Es-tu allergique au soleil et si oui, que faire ?

L'allergie au soleil peut se développer n'importe quand et gâcher l'été des personnes qui en sont atteintes. Ces conseils seront utiles.

allergie au soleil

Il existe sur ce site une foule d’articles concernant la protection solaire, peau et cheveux compris mais il est un mal encore plus sournois que les coups de soleil et qui frappe 10 à 20% de la population : l’allergie au soleil.

J’écris donc cet article pour t’aider à reconnaître et survivre à cette affliction gâcheuse d’été.

Comment reconnaître une allergie au soleil ?

Sur les 10 à 20% des Français touchés par l’allergie au soleil ou lucite estivale, la majorité est constituée de femmes entre 20 et 30 ans. Comme quoi, le fun ne cesse jamais !

Selon le Figaro Santé, elle se déclenche lorsqu’une personne affectée s’expose longuement et soudainement aux ultraviolets A du soleil, après ne pas l’avoir fait pendant des mois.

En réaction, la peau bourgeonne de petits boutons rouges surtout au niveau des bras, du torse et des jambes, et ça démange !

Étant exposés au soleil toute l’année, les mains et le visage restent généralement exempt de boutons. C’est toujours ça de pris.

Est-ce que tout le monde peut être sujet à l’allergie au soleil ?

Oui…et non.

A priori tous les phototypes peuvent être concernés, que ce soit les peaux très clairs, mates ou foncées. Pourtant dans les faits les peaux noires sont moins touchées car naturellement mieux protégées contre les vilains UV.

Il faut également savoir que l’allergie au soleil peut survenir très soudainement, à n’importe quel moment de la vie. C’est ce type de surprises dont tu te passerais bien.

Comment prévenir l’allergie au soleil?

Il faut tout simplement préparer sa peau au soleil en s’exposant progressivement, puis se couvrir et utiliser une protection solaire avec un fort indice.

En amont, tu peux également recourir au bêtacarotène, la substance qui se trouve entre autres dans les carottes et les mangues mais existe aussi sous formes de compléments alimentaires.

Un médecin traitant peut également prescrire des antipaludéens dont les vertus anti-inflammatoires aident dans ces cas-là.

Et si vraiment rien ne marche, ça arrive, il existe des cures d’UV médicaux prescrites et dispensées par des dermatologues qui consistent à désensibiliser la peaux en l’exposant crescendo aux UVA, deux mois avant le début de la belle saison.

Ça fonctionne donc comme la désensibilisation pour les autres allergies.

Comment traiter l’allergie au soleil?

Si malgré tous tes efforts, le soleil ne t’épargne pas et que ta peau se couvre de boutons rouges qui démangent furieusement, il sera toujours temps d’aller chez le médecin.

Il ou elle va te prescrire des antihistaminiques qui vont réduire les effets de l’histamine, le médiateur chimique responsable des réactions allergiques de ton corps, ce sale bâtard.

À ce traitement s’ajoute souvent l’application d’une crème à base de corticoïdes.

Ne t’inquiètes pas trop car selon le Pr Misery interrogé par le Figaro Santé, la lucite a pour habitude de guérir définitivement et de façon spontanée.

Ah ça c’est une bonne surprise !

Est-ce que tu souffres d’allergies au soleil ? Quelles sont tes astuces ?

À lire aussi : Sélection de tutos pour des coiffures relevées (parfaites pour la canicule)

Commentaires

Fionash

Chez moi, rien n'y fait. J'ai testé les fameuses gélules Oxelio, je ne vois pas de changement flagrant.
J'ai la peaux qui bronze très bien. Des que j'ai des boutons d'allergie, je ne m'expose plus au soleil, mais si j'y retourne, même à la fin de l'été, je suis susceptibles de faire une "crise". J'ai "la chance" d'en avoir également sur le visage, les lèvres, sous les pieds... Le bonheur quand tout cela démange en même temps !
Quelqu'un a t'il déjà testé la technique des UV, cela fonctionne ?
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!