Live now
Live now
Masquer
carologie-youtube
Culture Web

La Carologie, une YoutubeuZ qui a plein de choses à vous dire

08 avr 2016 4
Cette semaine on a voulu vous parler d’une YoutubeuZ qu’elle est bien : La Carologie !

Je n’ai pas eu à chercher bien loin pour trouver la YoutubeuZ que nous allons vous présenter maintenant.

En effet, son nom vous dit peut-être quelque chose parce qu’elle a déja fait l’objet d’un article il n’y a pas si longtemps avec sa vidéo Adios soutien gorge et son envie de se libérer de conventions sociales…

adios-soutien-gorge

Clique sur l’image pour découvrir la Carologie !

On avait déjà plein d’admiration pour elle avec cette vidéo mais je vous invite à aller voir le reste de sa chaîne ! C’est vraiment un petit bonheur d’avoir une fille pleine de vie dans son ordinateur, qui vous parle de tout et de rien avec un petit accent suisse.

Ce que j’aime particulièrement chez elle c’est qu’elle est bourrée de bienveillance, elle te parle sans vouloir te convaincre à tout prix, et elle a cette façon de causer en toute humilité.

Carolina c’est un peu la pote trop cool avec qui tu parlerais des heures de sujets divers et variés, et avec qui tu passerais d’une idée à une autre sans jamais t’ennuyer.

Comme je la soupçonne de pas s’estimer à la hauteur pour parler de pleins de sujets et donner son avis, j’ai voulu la mettre en avant sur madmoiZelle. Elle parle beaucoup de société, de ses pensées en vrac sur plein de sujets différents, d’Art

Je vous conseille particulièrement l’une de ses dernières vidéos :

COUP DE GUEULE :

À lire aussi : J’ai testé pour vous… le syndrome de l’imposteur

  • Qui es-tu ? Présente-nous ta chaîne !

Alors, je m’appelle Carolina, j’ai dix-neuf ans et j’ai vécu toute ma vie à Genève en Suisse. J’ai créé une chaine YouTube dans le simple but de partager ce qu’il se passe dans mon cerveau.

J’aime beaucoup parler et je m’intéresse au développement personnel, donc YouTube est un très bon moyen de partager ce que j’apprends au fur et à mesure que je grandis.

  • Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Je suis étudiante au collège (le lycée pour les Français) en dernière année en option art.

  • Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire des vidéos ?

J’ai voulu faire des vidéos car pendant très très longtemps j’en ai regardé. J’ai donc naturellement eu envie de faire comme les personnes que je voyais sur mon écran car je trouvais ça génial comme concept. Et, avec le temps, je me suis rendu compte que j’avais une vision de la vie assez peu connue sur YouTube.

Je me suis rendu compte que j’avais une vision de la vie assez peu connue sur YouTube.

Je me suis intéressée au féminisme, à la spiritualité, au développement de soi et à bien d’autres choses. J’ai vite remarqué que les gens avaient tendance à faire toujours les mêmes contenus, notamment basés sur la consommation (bien sûr je généralise à mort hein mais je pense me faire comprendre).

C’est donc au bout d’un très long moment de réflexion que je me suis décidée à créer mon univers sur YouTube et à ouvrir ma chaîne.

DANS MA TÊTE : Société de surconsommation #1 (conditionnement et publicité)
  • Comment ton entourage a-t-il réagi ? Est-ce que tes proches te soutiennent ?

Mon entourage a très bien réagi, à ma grande surprise. Au début, seuls quelques amis très proches connaissaient l’existence de ma chaîne, puis au bout d’un mois je l’ai partagée sur mes réseaux sociaux personnels. J’ai été très bien accueillie. Ma mère et ma sœur me soutiennent à fond et regardent mes vidéos (ce qui me touche beaucoup).

  • Quel matériel utilises-tu ?

J’utilise un Canon 1100D (sans retour caméra), des éclairages parapluie et parfois un micro Snowball pour les covers. Je monte avec Windows Live Movie Maker.

  • Combien de temps te prend chaque vidéo ?

Ça dépend. En général, à partir du moment où j’allume ma caméra jusqu’au moment où je la poste sur YouTube, il peut en tout se passer trois heures mais c’est vraiment très approximatif. Certaines vidéos sont re-filmées trois fois (parfois plus) vu que je n’ai pas de script et que je suis une championne du hors-sujet.

  • Comment est-ce que tu procèdes ? Es-tu aidée par ton entourage à différentes phases ?

J’ai un carnet de notes dans lequel je liste juste des mots-clés. J’inscris les différents points à discuter dès que j’ai une idée qui me vient à l’esprit.

PARLONS ART : Introduction

Du coup je me promène toujours avec car ça peut me venir à tout moment. Ensuite, quand j’ai assez de points pour faire une vidéo, je la tourne dans ma chambre aux moments où j’ai du temps libre, je la monte et je la poste.

Personne ne m’aide en général mais je parle souvent de mes idées de vidéos à mon entourage en amont. En en discutant, ça m’aide à faire du contenu. Sinon je fais tout toute seule. La musique que j’utilise me vient d’une chaîne appelée Vibin’.

  • Comment gères-tu les commentaires et le fait d’être exposée sur Internet ?

Je les lis tous pour l’instant mais je commence vraiment à avoir du mal à y répondre. Entre les commentaires, les messages privés, les mails, les réseaux sociaux, etc., je ne m’y retrouve plus. J’ai longtemps essayé de répondre à tout le monde mais, malgré la culpabilité que je peux ressentir, j’ai dû m’y faire et juste les lire.

big-podcast-commentaires-youtube

Vu que c’est allé vraiment vite pour moi, je n’ai pas vraiment encore réalisé à quel point je m’exposais, du coup, pour l’instant je n’ai pas l’impression d’avoir une notoriété quelconque.

  • Est-ce que le fait d’être une femme sur YouTube est difficile ? As-tu eu des remarques sexistes ou particulièrement violentes en rapport à ton genre ?

Bien sûr, mais je ne pense pas que c’est particulièrement parce que je suis une fille. Internet est un peu la porte ouverte à la méchanceté gratuite pour tout le monde.

J’ai remarqué que dès que je parle de féminisme, les remarques deviennent beaucoup plus violentes, parfois elles font carrément peur.

C’est vrai qu’on m’a déjà insultée plus d’une fois de « pute », « salope » et tout ce qui s’ensuit mais je reçois beaucoup plus d’amour que de haine sur ma chaîne, donc ce genre de commentaires ne représente qu’une infime partie de ce que je peux lire.

De toute façon, je visionne des vidéos sur YouTube depuis tellement longtemps que je m’y attendais forcément.

Le sexisme, aujourd'hui ? - Travail de maturité

Par contre j’ai remarqué que dès que je parle de féminisme, les remarques deviennent beaucoup plus violentes, parfois elles font carrément peur (j’ai déjà reçu des menaces). C’est un sujet encore très mal compris malheureusement.

  • Est-ce que tu dois beaucoup modérer tes commentaires ?

Non, je laisse la plupart des commentaires mais lorsque j’en lis certains trop haineux, violents voire menaçants parfois je les supprime puis je bloque l’utilisateur. Ça évite des débats et des insultes entre les abonné•es qui me défendent et ceux/celles qui m’insultent.

  • Quelles sont les chaînes YouTube que tu regardes et qui t’inspirent ?

Je regarde beaucoup Esther (anciennement Esther se sentir belle), lInstant inutile, Solange te parle, Poisson Fécond, Romain Teatime, Léa Choue, Lysandre Nadeau, Alys Boucher, Gabriel Luneau et bien d’autres encore…

big-solange-te-parle-interview

  • Quels sont tes projets pour la suite ? Vers quoi as-tu envie d’aller ?

Mes projets sont les suivants : faire une année sabbatique, voyager et préparer mon entrée dans la Haute école d’art et de design à Genève et bien sûr développer ma chaîne. Mon but n’est pas de vivre de mes vidéos pour l’instant même si ça serait quelque chose de génial. Pour l’instant ce qui m’intéresse c’est de connaître le monde et de m’investir à fond dans la création artistique.

Retrouvez  toutes les vidéos de La Carologie sur YouTube !

Si toi aussi tu es une Youtubeuz, as-tu vu que nous avons tout un réseau de vidéastes sur le forum ? Rejoins-le !

Les Commentaires
4

Avatar de MesangeBleue
13 avril 2016 à 22h00
MesangeBleue
J'ai essayé de regarder un épisode de La Carologie mais je n'ai pas aimé, ce qu'elle dit est intéressant mais je n'aime pas sa façon de le dire, ses mimiques, je sais pas elle m'agaceunno:
Par contre j'ai adoré Le Corps La Maison L'esprit Laetitia J'aime son peps, sa façon de parler, elle est souriante, ça donne la pêche Merci @Claudèle
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Culture Web

L'équipe du podcast sexo Hot Line
Conseils sexe

Le podcast sexo « Hot Line » déconstruit avec humour notre éducation sexuelle et intime bancale

Anthony Vincent

27 nov 2022

1
Sexo
Sponsorisé

Le calendrier de l’Avent érotique Dorcel est disponible en édition limitée

Humanoid Native
4 archétypes féminins, une même misogynie véhiculée
Culture Web

Vous êtes plutôt girl boss, féminin sacré, ou that girl ? Comment ces archétypes nourrissent la misogynie

Anthony Vincent

09 nov 2022

3
Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c'est une première canon
Baskets

Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c’est une première canon

Anthony Vincent

03 nov 2022

2
Bianca est la première héroïne grosse de Disney
Culture Web

Disney révèle sa première héroïne grosse dans le film d’animation Reflect

Anthony Vincent

31 oct 2022

10
poupee-peur-halloween
Parentalité

Non, les enfants ne sont pas « mignons », ils sont démoniaques et en voici la preuve !

Manon Portanier

31 oct 2022

8
Lesthétique-Tumblr-va-t-elle-régner-sur-2022
Culture Web

Pourquoi l’esthétique Tumblr revient-elle en force en 2022 ?

Anthony Vincent

25 oct 2022

14
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

Photo fournie par les sans pages
Culture Web

« Wikipédia reproduit les biais sexistes de notre société » : les sans pagEs, le collectif qui comble le fossé de genre de l’encyclopédie

Aïda Djoupa

09 oct 2022

Monika Kozub / Unsplash
Culture Web

Comment parle-t-on des règles à l’étranger ? Réponse dans ce podcast du Courrier international

Aïda Djoupa

25 sep 2022

La Petite Sirène ces réactions d’enfants au trailer en live-action vont vous faire fondre
Pop culture

La Petite Sirène en live-action : ces adorables réactions d’enfants au trailer vont vous faire fondre

La pop culture s'écrit au féminin