Live now
Live now
Masquer
héroine de séries françaises salto
Série télé

4 héroïnes de séries françaises au caractère bien trempé qui nous donnent envie de tout défoncer

Les héroïnes de séries françaises portent souvent toute l’intrigue d’une fiction sur leurs épaules. Pour réussir cet exploit, il faut deux choses : du charisme et un sacré tempérament !

Le 13 juillet 2021

L’arrivée de la plateforme Salto dans le paysage audiovisuel permet enfin de redonner à la fiction française la place qu’elle mérite, et de mettre de la lumière sur ses héroïnes. Des personnages féminins auxquels il est souvent facile de s’identifier, qui nous ressemblent et à qui la vie joue des tours ! Nous adorons suivre leurs aventures au fil des saisons, leurs peines et leurs joies. Parce que ce qui fait la force d’un personnage, c’est sa profondeur et sa palette d’émotions.

Plus les héroïnes de séries sont confrontées à des situations complexes, plus leur capacité à se relever est mise à rude épreuve, et plus nous apprécions qu’elles arrivent à toucher leur but. Nous allons justement mettre à l’honneur quatre personnages féminins qui se démarquent par leur caractère bien trempé !

Salimata Aloka dans Il a déjà tes yeux

Il a déjà tes yeux série Salto
© Nolita TV – Ango Productions – Zamba Productions – France Télévisions – Be-Films – RTBF – 2019

La pépite française Il a déjà tes yeux est la suite du film du même nom. Voici le pitch : Paul et Salimata sont ensemble depuis plusieurs années, sont très amoureux et n’arrivent pas à avoir d’enfant. Le couple se dirige donc vers l’adoption. Paul et Sali parviennent finalement à obtenir la garde d’un enfant… et c’est là que l’intrigue commence réellement !

Il se trouve que le bébé, Benjamin, est blanc et blond aux yeux bleus et que ses parents sont tous les deux noirs. Dans le sens inverse, peu de gens seraient choqués, mais le fait qu’un couple noir adopte un blanc laisse bon nombre de personnes perplexes, à commencer par leur famille…

Ce que je viens de vous raconter est le pitch du film. La série adaptée du long-métrage, elle, commence treize ans plus tard, Paul et Sali ont finalement réussi à enfanter, et ils ont adopté Noé, un autre enfant, noir celui-ci un an après Benjamin. Évidemment, la série joue sur quelques stéréotypes ; d’ailleurs, le premier épisode commence sur une rétrospective des dernières années et cette phrase : « Ils ne sont pas forcément là où on les attend. »

En effet, le sport n’est pas l’activité favorite de Noé, alors qu’il est « censé » être bon en activité physique. À l’inverse, Benjamin est très doué pour les danses africaines…

Mais concentrons-nous sur Salimata, et surtout mettons-nous à sa place. Ce que soulève la série de manière très pédagogique, c’est la façon dont sont regardés les parents racisés d’enfants blancs dans notre pays. Même si les gens ne disent rien, l’interrogation se lit dans leurs regards : « Est-ce que c’est sa nounou ? Travaille-t-elle pour sa famille ? »… Non, cet enfant blond aux yeux bleus est bien son fils !

Dès lors que l’on sort du cadre traditionnel de la famille, les gens se questionnent, et si on ne se rend pas compte que ce sont eux qui créent cet embarras, on a parfois la sensation de devoir se justifier… Or, Salimata est heureuse dans son rôle de mère et ses garçons aussi !

Rien que pour ces regards, qui ne sont pas évidents à soutenir au quotidien, on lui tire notre chapeau : Salimata a tout notre respect.

Noémie Leclerc dans Dix pour cent

Dix pour cent | Bande-annonce | SALTO

Par où commencer pour parler de Noémie, personnage romanesque de l’incontournable Dix pour cent, tant elle est devenue essentielle à la vie de l’agence ASK ?

Elle est l’assistante de Mathias Barneville, agent d’artiste respecté à Paris, mais dans ses rêves, elle se voit à son bras, à la place de sa femme. Pour Noémie, la vie ne vaut pas d’être vécue si elle n’est pas passionnée, et ce dans toutes les situations. Amoureuse transie de Mathias, elle n’hésite pas à le défendre face à tous, même lorsque celui-ci à tort, quitte à en venir aux mains. Quand elle a un objectif, elle ne lâche rien, et dans Dix pour cent, son but est clair : devenir madame Barneville et arrêter de se faire marcher sur les pieds.

Pourquoi on l’aime ? Pour ses envolées lyriques telles que « Nous on se déchirait la poitrine de chagrin ! On pleurait dans notre bain en se soûlant au vin blanc ! On était romanesques ! », pour on sens de l’amitié fraternelle avec Hervé, et sa manière mystique de voir la vie entre astrologie et chamanisme.

 Noémie est très loin de laisser indifférent, et mérite amplement sa place dans ce top 4 des héroïnes de caractère dont la série est disponible sur Salto !

Gloria Meyers, dans… eh bien… Gloria !

série française Gloria diffusée sur Salto
© Quad Drama / TF1 / AT Production / RTBF / MMXX

Le premier épisode de la fiction à suspense Gloria donne le ton. Une mère de famille ayant trois enfants est forcée de sortir de son congé maternité pour revenir au cabinet d’avocat qu’elle possède avec son mari, car celui-ci a disparu sans laisser de trace Et bizarrement, quand un époux se volatilise, tout son entourage soupçonne sa femme de trop lui en demander, ou de ne pas être aux petits soins pour lui.

Vous l’aurez compris, dans l’intégralité de la saison nous essayons de comprendre ce qui est arrivé au mari de Gloria pour qu’il en vienne à l’abandonner, elle, ses gosses de moins de dix ans et leur boîte qu’il a pris le soin d’endetter.

À la place de l’héroïne, on aurait légèrement craqué, surtout en plein post-partum Mais elle non, elle garde le menton haut, face à ses collègues qui n’ont pas été payés, mais aussi face à la famille de son mec qui lui demande des comptes en l’accablant.  Encore pire, la voisine qui met son grain de sel en disant à qui veut l’entendre que le couple de Gloria battait de l’aile, parce qu’elle a vue sur la chambre d’ami et qu’elle a bien remarqué qu’ils faisaient chambre à part !

On a envie de serrer Gloria dans nos bras et de lui dire : « Continuez ma grande, fouillez partout, retrouvez votre mari et montrez à tout le monde que s’il est parti ce n’est pas à cause de vous ».

Isabelle Mendes dans Papa ou Maman

Affiche de la série Papa ou Maman diffusée sur Salto
© Nicolas VELTER/Nicolas SCHUL/PASCALITO/ENDEMOLSHINE/Chapter2/M6

Le personnage d’Isabelle dans Papa ou Maman est celui d’un femme aimante. Elle a, comme Gloria, trois enfants et a quitté son travail pour s’occuper d’eux il y a dix ans. Elle connaît son mari depuis l’époque du lycée, et forme avec lui un couple plutôt volcanique.

Mais maintenant que ses enfants sont plus grands et autonomes, Isabelle souhaite reprendre son métier de juriste — la série Papa ou Maman commence justement le jour de son entretien d’embauche dans une grande entreprise qui cherche à se diversifier. Le souci, c’est que César, son mari, pense qu’elle n’est plus faite pour le marché du travail, et lui met des bâtons dans les roues. C’est ce qu’on appelle une relation de couple tout sauf saine…

Un jour Isabelle décide de taper du point sur la table et de quitter son mari. Et oui chères lectrices, si l’élu (ou l’élue) de votre coeur ne croit pas en vous et ne vous soutient pas dans tous vos challenges et vos galères c’est next ! Parce que l’un des avantages à être avec quelqu’un, mariée ou non, c’est quand même de se faire encourager quand la situation l’impose ou consoler quand ça ne va pas. À quoi bon se sentir seule à deux…

C’était plutôt jouissif de voir Isabelle avoir le courage de mettre son mari à la porte et reprendre le contrôle de sa vie, en étant mère au foyer de trois enfants (yolo).

J’ai adoré vous décrire ces personnages, que j’ai pris plaisir à découvrir, et j’espère qu’ils vous inspireront tout autant. En tout cas, ce ne sont que quatre héroïnes parmi tant d’autres que vous pourrez retrouver sur Salto, la plateforme qui rassemble la plus belle sélection de fictions françaises !

À lire aussi :

À lire aussi : Andréa Martel, Emma Sandrelli… nos héroïnes de série sont aussi cool que les Américaines !

Crédits : MON VOISIN PRODUCTIONS / MOTHER PRODUCTION – Quad Drama / TF1 / AT Production / RTBF / MMXX – Nolita TV – Ango Productions – Zamba Productions – France Télévisions – Be-Films – RTBF – 2019 – 2016 – CHAPTER 2 – PATHE PRODUCTION – M6 FILMS – FARGO FILMS – NEXUS FACTORY

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Série télé

critique-le-flambeau-canneseries
Série télé

Oh non, Le Flambeau est l’incarnation même de l’expression « tirer sur la corde »

Kalindi Ramphul

21 jan 2023

outlander-saison-8
Série télé

Fan d’Outlander ? On a une bonne et une mauvaise nouvelle

Manon Portanier

20 jan 2023

1
buffy contre les vampires sarah michelle gellar
Pop culture

Buffy : Sarah Michelle Gellar avait « mauvaise réputation » parce qu’elle défendait les acteurs

Maya Boukella

19 jan 2023

2
Anne Hathaway, Meryl Streep et Emily Blunt dans Le Diable s'habille en Prada
Pop culture

Only Murders in the Building : Meryl Streep rejoint le cast de la saison 3 !

Maya Boukella

18 jan 2023

the-lesson-critique
Série télé

Vous ne sortirez pas indemne de la série politique israélienne The Lesson, on vous le promet !

Kalindi Ramphul

14 jan 2023

capture d'écran de Maya and the three
Série télé

Voici les 4 meilleures séries d’animation à voir en streaming (d’après un avis biaisé et partial)

Aïda Djoupa

14 jan 2023

4
lost-saison-1
Série télé

Alerte coup de vieux : que devient le casting de Lost ?

Manon Portanier

10 jan 2023

5
séries disney
Pop culture

Les 8 meilleures séries à voir sur Disney+

Maya Boukella

08 jan 2023

noah schnapp coming out
Pop culture

Noah Schnapp (Stranger Things) fait son coming-out gay

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

1
parks and recreation noel
Pop culture

Quand Noël s’invite dans nos séries feel good, de Friends à Brooklyn Nine Nine

Maëlle Le Corre

25 déc 2022

La pop culture s'écrit au féminin