Harry Styles réagit aux commentaires sur sa robe suite à sa couverture pour « Vogue »


Harry Styles, premier homme à poser pour la couverture de Vogue, l'a fait en robe. Cet évènement a eu tôt fait de créer la polémique, et avait rapidement reçu le soutien de nombreux internautes épuisés par cet éternel débat sur les codes du genres.

Harry Styles réagit aux commentaires sur sa robe suite à sa couverture pour « Vogue »

Mise à jour du 03 décembre 2020

Après l’affaire Candace Owens, commentatrice politique américaine et conservatrice, qui avait donné son avis régressif sur la couverture de Vogue d’Harry Styles, nous attendions la réponse du concerné.

Il a choisi la façon la plus élégante de le faire.

Harry Styles répond aux détracteurs de sa robe avec un post simple et classe

Le chanteur a posté une photo de lui sur Instagram, se présentant vêtu d’un costume bleu pastel digne d’un dandy et se délectant d’une banane.

Pour seule légende, il a repris les mots de Candace Owens, à savoir « Bring back manly men », un petit clin d’œil indiquant ainsi qu’il a pris connaissance de la polémique et s’en fiche éperdument.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @harrystyles

Va-t-on voir se manifester des individus offensés par cette dégustation frugivore ? À suivre…. ou pas ! Mieux vaut espérer que ces personnes se sont déjà retirées dans leurs grottes et garderont par la suite leurs commentaires ignorants pour elles.

Publié le 18 novembre 2020

Alerte homme en robe ! Arrêtez tout, c’est un affront !

Ah, qu’il serait doux de ne plus jamais avoir à expliquer aux esprits étriqués de ce monde que chacun porte ce qu’il veut et que ça ne regarde personne d’autre que soi-même.

Malheureusement, il y a encore du boulot à faire. La dernière polémique en date concerne Harry Styles, premier homme à poser pour Vogue, et en robe en plus de cela. La couverture et le photoshoot sont sortis il y a quelques jours, et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que se crée un débat énervé.

Harry Styles pose en robe et ça ne plaît pas aux conservateurs

C’est donc suite à ces superbes photos de Harry Styles que Candace Owens, une commentatrice politique conservatrice américaine, a décidé de donner son avis négatif et régressif sur la question.

Nous sommes donc sur une spécialiste en politique qui donne son opinion sur le style vestimentaire d’un chanteur et le choix éditorial d’un magazine de mode de référence. Comme si la mode devait forcément être politique.

Selon cette âme en peine, il faudrait « ramener les hommes, les vrais ».

Aucune société ne peut survivre sans hommes forts. L’Orient le sait. En Occident, la féminisation régulière de nos hommes ainsi que le marxisme sont enseignés à nos enfants, et ce n’est pas une coïncidence. C’est une attaque pure et simple.

Ramenez les hommes virils.

Oulalah c’est la décadence, le monde est menacé par les robes, protégez vos enfants, c’est une abomination !

J’ai une nouvelle pour toi, Candace : les hommes ne sont pas là pour te plaire. Tout comme les femmes ne sont pas là pour plaire aux hommes. Stop aux doubles standards, le féminisme va dans les deux sens.

Et bien sûr, Candace Owens ne s’est pas arrêtée là. Beaucoup d’internautes lui ont donné des exemples de célébrités d’un autre temps afin de lui montrer qu’il y a en fait toujours eu des hommes au style féminin.

Candace Owens a 50 ans de retard sur la culture et l’éducation. Voici Iggy Pop, David Bowie et Kurt Cobain, tous travestis.

La liste des autres hommes musiciens qui ont fait de même est très longue. La tendance a commencé vers les années 1970 et elle est aussi entrée dans d’autre culture comme celle du sport. Bienvenue en 1970.

Mais pour Candace Owens, ces exemples prouveraient au contraire que seuls les hommes instables se vêtent de cette façon.

J’ai un nouvelle pour les idiots « woke » : quand vous m’envoyez des photos de Freddie Mercury et de Kurt Cobain vêtus comme des femmes pour démontrer votre point de vue, vous me donnez en fait raison.

Les hommes stables ne portent pas de robes de bal.

Fin du débat.

Comme souvent, la haine provient donc de l’ignorance. Un petit cours d’histoire de la mode ferait beaucoup de bien à Candace Owens, et pourrait lui permettre d’avoir l’air moins ridicule la prochaine fois qu’elle doit débattre sur le sujet.

Des robes dans le vestiaire masculin

Car les règles de la mode sont en fluctuation constante. Les vestiaires féminin et masculin ont énormément évolué au cours de l’histoire, et fût un temps ou le maquillage et les perruques étaient vues comme viriles.

Coucou Louis XIV, grand passionné de mode constamment pomponné. 

Mais passer une petite tête hors de sa grotte et s’intéresser au monde dans lequel on vit aurait permis à Candace Owens de savoir cela.

Suite à ces propos moyenâgeux, Harry Styles et sa couverture pour Vogue ont rapidement attirés d’autant plus d’attention. Mais surtout pour soutenir Harry, rassurez-vous !

Les célébrités androgynes s’imposent, quoi qu’en pensent les rageux

Ce n’est pas la première fois qu’Harry Styles secoue les conservateurs enfermés dans leur bulle sexiste en démolissant les clichés de genre.

Il n’y a pas si longtemps, le chanteur posait en tutu pour SNL, ce qui n’était évidemment pas passé inaperçu.

Jaden Smith est aussi passé par là, puisqu’il est également connu pour avoir un style androgyne et faire fi des codes genrés, tout comme Billy Porter qui se présente à chaque tapis rouge vêtu de sa plus belle robe de bal, et plus récemment le rappeur Lil Nas X qui donne un grand coup de frais au rap à coups d’ensembles roses fushia et de makeups extravagants.

Malgré les critiques, force est de constater que plus les années passent, plus les célébrités qui osent être elles-mêmes reçoivent le soutien d’autres célébrités ainsi que celui d’internautes, et c’est ce qu’il s’est passé avec Harry Styles.

Harry Styles reçoit un flot de soutiens pour sa couverture de Vogue

Les propos de Candace Owens ont bien heureusement choqué beaucoup de gens. Car oui, la société avance un peu quand même, et tant mieux car ça devient franchement épuisant de devoir rappeler tous les quatre matins que chacun s’habille comme il veut et que la Terre va continuer de tourner malgré ça. 

Beaucoup ont rappelé que Harry Styles était bien au contraire un homme viril, qui plus est courageux d’ainsi oser briser les codes et s’exposer au esprits étroits tels que celui de Candace Owens.

À commencer par Jameela Jamil.

Harry Styles est très viril, car être viril, c’est être qui l’ont veut, et non ce que certains connards qui manquent de confiance en eux, détestent les femmes et son homophobes ont décidé que ça serait il y a des centaines d’années. Il est parfait à 104%. 

Elijah Wood rejoint l’actrice et activiste sur l’absurdité de la définition de la virilité faite par Candace :

Je pense que vous avez manqué la définition de ce qu’est un homme. Ce n’est pas la masculinité à elle seule qui fait un homme.

Pas d’argument du coté de l’actrice Olivia Wilde, seulement un fait :

Vous êtes pathétique.

Si être un homme signifie ne pas porter de robe, les femmes devraient aussi arrêter de porter des pantalons, n’est-ce pas ? Pourquoi devraient-elles avoir plus de liberté vestimentaire ? Il faut être cohérente, Candace. Va donc au bout de ton propos, et qu’on ne te revoie plus en chemise !

Harry Styles ne s’est pas exprimé sur la situation pour l’instant, et peut-être ne le fera-t-il pas. Après tout, il a peut-être autre chose à faire que de répondre à ceux qui appellent à la restriction des libertés individuelles.

Peut-être même qu’il festoie à la santé des rageux et qu’il porte une robe en ce moment même, occupé à être le fabuleux personnage qu’il est.

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Nienke

Je trouve la polémique particulièrement ridicule. Je n'ai pas envie de citer de cette personne qui s'indigne, je ne veux pas alimenter sa visibilité. Mais je trouve pathétique de réagir de la sorte pour ce qui n'est finalement, qu'une couverture de magazine de mode. Il n'y a rien de sérieux pour moi là-dedans. Il faut vraiment avoir du temps à perdre et l'amour de se prendre la tête pour trois fois rien.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!