Live now
Live now
Masquer
ok-1-blanchiment
Bien-être et soin

Blanchiments dentaires : les produits maison considérés comme « dangereux et inutiles » par 60 millions de consommateurs 

13 sep 2022
Les blanchiments dentaires passent sous la loupe de 60 millions de consommateurs, et le résultat n’est pas brillant. 

Depuis plusieurs années, les sites proposant des traitements rendant les dents plus blanches que blanches pullulent sur le net. Leur créneau ? Proposer des kits spécialisés comprenant des gouttières, accompagnées ou déjà imbibées d’un gel blanchisseur au peroxyde d’hydrogène ou de carbamide et (souvent) d’une lampe à lumière bleue. Si de nombreux influenceurs en ont beaucoup fait l’éloge, boostant les ventes de ces kits à travers le monde, le magazine 60 millions de consommateurs s’avère beaucoup moins emballé par le concept. On vous explique. 

Des produits à la concentration d’actif trop élevée 

D’après 60 millions de consommateurs, il serait très facile « de se procurer en ligne un produit contenant des doses de peroxyde d’hydrogène ou de carbamide […] bien au-dessus des normes légales. » Il faut savoir qu’en Europe, tous les kits de blanchiment dentaire disposant d’une dose supérieure à 6% sont interdits. Malgré un travail accru de la Répression des fraudes pour élaguer le nombre de propositions sur internet, il reste quand même possible, et facile, de se procurer ce type de produits offrant des résultats rapides mais malheureusement pas sans danger. D’après le docteur Martine Zisserman, chirurgienne-dentiste spécialisée dans l’esthétique du sourire interviewée par le magazine :

« Plus l’éclaircissement se fait sur la durée et plus il est doux et pérenne. Mais attention aux promesses d’éclaircissement en quelques minutes de certains bars à sourire. Ils appliquent en réalité de l’acide phosphorique, le produit que nous utilisons pour coller les composites en cabinet. » 

Mais alors, quelle est la dose préconisée ? Eh bien pour le carbamide elle est de 0,3% (de 0,1 à 6% pour les dentistes). En revanche, pour le peroxyde d’hydrogène, elle doit descendre sous la barre des 0,1%. Les dentistes, eux, ont le droit d’aller jusqu’à 16%. 

diana-polekhina-fmB7IdFjhTM-unsplash
@Diana Polekhina

Des dérives marketing 

Au-delà d’un problème de dosage, 60 millions de consommateurs met l’accent sur un petit accessoire qui est souvent inclus dans les kits de blanchiment : la lampe LED à lumière bleue. Selon les différentes marques qui la proposent, cette dernière permettrait d’augmenter la vitesse de réaction aux actifs utilisés dans le blanchiment. Petit problème : ce ne serait que du marketing basé simplement sur le fait que des dents qui sèchent vite, ont tendance à paraître plus blanches. La lumière servirait donc uniquement à déshydrater les dents, un processus réversible dès que vous appliquez un peu de salive sur celles-ci. 

Le Docteur Éric Bonnet explique à 60 millions de consommateurs :

« Il y a eu un consensus européen sur le sujet, qui a conclu à l’inutilité totale de ces lampes dans le cadre du blanchiment. Il s’agit d’un artifice marketing. »

Nous voilà fixés.

Des outils parfois dangereux 

Qu’elles soient déjà imbibées de produits permettant de blanchir les dents ou que vous deviez déposer vous-même le gel (souvent grâce à une sorte de seringue), le principe reste le même : en portant les gouttières pendant un certain temps, vos dents vont blanchir.

Sauf que la différence entre les gouttières proposées par les dentistes (qui font pour la plupart un moule de votre dentition au préalable) et celles vendues dans des kits pré-emballés, c’est que ces dernières ne sont pas faites sur-mesure. Problème insignifiant pourrait-on penser, et pourtant ! Lorsque la gouttière n’est pas faite en fonction de vos mesures, elle peut être mal ajustée, entrainant un débordement du gel. Ce dernier atteindra donc les gencives, ce qui peut entraîner des brûlures douloureuses et des rétractations…  

Bref, vous l’aurez compris, si l’envie de vous faire un blanchiment dentaire se fait sentir, Il vaut mieux vous rendre chez votre dentiste et en discuter avec lui directement. Il pourra faire une empreinte de vos dents afin de créer une gouttière adaptée à votre dentition et mettre en place un traitement fait pour vous. Certes ce processus est plus couteux, mais il reste sûr et encadré.

À lire aussi : Moins de suicides, mais une santé mentale hautement fragilisée par le Covid-19, pointe l’Observatoire national du suicide

Crédits de l’image de une : @Candid

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Bien-être et soin

Bien-être et soin
difference-peau-sensible-peau-sensibilisee

Peau sensible vs. peau sensibilisée, on vous explique la différence

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Bien-être et soin
ok-2

La technique du patchworking serait le secret belle peau des célébrités, mais sur quoi repose-t-elle ?

Barbara Olivieri

20 sep 2022

1
Bien-être et soin
ok-2

Je reviens des USA et j’ai mis la main sur 2-3 pépites beauté dont je dois vous parler 

Barbara Olivieri

17 sep 2022

Bien-être et soin
planifier-routine-skincare-skin-cycling

Planifier sa routine skincare du soir peut transformer la peau, et c’est une dermato qui le dit

Bien-être et soin
cicaplast-soin-acne

Ce baume La Roche-Posay est la nouvelle obsession de TikTok pour traiter l’acné

Beauté
nettoyer-visage-matin

Se nettoyer le visage le matin est-il nécessaire ?

Bien-être et soin
cosmetiques-a-base-dor

Les produits de beauté à base d’or, ça vaut le coup ou c’est du marketing ?

Barbara Olivieri

24 août 2022

3
Bien-être et soin
ok-2

Avion : pourquoi la peau réagit mal lorsqu’on voyage et comment éviter que ça arrive ?

Barbara Olivieri

06 août 2022

2
Bien-être et soin
jambes-lourdes-conseils-traitement

Voici comment soulager les jambes qui gonflent

Bien-être et soin
cosmetiques-photosensibilisants

Quels actifs cosmétiques vaut-il mieux éviter pendant les vacances d’été ?

Barbara Olivieri

03 août 2022

La beauté s'écrit au féminin