Live now
Live now
Masquer
camille-et-justine
Daronne

Camille et Justine mettent un coup aux pères misogynes dans leur nouvelle vidéo

Les créatrices de contenus bien connues du web ont partagé une nouvelle vidéo qui met un uppercut aux réactions toxiques de certains pères de petites filles.

Ce n’est pas une parodie, ces vidéos existent vraiment. Sur certaines d’entre elles, on peut y voir des pères faisant signer à leur petite fille, sous fond de musique de la Ligue des champions, un contrat où elles promettent de ne pas avoir de petit ami avant 2040. C’est censé être drôle, mais c’est non, c’est raté.

Camille et Justine, que vous connaissez sûrement pour leurs vidéos féministes, engagées et militantes, ont décidé de les reprendre, de les analyser et de les commenter, avec brio.

Camille et Justine contre les relents patriarcaux des années 50

Camille et Justine, avec humour et ironie, commentent ces vidéos, qui s’inscrivent dans une trend qui prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux, et notamment sur TikTok. Elles y posent des questions simples : de quoi ces pères veulent protéger leurs filles exactement ? Des autres hommes ? Mais ces hommes ne sont-ils pas ceux qui s’insurgent en criant des #notallmen (pas tous les hommes) dès que les militantes dénoncent les agissements misogynes et qui ne veulent pas que les hommes soient craints ? Qu’en est-il des filles qui préfèreront d’ailleurs peut-être sortir avec une autre fille ?

Utiliser son enfant pour une vidéo misogyne et rétrograde

Dès le plus jeune âge, on assiste, grâce à ces vidéos, à la toxicité du patriarcat. Est-ce que la prochaine étape, c’est de faire signer aux petites filles de ces pères soi-disant protecteurs, des clauses de virginité jusqu’au mariage ? Est-ce qu’il y aura un contrat pour que le futur homme qu’elles fréquenteront, si c’est un homme bien sûr, corresponde bien aux valeurs attendues par leur père ?

En dehors de l’aspect « humoristique » de ces vidéos, que certains et certaines peuvent trouver drôles, on peut aussi dénoncer l’utilisation d’enfants, de très jeunes petites filles, pour faire passer un message patriarcal, misogyne et rétrograde. En tournant ces vidéos sous un prisme humoristique, les hommes de ces contenus usent de leur influence pour continuer à diffuser un message bien rance, qui ne fait rire que ceux qui trouvent normal d’avoir un pouvoir de décision sur la vie de futures femmes.

Nous ne sommes pas sorties des ronces, pas vrai ?

À lire aussi : Ma fille veut des jouets aspirateur et serpillère, ai-je enfanté un suppôt du patriarcat ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

5
Avatar de Penny65
5 novembre 2022 à 19h11
Penny65
Je n'ai pas regardé la vidéo, mais ça me fait beaucoup penser à ce qui existe malheureusement dans certains coins des US, avec cérémonie où la jeune fille (en blanc, bien sûr) promet à son père de rester "pure" jusqu'au mariage, avec remise de bijou par la papa. Je trouve ça assez incestueux, en fait.
2
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source : sofyabolotinaphotos
Food

La recette facile des macarons de Saint-Pierre-et-Miquelon

4
Source : Canva pro
Daronne

Connaissez-vous la recette facile de la pâte à modeler maison

Source : Canva
Daronne

La nouvelle tendance TikTok ? Des parents filment leurs enfants dire des injures

6
Source : Getty Images Signature
Vis ta vie

Top 4 des types de clients croisés au café du coin, en télétravail

Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Oneinchpunch
Chère Daronne

Help, je manque de confiance en moi et j’ai peur de tout faire foirer avec mon nouveau mec

5
Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Peut-on détester les enfants des autres // Source : Getty Images signature
Daronne

A-t-on le droit de détester les enfants des autres ?

27
Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

5

Pour les meufs qui gèrent