre est dans son aine, ce qui est vraiment étrange. Mais ensuite, si vous regardez votre pénis [pendant qu’il est touché], la plasticité du cerveau transforme cette sensation pour faire croire que la sensation est dans le pénis lui-même. »

La procédure doit donc être accompagnée d’une rééducation pour que le cerveau associe la stimulation de la verge aux « bonnes » sensations. En tout, 70% des personnes pourront retrouver du plaisir dans l’aine ; 35% seulement seront capables de réellement sentir leur pénis.

Au-delà de la chirurgie, les personnes atteintes de lésions réapprennent surtout à voir le sexe autrement en redécouvrant d’autres zones érogènes, en testant d’autres positions sexuelles, en sortant de mythe de la pénétration ou en communiquant davantage avec leur partenaire.

Ça donne de l’espoir !

À lire aussi : Comment les femmes expliquent leurs difficultés à atteindre l’orgasme

Les Commentaires
1

Avatar de Sophie L
29 novembre 2021 à 20h29
Sophie L
... et pour les personnes à vulve ayant les mêmes lésions, du coup ?...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé sexuelle

Féminisme
Main touchant une mangue

S’ausculter la chatte pendant des ateliers d’auto-examen, un acte aussi militant que rassurant

Conseils sexe
Une femme dans un lit prenant du CBD.

Le CBD a-t-il révolutionné ma sexualité ? J’ai testé pour vous l’alliance chanvre et galipettes

Pauline Ferrari

24 jan 2022

4
Santé sexuelle
Consultation gynécologique dans un cabinet

Les Françaises boudent les gynécos : plus de la moitié d’entre elles a déjà renoncé à un rendez-vous

Féminisme
my-body-my-rules-vert

« J’ai dû voir 4 ou 5 gynécos » : être une femme qui veut se faire stériliser reste une galère

Maëlle Benisty

17 jan 2022

7
Actu sexe
Personne tenant des préservatifs dans sa main

La pénurie de capotes est réelle, mais pas pour les raisons que vous imaginez

Santé sexuelle
Poterie représentant une vulve.

« C’est une opération aléatoire » : avec celles qui ont choisi la labioplastie, la chirurgie de la vulve

Laura Bonnet

14 jan 2022

17
Santé
endo

Douleurs insoutenables et sexualité limitée : l’endométriose, je vis avec depuis toujours

Une madmoiZelle

14 jan 2022

86
Politique
pexels-cottonbro-endometriose

Macron nous vante sa « stratégie » contre l’endométriose, à 3 mois de la présidentielle, tiens tiens

Maëlle Le Corre

12 jan 2022

7
Santé sexuelle
Plaquette de pilule contraceptive

Voici comment avoir accès à la contraception gratuite, maintenant accessible jusqu’à 25 ans

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9