Live now
Live now
Masquer
Gender-Bending Fashion
Mode

Avant Harry Styles et Lil Nas X, ces hommes ont dégenré la mode chacun à sa façon

La gender-bending fashion est apparue dans les années 1980, et elle repose sur le fait de ne pas s’habiller en voulant correspondre à des normes de genre. Pour vous, on a rassemblé quatre mecs qui ont dégenré la mode.

L’un des hommes les plus célébré dans la pop culture pour ses looks qui envoient paître les normes de la mode genrée est Harry Styles. Cependant, beaucoup d’autres personnalités avant lui ont cassé les codes de la mode avec la gender-bending fashion !

Il est difficile de pointer le moment exact où la gender-bending fashion a émergé. On pense notamment aux années 1980 et à la Ballroom Culture de Harlem aux États-Unis : les communautés queer se retrouvaient pour des concours de beauté qui transcendaient toutes les règles de la mode genrée.

Et puisque ce qui sort des milieux LGBTQIA+ finit toujours par passionner le monde, beaucoup de célébrités faisant partie ou non de la communauté ont adopté un style qui ne rentrait pas dans les cases genrées.

On pense évidemment à David Bowie, ou encore à Kurt Cobain, chanteur et guitariste du groupe Nirvana — avec notamment son look sur la couverture du magazine The Face en 1993 où il arbore une robe fleurie au dessus d’un simple t-shirt blanc ainsi qu’un contrastant crayon noir autour des yeux. 

Kurt Cobain couverture de The Face

Parce que jouer avec les codes ne date pas d’hier, voici une petite liste de mecs qui ont adopté la gender-bending fashion en précurseurs et ont pavé la voie des Harry Styles d’aujourd’hui !

Little Richard, le pionnier

Little Richard, star de la musique des années 1950, a largement marqué la gender-bending fashion : on peut dire que c’est un précurseur. Entre maquillage et perruques, sans oublier les outfits pleins de paillettes, Little Richard était as de son temps niveau style.

Little Richard

Déjà très « futuriste » pour son époque, le look de Little Richard a inspiré beaucoup d’artistes des années 1980, notamment Prince. Mais il était aussi éminemment politique, lié à son identité d’homme noir dans une Amérique encore plus discriminante qu’aujourd’hui. Des propos de Little Richard reportés dans un article de Vogue l’illustrent :

« Je portais du maquillage pour que les hommes blancs ne pensent pas que j’en avais après les femmes blanches. Ça a rendu les choses plus facile pour moi, et puis en plus c’était coloré. »

Little Richard

David Bowie, l’androgynie faite homme

Évidemment. Comment ne pas le citer ? David Bowie est l’un des hommes qui a toujours assumé un style très androgyne et qui jouait volontiers sur les codes de genre, entre tenues assez sobre, costumes, et cheveux volumineux associés à de longs pantalons et chemises fleuries.

David Bowie

Le rapport audacieux à la mode de David Bowie est un élément marquant de sa carrière, au moins autant que sa musique. Et l’une de ses oeuvres qui témoigne parfaitement de son désir de jouer avec différents looks est la vidéo de Boys Keep Swinging.

Dedans, on le voit d’abord portant un costume classique, puis vers la fin il change plusieurs fois de vêtements : perruques, robes de soirée, et même une tenue qui le fait ressembler à une femme âgée en tailleur Chanel !

Prince, l’évidence

Le chanteur Prince est un précurseur auquel on pense directement lorsqu’on parle de gender-bending fashion. La singularité de ses looks, des années 1980 jusqu’à la fin de sa vie, ont marqué son esthétique qui se détachait totalement des codes binaires du genre. 

Prince sur scène avec costume et boa rose

Entre boa rose, combinaison a paillette et talons, le chanteur — en plus de se libérer des codes — entretenait un style bien à lui et très éclectique. Difficile de le ranger dans une case, est c’est pour cela qu’il correspondait totalement à la gender-bending fashion !

Prince sur scène costume pailleté et talons

Certaines paroles des chansons de Prince résumeraient à la perfection son style vestimentaire et son rapport au genre. Citons celles de son morceau Would Die 4 U où il dit :

« I’m not a woman, I’m not a man / I am something that you’ll never understand. »

« Je ne suis pas une femme, je ne suis pas un homme / Je suis quelque chose que vous ne comprendrez jamais. » 

Dennis Rodman, tempête dans le monde du basket

Dennis Rodman, si vous ne le savez pas, est un ancien joueur de basket américain qui a marqué l’équipe des Chicago Bulls dans les années 1990 et a fait carrière dans ce sport aux côtés notamment de Michael Jordan. 

Il était très bon joueur mais était également considéré comme « l’excentrique » de la bande. Et il est vrai que Dennis Rodman a eu droit à son lot de couvertures de tabloïd à l’époque !

Dennis Rodman tout en velour

L’une des choses pour lesquelles Dennis Rodman reste une légende — mis à part sa carrière de sportif — c’est son style. Dans un milieu comme le basket, où les colorations de cheveux roses et les crop-tops étaient rares, Dennis Rodman était toujours celui qui osait, sans se soucier des normes. 

On pense notamment à sa tenue aux Video Music Awards de MTV en 1995 : il a débarqué avec un crop top tout en paillettes, une chevelure rose et un jean très très très taille basse qui laissait dépasser un caleçon tout aussi taille basse ! Il avait également ajouté à cette tenue un ruban rose, en soutien aux personnes touchées par le VIH. 

Dennis Rodman

Beaucoup d’autres tenues mythiques ont été arborées par Dennis Rodman au cours des années 1990, comme par exemple une robe de mariée et perruque blonde le jour de la promotion de son autobiographie Bad As I Wanna Be. 

Encore aujourd’hui d’ailleurs, il garde un style très audacieux et reste à jamais « un original » ayant dépoussiéré la façon dont le grand public perçoit les sportifs.

Et voilà, c’est la fin de cette petite liste de quelques hommes qui ont marqué l’histoire de la gender-bending fashion avec pleins de paillettes, de fleurs et de couleurs.

Crédit photo : Pages Instagram – @pieceofme73 – @soniceditions

À lire aussi : Les vêtements enfants non-genrés sont bien plus cool que la mode « unisexe » pour adultes


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Mode

Quand des élèves stylistes de Casa93 remixent du IKEA pour créer leur safe place // Source : IKEA
Actualité mode

Quand des élèves stylistes de Casa93 remixent du IKEA pour créer leur safe place

Rihanna & Asap Rocky font la pub en duo du nouveau baume à lèvres Fenty Skin // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités beauté

Rihanna & A$AP ROCKY se volent leurs affaires avec romantisme dans une nouvelle pub Fenty Skin

Des jeunes femmes sud-soudanaises en train de s'entraîner à défiler dans un camp de réfugiés kenyan // Source : Capture d'écran du reportage « Envoyé spécial : Le rêve brisé des belles du désert »
Mode

Fashion Week : Derrière le boom des mannequins noires sur les podiums, la sombre réalité de régufié·e·s

1
femme-essaie-tenue
Conseils mode

Nos 5 astuces de pro pour mieux chiner sur Vinted, sans y perdre trop de temps et d’argent

33
Deux femmes en train de faire du shopping, les bras chargés de sacs // Source : Gustavo Fring de la part de Pexels via Canva
Actualité mode

Kiabi, Leclerc, Carrefour, Action… L’étonnant classement des marques qui vendent le plus de vêtements en France

Défilé Dior automne-hiver 2024-2025 : l'émancipation de Miss Dior // Source : Dior
Actualité mode

Défilé Dior automne-hiver 2024-2025 : l’émancipation de Miss Dior

La couverture de Vanity Fair France décembre 2022-janvier 2023
Mode

Comment la mode se lasse du body-positive et revient à la maigreur heroin chic

39
Un visuel de l'étude menée par Dove & Linkedin sur les discriminations capillaires, en faveur de l'adoption du CROWN Act aux États-Unis.jpg // Source : Dove x LinkedIn
Actualités France

Les discriminations capillaires seront-elles bientôt interdites en France ?

1
Gigi Hadid pose pour l'affiche de l'événement Vogue World : Paris, qui aura lieu le 23 juin 2024, place Vendôme, juste avant la fashion week haute couture // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Le prochain Vogue World se tiendra à Paris juste avant la fashion week haute couture et les JO 2024

Un extrait de la nouvelle collection JACQUEMUS+NIKE vendue sur l'eshop de la maison // Source : Capture d'écran de l'eshop de la maison
Mode

Jacquemus poursuit sa collab’ avec Nike, pour aider à se sentir sexy au sport (si on le veut)

La vie s'écrit au féminin