J’ai testé pour vous… le Digital Curl, la permanente nouvelle génération

Annelise a testé une méthode de bouclage capillaire très original : le Digital Curl, chez Lissfactor. En gros, de quoi te boucler les cheveux pour longtemps, sans les inconvénients d'une simple permanente...

J’ai testé pour vous… le Digital Curl, la permanente nouvelle génération

Le Digital Curl, de Lissfactor, est une méthode qui permet de boucler ou d’onduler les cheveux raides, et ce pour plusieurs mois. C’est un peu l’inverse d’un lissage, en fait. Comment ça marche ? Que donne le résultat ?

J’ai toujours eu les cheveux raides, avec un très léger mouvement uniquement dû à mes chignons chouquettes au quotidien. Si vous voulez voir mes cheveux avant, je vous recommande cet article où je vous expose toute ma capillarité.

Le Digital Curl, c’est quoi ?

Cette prestation, proposée par Lissfactor, est une sorte de permanente nouvelle génération. En gros, sur une base de cheveux lisses ou avec peu de mouvements, tu peux avoir une chevelure bien ondulée, avec beaucoup de volume, et ce pour six à huit mois.

Le résultat est assez modulable : tu décides avec ton coiffeur si tu veux des ondulations assez serrées, ou bien juste un petit effet wavy. C’est réalisable sur presque toutes les longueurs, du moment que tes cheveux arrivent en-dessous de ta mâchoire.

Il n’y a pas autant d’inconvénients que pour une permanente classique. Le Digital Curl n’assèche pas les cheveux, et est tout à faite compatible avec une coloration ou autre. Il faut bien entendu éviter de faire une colo le lendemain même, mais seulement 15 jours suffisent comme délai, ce qui est très raisonnable. Une permanente laisse, en plus, un effet un peu « mouton » si elle est mal faite… Garder ça pendant six mois, merci l’angoisse. Vu que tu choisis tes ondulations, il y a moins de risque d’être déçue. Enfin, les cheveux ne sont pas agressés comme avec une permanente classique ! Et franchement, ça change pas mal la vie.

Comment se déroule le Digital Curl ?

Autant vous dire que j’ai subi un vrai marathon pour avoir mes cheveux… Je suis restée 5 heures sur le fauteuil du coiffeur, mais j’ai les cheveux assez longs, ils arrivent à la poitrine. Je peux vous dire qu’à la fin vous redoutez un peu l’escarre et vous tentez de vous couper un bout de fesse pour survivre, mais bon, il faut ce qu’il faut.

Pour réaliser des ondulations et des boucles, il faut modifier la structure de base du cheveux. Pour cela, il faut bien entendu utiliser des produits et des outils. Disons que c’est pas avec une heure de bigoudis qu’on arrive à quelque chose qui tient. Petite rétrospective en images de comment j’ai perdu ma dignité ce jour-là :

test digital curlEn gros, après m’avoir rendu les cheveux perméables au produit fixant, le coiffeur m’a posé des bigoudis selon l’intensité d’ondulation que je voulais (je lui ai dit « Fais péter les bouclettes ! »), qui ont ensuite été clipsés à une machine pour chauffer tout ça. Une fois que mon crâne avait pris son petit coup de chaud (non, tout est fait pour que ça ne brûle pas, ne paniquez pas !), un dernier produit fixant pour la route et c’est parti pour le rinçage ! Alors oui, tout cela a duré 5 heures, les temps de pose étant plus ou moins longs selon les opérations.

Suite au Digital Curl, les consignes sont assez strictes : interdiction de se laver les cheveux ni de les attacher pendant 3 jours. Comme après un lissage donc. Pour la suite, interdiction d’utiliser des produits capillaires contenant de l’hydroxyde de sodium : il faut donc bien lire les étiquettes !

Le résultat

En sortant du salon, ma première impression fut « Mon dieu mais qu’est ce que je vais faire de tout ce volume ?? ». Faut dire que quand tu as les cheveux lisses depuis toujours, quitter cet état c’est un peu comme redevenir un nourrisson capillaire. Où vais-je, qui suis-je, dois-je utiliser une brosse à cheveux, tout ça.

Au bout de 3 jours sans pouvoir toucher à ma tignasse (les 3 jours les plus difficiles de ma vie, donc), j’ai pu les laver, les toucher, bref le bonheur. Au séchage naturel, voilà le résultat….

test digital curl

Un brin Into the wild, je vous l’accorde. J’ai vite compris que pour maîtriser tout ça, j’allais devoir m’y mettre sérieusement. Comme je n’aime pas faire de longs brushings (risque accru de te bousiller les cheveux), j’ai développé deux techniques qui me donnent des ondulations comme j’aime, et sans trop y passer le sèche-cheveux. Soit je me fais une tresse sur le côté et je laisse sécher le plus longtemps possible naturellement, soit je fais 3 petits chignons rapides : un de chaque côté du crâne et un derrière, histoire d’englober tous les cheveux. Le résultat est à la hauteur de mes espérances, et je finis le tout avec un peu de sérum capillaire pour un effet plus « fluide ». En fait, vous devez un peu coiffer tout ça, comme pour une fille naturellement ondulée/bouclée.

test digital curlPour des boucles plus structurées, vous pouvez passer le fer à friser et là ça tient nickel, et pour longtemps. Rien à avoir avec mes anciennes tentatives lorsque j’avais les cheveux raides ! Si vous en avez marre et que tel jour, vous voulez retourner au lisse, il suffit de faire un brushing pour lisser les cheveux, ou passer des plaques lissantes. Les ondulations reviendront sans problème au prochain shampoing.

Digital Curl, ça coûte combien ?

Le tarif commence à 175€, puis évolue selon la longueur de vos cheveux. C’est donc un tarif équivalent à celui d’un vrai lissage effectué en salon. Pour avoir si cette prestation est proposée chez vous, vous pouvez voir directement sur le site de Lissfactor !

Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Claudepoiret
    Claudepoiret, Le 2 avril 2015 à 15h32

    Je tente ma chance même si cet article est super vieux, je suis tombée dessus en me renseignant sur les permanentes! Le résultat est exactement ce que je recherche, j'ai les cheveux longs et tout fins aussi! Si tu repasses par là pourrais tu me dire ou tu l'as fait stp? Et tu as été contente du résultat pendant les six mois?
    Merciiiiiii

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)