Live now
Live now
Masquer
emily-ratajkowski-feminisme
Féminisme

Être une femme sexy et féministe selon Emily Ratajkowski

09 août 2019 45
Emily Ratajkowski est considérée comme l’une des femmes les plus sexy du monde. Voici sa passionnante vision des poils, du féminisme, et de la féminité en général !

Comme beaucoup de gens, j’ai découvert la mannequin et actrice Emily Ratajkowski dans le clip du controversé tube Blurred Lines, par Robin Thicke.

Pour être honnête, elle ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, mais j’ai vite compris, au vu de sa popularité, qu’Emrata (pour les intimes) était en train de conquérir beaucoup de cœurs.

Et aujourd’hui, tu sais quoi ? Elle a conquis le mien.

Emily Ratajkowski (Emrata) pose tous poils dehors

C’est pour illustrer un passionnant essai dans Harper’s Bazaar qu’Emily Ratajkowski a posé avec les bras levés, un smokey eye parfait, une bralette en dentelle et… des poils aux aisselles.

Une image impossible à imaginer ne serait-ce que quelques années en arrière : une femme universellement considérée comme désirable, qui a fait de son physique son gagne-pain, et PAS ÉPILÉE !

Dingue !

Emily Ratajkowski (Emrata) parle de féminisme et de féminité

Dans cet essai, Emily Ratajkowski se penche sur son rapport à sa propre féminité, au fait d’être sexy, et au féminisme.

C’est un petit bijou de réflexions tout en nuances, qui a résonné en moi, et te touchera probablement aussi.

« J’ai commencé tôt — je me souviens de moi, à 13 ans, peut-être même 12, ne désirant qu’une chose : essayer des soutiens-gorge en dentelle et du gloss bien épais.

À mes yeux, c’était amusant, excitant.

Je sais, évidemment, que ces aventures au pays de la féminité ont été largement influencées par une culture misogyne.

Je veux dire… je sais aussi que bien des façons dont je continue à être « sexy » sont largement influencées par la misogynie.

Mais ça me fait du bien, et c’est mon choix, bon sang, non ? N’est-ce pas tout le propos du féminisme — le choix ? »

Emily Ratajkowski (Emrata), lucide et honnête

Emily Ratajkowski est consciente de ses contradictions, de ses paradoxes, de ce qu’elle représente et de ce qu’elle ressent. Elle sait dans quel monde elle vit, mais elle sait aussi qui elle est.

Voici la fin de son essai, qui m’a personnellement émue :

« En grandissant, les jeunes femmes sont déchirées de toutes parts.

À l’ère des selfies et des réseaux sociaux, elles sont bombardées d’avis et de critiques. Plus que jamais, elle doutent de leurs identités et les remettent en question.

La seule chose qu’elles peuvent avoir, c’est leurs propres choix.

En fin de compte, peu importe comment quelqu’un décide de se présenter au monde, que ce soit à fond dans l’hétéronormativité ou totalement flou : c’est le choix personnel de cette personne.

Laissez aux femmes la possibilité d’être ce qu’elles veulent, avec autant de facettes qu’elles le désirent. Au diable les idées reçues. »

Je ne peux que te conseiller la lecture de tout l’essai d’Emily Ratajkowski chez Harper’s Bazaar !

À lire aussi : Et si j’étais… une mauvaise féministe ?

Les Commentaires
45

Avatar de Alexy
21 août 2019 à 07h06
Alexy
Il me semblait, pour avoir un peu suivi de loin la polémique Aya Nakamura à l'époque, que celle-ci consistait plus dans le fait qu'elle portait un manteau en vraie fourrure que sur un quelconque critère physique.
4
Voir les 45 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Société
MadPime_PF_V

MadPrime : tout comprendre de la polémique transphobe contre le Planning familial

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4
Féminisme
social media réseaux sociaux

Féminismes et réseaux sociaux : une histoire d’amour-haine ?

Sophie Benard

24 août 2022

2
Témoignages
mere-fille-passage-pieton-600

J’ai été harcelée sexuellement en compagnie de ma fille de 4 ans et j’ai la haine

Manon Portanier

18 août 2022

21
Féminisme
safer plage marseille

Marseille expérimente une appli anti-harcèlement à la plage

Maëlle Le Corre

08 août 2022

2
Féminisme
Femmes-à-chat-conservateurs-politique-société-

Le mythe des « femmes à chats » récupéré politiquement par les conservateurs

Marie Chéreau

08 août 2022

26
Féminisme
avocat-diable-vert

Décryptage : pourquoi tant de gens se font « l’avocat du diable »

Maëlle Le Corre

24 juil 2022

32
Féminisme
manifestation nous toutes – les victimes denoncent – jeanne menjoulet flickr

Aucun parti politique ne récolte la confiance des Français en matière de lutte contre les violences faites aux femmes

Maëlle Le Corre

15 juil 2022

1
Féminisme
metoo-théâtre-droit-des-femmes-feminisme-cinema-

Une comédienne exige la parité au théâtre, quitte à mener une « guérilla » pour y parvenir

Marie Chéreau

07 juil 2022

1

La société s'écrit au féminin