Live now
Live now
Masquer
Source : Getty Images Signature
Parentalité

3 astuces pour survivre à un goûter d’anniversaire d’enfant 

Si votre enfant fête son anniversaire et que vous souhaitez célébrer l’évènement avec ses copains et copines, il y a quelques astuces à connaitre afin de ne pas finir en boule dans un coin de la pièce en murmurant « plus jamais ça ».

Bah oui, les enfants ça grandit. On a beau se dire tous les jours « oh-la-la, qu’est-ce que ça passe vite » ou « les jours passent comme les voitures », on reste toujours surpris lorsque le D-Day arrive et qu’on voit notre tout petit bébé, qui n’en est plus un, souffler ses bougies. 

Personnellement, j’ai une nouvelle fois expérimenté la chose ce week-end, puisque ma fille a fêté ses quatre ans et que j’ai voulu, en bonne mère aimante et attentionnée, lui organiser un goûter d’anniversaire digne de ce nom. 

Grâce à cet évènement, j’ai pu établir une liste des choses qu’il vaut mieux éviter de faire quand on veut se lancer dans l’organisation de ce genre de fête, afin de ne pas se jeter sur la boîte de Prozac avant la fin de la journée, comme c’était malheureusement mon cas. Ne me remerciez pas, c’est cadeau. 

Astuce n°1 pour organiser un goûter d’anniversaire : bien choisir ses invités 

C’est la règle la plus ultime : n’invitez pas toute l’école chez vous pour l’anniversaire de votre précieux. 

Il y a un adage bien connu qui aide à déterminer la jauge de convives : Il faut  « idéalement » que le nombre d’invités soit égal à l’âge de votre enfant. 

C’est-à-dire que si votre môme fête ses 4 ans, il est conseillé de n’inviter que 4 personnes, et vous n’aurez à gérer « que » 5 enfants (le vôtre inclus)  pendant l’après-midi. 

Vous pensez que ce n’est pas assez ? Calmons-nous, votre lardon, c’est pas Kim Kardashian, il n’a pas besoin d’avoir l’intégralité de sa classe de petite section de maternelle pour être content. 

Parce que c’est bien sympa de vouloir inviter tout le monde, mais vous risquez de vite être dépassée et au bout de votre vie, à vouloir vous enfiler des shots de vodka pour tenir la cadence. 

Après, si le roi ou la reine de la fête ne veut inviter que peu de copains : tant mieux ! Ne le forcez pas à inviter des gens en plus pour atteindre le nombre idéal, ça ne sert à rien de pousser les relations sociales, il aura tout le temps pour ça plus tard.

Et si vous pensez que j’exagère en voulant limiter le nombre de convives : essayer de visualiser l’ambiance dans un appartement de 50 m2 avec cinq gamins dopés au sucre. Personnellement, je n’étais pas venue ici pour souffrir hein.

Mômes shootés au sucre, allégorie

Astuce n°2 pour gérer un goûter d’anniversaire : bien choisir le lieu de la teuf 

Oui, parce que c’est un aspect non négligeable : il faut anticiper le lieu où se déroulera l’action. Si vous avez de la chance, votre môme est né au printemps ou en été, voire au début de l’automne, et il est totalement possible d’organiser la teuf en plein air, dans un jardin ou un parc public.

Si vous êtes damnée comme moi, votre môme est né en janvier et son anniversaire tombe PILE POIL le seul jour où il neige (mais pas de la neige cool dans laquelle on peut s’amuser hein, non je parle de neige glissante qui vire au marron parce qu’on vit à Paris).

Là, vous avez moins de choix : vous êtes obligée de faire ça chez vous. Alors oui, vous pourriez aussi louer un espace à l’extérieur, mais ça coûte souvent un bras.

Voici donc mon deuxième conseil : si vous en avez la possibilité, essayez d’organiser la teuf hors de votre petit appart et faites des enfants qui ont la bonne idée de naître pendant une autre saison que l’hiver.

À lire aussi : Instant parent indigne : ma fille fête son premier anniversaire et j’ai rien prévu

Astuce n° 3 pour survivre à un goûter d’anniversaire : bien choisir ses armes 

Alors non, je ne parle pas d’armes qui font du mal aux enfants, je ne suis pas ce genre de personne, merci bien. Quand je dis « choisissez vos armes », je parle de ce que vous avez prévu pour animer le goûter d’anniversaire de Jean-Kevin.

Est-ce que vous allez vous taper le boulot en solo ou avec le parent 2 ? À moins que vous ayez prévu d’engager quelqu’un dont c’est le métier ? Est-ce que vous allez animer des ateliers coloriages et collage de gommettes, ou est-ce que vous allez laisser les mômes en roue libre jouer dans la chambre de Marie-Cystite ?

Votre décision dépendra bien sûr de plusieurs facteurs, à savoir en premier lieu votre capacité mentale à vouloir gérer plusieurs gamins qui ont mangé trop de bonbons et qui sont aussi surexcités que Trump face à l’attaque du Capitole. Mais ce n’est pas tout, car il faudra aussi prendre en compte le nombre d’invités, l’âge des enfants et votre budget.

Ah bah oui, le budget compte, puisque qu’il vous permettra (ou non) d’engager un clown intermittent du spectacle pour animer la teuf, ou un conteur d’histoires qui sait aussi faire des animaux avec des ballons.

Personnellement, j’avais un budget proche de 0, et j’ai décidé d’organiser tout le truc avec le père de ma fille. On s’est réparti les tâches comme on a pu.

Il a surveillé une partie des gamins dans la chambre de notre fille, qui étaient en train de retourner littéralement tout ce qui peut être retournable, et moi dans le salon, assise par terre avec des enfants qui me toussent dessus, pour animer un atelier « coloriage de masque d’animaux avec des pastels » qui n’a eu que très peu de succès, il faut bien l’avouer. 

Les enfants sont de moins en moins créatifs, c’est dingue ! (C’est pas vrai, mon atelier était vraiment pourrave, je les comprends, même moi je n’avais pas envie de colorier).

Voilà, c’étaient les trois astuces à connaître avant de se lancer dans l’organisation d’un goûter d’enfant !

Ah oui et un dernier conseil : évitez de vous mettre la pression. Tant qu’il y a des bonbons, du jus de pommes, des copains et des ballons, tout ira bien. En vrai, c’est ça, la base d’un goûter d’anniversaire réussi.

Bon courage


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

1
Avatar de Weena88
7 août 2021 à 14h08
Weena88
J'ai toujours tendance à vouloir prévoir plein de chose ... qui dans 80% des cas ne servent à rien ( l'atelier collier de pâtes pour l'anniversaire indien de mon dernier) ... Mais bon, c'est un de mes plaisirs coupables avec la déco, donc mon crédo, c'est budget minimum.
Moi, je rajouterais, ne vous prenez pas la tête sur le gâteau, de toute façon, ils n'en mangeront pratiquement pas et les smarties c'est un must have (pour varier un peu des bonbons chimiques )
Planquez les jouets avec de petites pièces et ceux auxquels vous tenez pour ne pas avoir à les chercher pendant plusieurs jours ensuite ...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Source : Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 5 parents qu’on retrouve dans les trajets en train

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Pexels
Parentalité

Pourquoi il est important de retenir aussi les pires moments de la maternité

11
Source : pixelshot
Conseils parentalité

Comment et quand apprendre à lire l’heure à un enfant

Source : South_agency de Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 4 parents qu’on croise toujours aux goûters d’anniversaire

1
Source : firemanYU / Getty Images Signature
Santé

Protections solaires pour enfants : les aérosols sont-ils aussi efficaces que les crèmes ? 

Source : Série Working moms
Conseils parentalité

Les 3 pires conseils parentalité reçus à la naissance, d’après nos lectrices

Source :  Gustavo Fring de Pexels
Parentalité

10 choses (presque) impossibles à faire depuis que vous avez des enfants

1
Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Source :  RapidEye de Getty Images Signature
Parentalité

Les 3 jouets les plus bruyants à ne pas offrir aux enfants, d’après nos lectrices

1
Source : Dobrila Vignjevic de Getty Images Signature
Parentalité

6 phrases de parents que personne ne comprend vraiment

3

Pour les meufs qui gèrent