Live now
Live now
Masquer
angelina jolie brad pitt tribunal plainte miraval
Société

Avec la plainte de Brad Pitt contre Angelina Jolie, va-t-on revivre l’affaire Depp/Heard ?

Brad Pitt a engagé des poursuites contre son ex-femme qu’il accuse de vouloir nuire à sa réputation et à ses activités vinicoles. Une nouvelle affaire judiciaire qui en rappelle une autre, le procès pour diffamation intenté par Johnny Depp contre Amber Heard.

Il et elle ont très été longtemps l’un des couples les plus glamour d’Hollywood. En couple depuis 2004, mariés en 2014, séparés depuis 2016, parents de six enfants, Angelina Jolie et Brad Pitt sont au cœur d’une nouvelle bataille judiciaire. L’acteur accuse son ex-femme de vouloir lui nuire.

Un bras de fer judiciaire pour une affaire de vin

Selon les avocats de Brad Pitt, l’actrice tenterait volontairement de porter atteinte à son activité vinicole. Le couple possède depuis 2008 une propriété du sud de la France, Château Miraval, domaine où ils produisent un rosé de Provence reconnu comme le meilleur rosé du monde en 2013.

Angelina Jolie a depuis vendu ses parts de l’entreprise à un oligarque russe et magnat de la vodka, Yuri Shefler, ce qui ne convient pas du tout à Brad Pitt.

Une première plainte avait été déposée par Brad Pitt en février 2022 pour annuler cette vente. En effet, il entend prouver que celle-ci est illégale, au motif que tous les deux s’étaient engagés à ne pas vendre leur part sans avoir recueilli le consentement de l’autre. De son côté, Angelina Jolie affirme avoir tenté de trouver un arrangement financier afin de pouvoir céder l’entièreté de ce bien à son ex-mari, ne souhaitant pas devoir gérer conjointement des biens immobiliers avec lui.

Mais aujourd’hui, l’acteur et producteur va plus loin et cherche désormais à obtenir un procès devant jury pour faire annuler la vente. Il accuse notamment son ex-épouse d’avoir rompu leur contrat, fait preuve de mauvaise foi et d’avoir cherché à intervenir dans des relations commerciales.

Une affaire au goût amer de déjà-vu

On assiste donc à une nouvelle guerre au tribunal entre ex-partenaires sur une affaire de réputation… Ça ne vous rappelle rien ? À peine une semaine après l’issue du procès Depp/Heard, cette plainte sonne de façon étrangement familière.

Alors que Johnny Depp voulait faire reconnaitre l’impact de la tribune d’Amber Heard dans le Washington Post sur sa carrière (tribune, il faut le rappeler, qui ne mentionnait pas son nom), ici Brad Pitt veut montrer qu’Angelina Jolie agit sciemment pour lui porter atteinte, à lui et à ses affaires.

« On dirait que nous allons voir une autre femme bisexuelle traînée en justice par son ex plus âgé pour étaler son linge sale et la faire passer pour une manipulatrice à la Gone Girl aux yeux du monde. Je me demande ce qui inspire Pitt de tenter ce genre d’action ? » s’interroge Princess Weekes en pointant ce parallèle sur The Mary Sue.

À cela s’ajoute, la bataille judiciaire en cours concernant la garde de leurs six enfants. Un autre dossier épineux, ponctué d’accusations de maltraitances, des accusations qualifiées par les avocats de ce dernier de tentative de blesser l’acteur en instrumentalisant leurs enfants. En mars 2021, Angelina Jolie a en effet affirmé dans le cadre de leur divorce avoir des preuves de violences domestiques perpétuées par Brad Pitt.

Un reflet de l’évolution de #MeToo

Plus récemment, en septembre 2021, Angelina Jolie faisait aussi ouvertement part de ses regrets d’avoir vu Brad Pitt collaborer avec Harvey Weinstein alors même qu’elle lui avait fait part de ses comportements à l’égard des actrices, comportement dont elle-même avait fait les frais.

Le vent a bien tourné depuis : Brad Pitt est désormais un des producteurs de She Said, adaptation du livre du même nom qui retrace l’enquête des journalistes Jodi Kantor et Megan Twohey qui ont révélé l’affaire Harvey Weinstein en 2017 et ainsi initié une écoute de la parole des victimes de violences sexistes et sexuelles.

Le tout récent aboutissement du procès qui opposait Johnny Depp et Amber Heard, mais surtout son traitement médiatique, fait craindre à de nombreuses féministes un retour de bâton pour museler ces voix. Une crainte très palpable au regard par exemple de la plainte en diffamation contre Evan Rachel Wood après les accusations de viol contre son ex-compagnon Brian Warner, alias Marilyn Manson.

evan rachel wood – the view

Non que le verdict dans l’affaire Depp/Heard provoque directement de nouvelles plaintes : il symbolise plutôt une évolution, un changement dans l’écoute et la reconnaissance des personnes qui dénoncent ces violences, celles qui prennent le risque de le faire quand les auteurs sont tout puissants, des hommes célèbres à la carrière artistique bien installée et qui bénéficient d’un soutien populaire sans faille, ou presque.

En cela, il montre qu’il est possible de faire taire ces voix qui flétrissent la bonne image de ces personnalités publiques, et peut donc avoir un impact sur d’autres victimes qui souhaiteraient se tourner vers la justice.

À lire aussi : Le verdict de l’affaire Johnny Depp / Amber Heard sonne-t-il le glas de #MeToo ?

Crédit photo : Angelina Jolie (Jesus M Martinez via Flickr) / Brad Pitt (© Glenn Francis, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons) / DanielPenfield, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :

Les Commentaires
20

Avatar de birdiefox
10 juin 2022 à 14h30
birdiefox
cliiiiiick baaaiit
0
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Société

Féminisme
daddy-issues-concept-sexiste-vf

Les femmes n’ont pas des « daddy issues », elles ont des darons nuls et vivent dans un monde sexiste

Clémence Boyer

25 juin 2022

6
Guide d'achat

On a testé 32 culottes de règles pour vous aider à choisir celle qui vous ira

Humanoid Native
Actu mondiale
cour suprême américaine

7 États américains ont déjà légiféré pour criminaliser l’avortement

Société
pexels-rosemary-ketchum- lgbtqi alliee

Voilà 5 façons de montrer votre soutien aux luttes LGBTI+

Maëlle Le Corre

25 juin 2022

Actu en France
pexels-polina-kovaleva-my-body-my-choice-IVG

Le HCE appelle à inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution française

Actu mondiale
droit-avortement-etats-unis-manifestation-lorie-shaull-flickr

Aux États-Unis, un juge de la Cour suprême appelle à s’en prendre à la contraception et aux droits LGBTQI+

Témoignages
pexels-karolina-grabowska-8107537 (1)

Américaine et childfree, la loi anti-IVG au Texas m’a poussée à me faire stériliser

Aïda Djoupa

24 juin 2022

12
Société
livre_wokisme_V

Alex Mahoudeau : « La majorité de la population française n’a pas grand chose à faire du wokisme »

Maëlle Le Corre

24 juin 2022

2
Actu mondiale
Pro-Abortion-Rally-American-Life-League

La Cour suprême flingue le droit à l’avortement aux États-Unis

Maëlle Le Corre

24 juin 2022

29
Société
leo grasset

Viol, comportements toxiques, emprise : plusieurs femmes accusent le youtubeur Léo Grasset (DirtyBiology)

Maëlle Le Corre

23 juin 2022

148
Société
Pexels / Karolina Grabowska

Une ligne d’écoute par et pour des personnes adoptées, c’était nécessaire et voici pourquoi

Aïda Djoupa

23 juin 2022

4

La société s'écrit au féminin