Deux avancées féministes qui me font très plaisir

Être féministe, c'est parfois avoir l'impression de se battre dans le vide... Heureusement, de vraies avancées féministes, concrètes, palpables, peuvent te rassurer !

Deux avancées féministes qui me font très plaisirBrianna Santellan / Unsplash

Comme beaucoup de madmoiZelles, comme toi sans doute, je suis tombée dans la marmite du féminisme il y a déjà plusieurs années.

J’ai découvert l’épuisante banalité qu’est le harcèlement de rue, j’ai mis un mot sur le slut-shaming, et je me suis lamentée face à la culture du viol.

Depuis, dans mon travail comme dans ma vie personnelle, j’essaie de faire avancer l’égalité, petit pas par petit pas.

Mais parfois, j’ai l’impression de me battre dans le vide, et probablement que toi aussi. Alors je viens te rassurer.

La lutte contre le marketing genré, une avancée féministe

En 2012 déjà, Émilie Laystary publiait sur madmoiZelle un reportage autour du marketing genré et de l’éducation des enfants.

Les charmantes têtes blondes passent l’aspirateur comme maman, bricolent comme papa, et apprennent par la même occasion les rôles poussiéreux des femmes et des hommes.

Le sujet n’a jamais vraiment cessé d’être d’actualité, je ne vais pas te mentir.

Les meufs paient plus cher chez le coiffeur, la lessive pour hommes met du musc dans les lave-linge et les chips pour femmes ont l’audace d’exister.

Mais les choses s’améliorent. Promis.

Un exemple récent avec le catalogue de Noël 2019 de Lidl, qui a « dé-genré » ses descriptions en quelques mots seulement (et m’a donné l’idée de cet article) :

« Faire la lessive avec maman et papa ? C’est possible ! »

« Deviens le roi ou la reine des fourneaux ! »

« Bricole comme maman ou papa ! »

Ce catalogue, à mon sens, prouve deux choses :

  1. Les combats contre le sexisme ont un réel impact
  2. C’EST PAS SI DUR DE FAIRE DES CATALOGUES NON-SEXISTES BON SANG !

Normaliser l’égalité, ça passe aussi par plein de petites actions comme celle-ci, qui plantent des graines dans la tête des gens… ou désherbent les racines des stéréotypes de genre.

La libération du poil, une avancée féministe

Je te préviens, cet article ne sera pas très objectif : il n’est basé que sur ma propre vie, ces derniers jours. Car j’ai passé une plutôt chouette semaine en matière de foi en l’humanité.

Ce 21 octobre 2019, j’ai été invitée dans l’émission L’info du vrai, le mag sur Canal+ pour une discussion autour des poils, et de la façon dont de plus en plus de femmes décident de se les réapproprier.

Clique ici pour voir le replay en entier

C’est peut-être un détail pour toi, mais pour moi ça veut dire beaucoup : sur une grande chaîne, en clair, à une heure de grande écoute, on a vu des poils féminins.

On a vu l’aisselle non-épilée d’Emily Ratajowski, on a vu des œuvres d’art féministes, on a vu des jambes velues.

Avec deux chroniqueurs et deux invitées (un humanologue et une dermatologue), j’ai échangé au sujet du diktat de l’épilation, des stéréotypes de genre et de la liberté de chacun et chacune à choisir quoi faire de son corps.

C’était un débat sans sarcasme, sans jugement, presque sans paternalisme : ma voix a été écoutée, mon discours a été porté à l’écran.

Voilà. Ce sont deux petits exemples. Parmi plein d’autres bonnes nouvelles du féminisme, comme ce mec qui parlait de cul au bar (oui, oui) ou cette collégienne qui assume son militantisme.

J’espère que ça t’a redonné un peu de pep’s et l’envie de continuer le combat, tant que ça ne t’épuise pas bien sûr !

À lire aussi : J’ai appris à m’aimer, à me trouver belle, et tu peux le faire aussi

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Lady Stardust

J'ai du googlé "humanologue" tellement j'ai bugué dessus dans l'article: ah tiens ben plein de définitions différentes pas claires new wave médecines alternatives lifestyle bla bla, chouette, on sent l'importance mise sur les qualifications et la légitimité pour passer dans un débat à la télé (j'ai pas encore vu le débat mais ça promet :ninja:). Ou alors c'est juste qu'il fallait absolument un titre pour les intervenants et que ça passait bien et faisait "sérieux"? :hesite:

En tout cas très cool qu'ils invitent un média à la ligne édito féministe pour parler du sujet :v:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!