Live now
Live now
Masquer
Portraits de troubles mentaux sur TikTok
Psychologie

À quoi ressemble la dépression ? Sur TikTok, l’intelligence artificielle reproduit les symptômes de troubles mentaux !

Sur TikTok, des artistes réalisent des portraits viraux à l’aide de l’intelligence artificielle pour reproduire les symptômes de certains troubles mentaux.

On l’a vu avec la troublante accessibilité des deepfakes, qui, utilisés à mauvais escient dans le porno peuvent ruiner des vies : l’intelligence artificielle est de plus en plus manipulable par le commun des mortels. Un tuto et quelques connaissances en informatique peuvent suffire à générer des contenus parfois très sophistiqués.

Les milliers de fichiers disponibles gratuitement en open source sur internet permettent aux internautes les plus patients de produire des paysages cauchemardesques, d’étranges glitchs ou des vidéos truquées criantes de réalisme. Plus récemment, l’IA a commencé à servir de support aux artistes digitaux qui conçoivent de curieux tableaux guidés par les algorithmes.

Et comme aucune tendance n’échappe à TikTok, la plateforme est devenu le lieu privilégié de ces créateurs et créatrices. Une poignée d’entre eux et elles utilisent même l’IA pour façonner des œuvres capables de reproduire certains troubles mentaux, comme la dépression, la bipolarité ou encore l’anxiété.

TRIGGER WARNING :

Certaines oeuvres contiennent des éléments très perturbants, proches de l’horreur et du gore.

Le but n’est pas vraiment d’offrir une image claire de ce que sont ces troubles, mais plutôt le sentiment, les émotions qu’ils suscitent chez les personnes qui en sont atteintes.

À quoi ressemble la dépression ?

Tout a commencé lorsque Kier Spilsbury, une chercheuse de Brisbane, est tombée sur un lien vers un logiciel d’IA et un mode d’emploi pour apprivoiser la bête. Depuis, la créatrice partage ses œuvres réalisées à partir des dizaines de demandes de ses abonnés.

Parmi les demandes, les plus populaires sont celles qui la sollicitent pour reproduire les symptômes de diverses maladies de la santé mentale. Même histoire, ou presque, du côté de literallyjustvin qui publie des vidéos simulant la paralysie du sommeil ou d’autres troubles. Le but n’est pas vraiment d’offrir une image claire de ce que sont ces troubles, mais plutôt le sentiment, les émotions qu’ils suscitent chez les personnes qui en sont atteintes.

@kiertwice

Reply to @icryinthebathtub I’d love to hear your interpretations of this one #bipolar #vqganclip #ganart #horrortok #scary #feverdream

♬ original sound – kier

Comment diable fonctionnent ces sorcelleries ? C’est plutôt simple (du moins, quand vous savez apprivoiser l’IA) : il suffit d’introduire des termes, des expressions ou des descriptions des troubles dans le générateur qui pioche ensuite des images sur le web et les mixe pour en faire un étrange condensé, parfois horrifique.

L’intelligence artificielle qu’utilise Kier Spilsbury s’appelle VQGAN+CLIP. D’après un article de Vice, elle fonctionne « en fouillant rapidement dans des milliards d’images Google pour créer des œuvres d’art basées sur des invites textuelles. Même de légères variations dans les mots utilisés peuvent produire des résultats très différents. Pour la série sur la santé mentale, Spilsbury a expérimenté en donnant à l’IA des instructions intentionnellement vagues. »

Résultat : trouble de la personnalité limite, syndrome de stress post-traumatique, dépression ou encore trouble déficitaire de l’attention sont mis en images, avec plus ou moins d’étrangeté.

L’intelligence artificielle utilisée à ce type de fin artistique permet de « représenter des expériences complexes de manière inédite. »

« Cette vidéo correspond exactement à ce que je ressens souvent dans ma tête »

Mais pourquoi voudrait-on mater des vidéos aussi malaisantes ?

Simplement par curiosité, pour les internautes qui se demandent ce que ça fait de vivre avec de l’anxiété ou une dépression, ou pour se sentir plus comprises, pour les personnes atteintes de ces troubles. La majorité des commentaires sous les contenus de ce genre d’artistes viennent d’internautes ayant reçu un diagnostic concernant des troubles de la santé mentale. Ces personnes trouvent un certain réconfort dans ces drôle d’imageries.

L’article de Vice rapporte un des commentaires sous les vidéos de Kier Spilsbury :

« En tant que personne souffrant de TDAH sévère, cette vidéo correspond exactement à ce que je ressens souvent dans ma tête. »

L’intelligence artificielle utilisée à ce type de fin artistique permet de « représenter des expériences complexes de manière inédite. »

Et ça, ça n’a pas de prix !

À lire aussi : Attention aux faux porno : le deepfake est de plus en plus accessible

Crédits photos : Kier Spilsbury et literallyjustvin

Les Commentaires
1

Avatar de Foxy*
1 décembre 2021 à 11h05
Foxy*
Sa représentation du C-PTSD est pas mal du tout !
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Psychologie

Psychologie
Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Développement personnel
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical

Un rendez-vous à 14h, et bloquée dès le matin ? Pas de panique, c’est le waiting mode

Parentalité
trouble-bipolaire-maternite-verticale

« Ça m’inquiète de faire subir ça à mon enfant » : les mères bipolaires témoignent

Clémence Boyer

18 août 2022

23
Santé
On ne devient pas trans par pression sociale prouve une étude sur la dysphorie de genre

On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

Anthony Vincent

16 août 2022

10
Psychologie
Le podcast Les Maux bleus raconte la santé mentale avec expertise et sensibilité

Le podcast Les Maux Bleus déstigmatise la santé mentale, avec expertise et sensibilité

Anthony Vincent

10 juil 2022

2
Témoignages
deux personnes en train de boire un verre avec leurs masques

« C’est plus facile de me trouver jolie » : celles qui aiment sincèrement le masque témoignent

Aïda Djoupa

11 mai 2022

16
Féminisme
Violences_sexuelles_TCA_V

Quand les violences sexuelles causent des troubles du comportement alimentaire

Marie Chéreau

29 avr 2022

3
Amour
Les hommes hétéros disent « je t’aime » en premier, surtout avant le sexe

Qui l’eût cru ? Les hommes disent « je t’aime » avant les femmes

Anthony Vincent

14 avr 2022

Psychologie
pexels-andrea-piacquadio- generation Z solitude

La génération Z est plus solitaire que jamais, et on sait qui blâmer

Maëlle Le Corre

13 avr 2022

6
Société
steinar-engeland-écran-smartphone

La France passe son temps devant les écrans, toutes générations confondues

Marie Chéreau

11 avr 2022

La société s'écrit au féminin