Live now
Live now
Masquer
Source : Joshua Resnick / Canva
Argent

Kelly dépenses 110 € de courses par mois : « En Martinique, un article peut prendre 20 à 50 centimes en une semaine »

Dans notre rubrique « Dans le frigo de… », des lectrices nous partagent leur façon de s’alimenter, et combien ça leur coûte chaque mois. Pour ce nouvel épisode, on va chez Kelly*, 22 ans, étudiante en Martinique.

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. Pour notre tout nouveau format intitulé sobrement « Dans le frigo de… », des lectrices et des lecteurs de tous âges, et avec des revenus différents, nous ouvrent la porte de leur cuisine, et de leur réfrigérateur.

Organisation, budget, course, partage des tâches en couple, inflation et écologie : vous saurez tout ce qui se passe dans un foyer différent, chaque semaine.

Aujourd’hui, c’est Kelly* qui a accepté de nous montrer son frigo et de partager avec nous son organisation.

  • Prénom ou pseudo : Kelly
  • Âge : 22 ans
  • Lieu de résidence : Martinique 
  • Personnes vivant sous le même toit et leur âge : personne
  • Revenus du foyer : 990 €, chèques déjeuner compris
  • Budget courses mensuel : 110 €
  • Spécificités alimentaires (régime alimentaire, restrictions religieuses, allergies…) : aucune

Un budget plombé par l’inflation

Kelly a 22 ans et est étudiante en alternance en Master RH. Elle vit seule dans un appartement situé en Martinique. 

Petit salaire oblige, Kelly essaye de restreindre au maximum son budget alimentaire. Elle l’estime à 110 € par mois environ, et le dépense surtout en grandes surfaces. 

« Je fais mes courses majoritairement à Carrefour car les articles non alimentaires peuvent être payés avec les chèques déjeuner. Je me rends parfois à E.Leclerc et Pli Bel Price. Je m’y rend au moins deux fois par semaine car le plafond des chèques déjeuner est de 25 € par jour et je n’utilise quasiment que ce mode de paiement. »

Parce qu’elle vit dans un département ultramarin, Kelly doit composer au supermarché avec des produits alimentaires en moyenne 40 % plus chers qu’en métropole. Elle explique : 

« Avec les tarifs de l’octroi de mer répercutés sur la T.V.A, les produits sont vendus plus cher qu’à l’échelle nationale. L’inflation et l’Ukraine sont passées par là et devinez quoi, les prix fluctuent chaque semaine. Un même article peut augmenter de 20 à 50 centimes en une semaine. C’est hallucinant ! Paradoxalement, nos produits locaux sont vendus plus cher que les produits importés. »

Flo Health : votre allié santé du quotidien
Profitez d’un mois d’essai à 1€ sur l’application Flo Health : suivi de cycle menstruel, accès à une vaste sélection d’articles santé, conseils personnalisés et discussions avec une grande communauté.

Le choix de manger local

Pour pouvoir manger sainement avec son petit budget et malgré l’inflation, Kelly privilégie les fruits (melon, pastèque, ananas, orange) et les légumes (banane jaune, patate douce, chou) locaux. Elle se rend aussi en rayon bio, notamment pour s’approvisionner en fruits secs et en graines.

« J’achète aussi régulièrement des flocons d’avoine, des lentilles, du lait, du riz, des pâtes, des brocolis, des carottes… C’est le type d’aliments à prix abordable qui rentrent dans mon budget d’étudiante en alternance. »

De manière générale, pour ne pas dilapider tout son salaire d’alternante pour manger, Kelly dit choisir « les produits les moins chers ». « Je calcule le prix au fur et à mesure que j’ajoute les produits dans mon panier. » 

« Mais dans tous les cas, l’inflation impacte vraiment ma consommation de viande et de poisson. Je fais vraiment l’impasse dessus car les prix sont élevés. 

Je consomme du poisson uniquement si on le cuisine pour moi ! Ce n’est pas un aliment que j’aime prendre le temps de préparer au quotidien. La situation est similaire pour la viande ! Mais parfois j’essaie d’en acheter et d’en cuisiner une à deux fois par mois. Il faut dire également que je n’apprécie pas particulièrement la viande. 

J’achète également moins de sucreries que d’habitude. C’est un point positif pour le coup. »

Peu de plaisirs pour respecter son budget

Lorsqu’elle est chez elle, Kelly se prépare elle-même sa nourriture. Cela lui permet aussi d’économiser sur les repas lorsqu’elle est en entreprise, même si elle conçoit que cela n’est pas toujours facile. 

« Je cuisine deux à trois fois par semaine en essayant de faire plusieurs plats à emporter au travail pour chaque jour. Je m’organise comme cela car je trouve cela très fatiguant de cuisiner le soir après une longue journée de cours ou de travail. De plus, cuisiner de bons plats, ça prend du temps. Lorsqu’on est étudiante et qu’on a peu de temps, ça reste compliqué de bien manger. »

Kelly ne commande jamais à emporter, ni ne se fait livrer car son budget ne lui permet pas. 

« C’est arrivé une seule fois depuis le début de mes études car je n’avais pas pu cuisiner et j’étais trop malade pour sortir acheter de quoi manger. Ce jour-là, ça m’a coûté 16 € juste pour un repas. »

Mais elle s’octroie de temps en temps quelques petits plaisirs. Son dernier « craquage » ? « Un paquet de bonbons qui piquent ! »

« Sincèrement, mon budget ne me permet pas de craquer très souvent, malheureusement. Je reste raisonnable sur mes achats. Mon aliment plaisir, c’est clairement les Cranberries , ces petits fruits rouges séchés très sucrés ! »

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

3
Avatar de LolitaFlor
30 juin 2024 à 08h06
LolitaFlor
J'ai l'impression que c'est son budget hors tickets restaurants (et on n'a pas plus d'infos sur les tickets resto)
1
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Argent

argent-billet-main // Source : URL
Argent

Voici les 15 erreurs à ne pas commettre quand on est jeune, selon une experte financière

1
Culture

On démonte 5 idées reçues sur les liseuses

Humanoid Native
Source : Pexels / Antoni Shkraba
Règlement de comptes

Émilie, 1 036 € par mois : « Être indépendante avec un métier passion n’est pas toujours financièrement évident »

27
Source : Aleksandr Kichigin / Canva
Argent

C’est quoi le skiplagging, cette (fausse) bonne idée qui permet de payer son billet d’avion moins cher ? 

14
Source : Midjourney
Vie quotidienne

Lina dépense 450 € de courses par mois : « Le goût des tomates du jardin n’a pas de prix »

14
RDC_AUDREY_UNE_V
Règlement de comptes

Audrey, infirmière en Suisse à 4 960 € mensuels : « Je ne paye que 100 € de courses par mois et je mange sainement »

43
Argent

Vicky dépense 200 € de courses par mois : « J’évite de donner mon argent aux enseignes de grande distribution »

1
RDC_TATIANA_UNE_V
Règlement de comptes

Tatiana, mère solo à 2 894 € par mois : « Payer pour gaspiller, ça ne m’intéresse pas »

Design sans titre (1)
Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

Source : Getty Images - kate_sept2004
Quand on aime, on compte

Emma dépense 2 238 € pour ses 3 enfants : « pour les jouets, j’achète de plus en plus en occasion »

20

La vie s'écrit au féminin