Les stars des années 2000, que sont-elles devenues ? #4

Tu veux avoir des nouvelles de Yannick, de Félicien du Loft 2 et de Sheryfa Luna ? Ça tombe bien, Juliette a de nouveau enquêté pour savoir ce que sont devenues ces stars éphémères !

Les stars des années 2000, que sont-elles devenues ? #4

Il y a des moments dans la vie où il faut poser les vraies questions. Si la plus importante reste tout de même « C’est encore l’Happy Hour ? », il y en a d’autres qui méritent elles aussi leur petit lot d’attention.

Après le retour de Tragédie l’année dernière, c’est le moment de continuer à se demander une quatrième fois ce que deviennent les stars de la chanson des années 2000 qui ont cartonné dans les charts et les magazines people pendant plusieurs mois, voire années… avant de disparaître de la circulation.

big-stars-annees-2000-3

À lire aussi : Les stars des années 2000, que sont-elles devenues ? #2

Pour ce quatrième volet de prise de nouvelles de nos stars disparues préférées, il est temps de continuer à s’interroger sur des choses vraiment importantes : Yannick continue-t-il à lever le doigt quand il est dans la place ? Félicien du Loft a-t-il chopé cette putain de cum-cum ? Sheryfa Luna est-elle enfin allée quelque part ?

Il est temps de répondre à tout ça, j’enfile un slip et je vous dévoile le pourquoi du comment.

Yannick, qui draguait, branchait, toi-même tu sais pourquoi

Je suis sûre que tu te rappelles de Yannick.

Même si tu n’écoutes que de la minimale et des trucs pointus qui passent dans des festivals de musique alternative, tu ne me feras pas croire que tu ne te souviens pas d’avoir fredonné le fameux « a-hin a-hin » de notre cher rappeur/chanteur français. Essaie pas de me prendre pour un jambon.

Yannick, c’était celui qui se cachait derrière cet énorme tube, sorti en 2000 — l’un des plus gros succès commerciaux français, vendu à 1,5 million d’exemplaires.

Qu’est-ce que j’ai pu danser dessus quand j’étais gamine.

Quand il a sorti Ces soirées-là, Yannick faisait partie de la Mafia Trece et a fait ses armes en tant que rappeur au sein de ce collectif hip hop.

Après avoir créé son propre label de musique, il a fait un retour timide dans la chanson en 2009, avec le titre Vous.

Dans la foulée, il a également sorti un album solo, qu’il a rendu disponible gratuitement au téléchargement, sur sa page MySpace. Cette nouvelle répond donc à une autre question : oui, il y a toujours des gens qui utilisent MySpace aujourd’hui.

À lire aussi : Skyblog, dissection et nostalgie

Mais on s’égare, car ce que vous ne saviez sûrement pas, c’est que notre chanteur a aussi participé à « La tournée des Années 90 — Génération Dance Machine » en 2011, aux côtés de Corona et Larousso. Du beau linge, quoi.

Depuis, Yannick continue de vivre de sa musique et a un nouvel album en préparation. En gros, ça roule toujours pour lui !

Félicien du Loft, qui te sommait de choper la cum-cum

Bon, pour le coup, si tu te souviens pas de ce trublion de Félicien Taris, je sais pas si on peut vraiment t’en vouloir. Pour la petite piqûre de rappel, c’était un des candidats de Loft Story 2, aux côtés de Lesly a.k.a Afida Turner et Kamel, grand acteur de la série Hollywood Girls diffusée sur NRJ12. Encore du beau linge.

Comme beaucoup de stars de télé réalité, Félicien a enregistré un single pour essayer d’exister encore un peu après le programme. Et on peut pas tellement lui en vouloir d’avoir essayé.

C’est donc une chanson au rythme… festif que le candidat venu du sud-ouest nous avait pondu : la Cum-Cum Mania. Et non, cette chanson ne parle pas de sa semence, promis.

N’empêche, mes enfants, on rigole on rigole, mais son single a tout de même été classé n°1 des ventes en France et en Belgique pendant plusieurs semaines.

J’ai jamais trop compris ce que c’était la « cum-cum » mais bon voilà quoi.

Ce titre fut le seul qui rencontra un succès franc, car comme beaucoup avant lui, Félicien va tirer sur la corde, fort de sa victoire, et re-tentera l’expérience avec d’autres singles, comme Tranquille Émile en 2003 ou Viens squatter, en 2012 : on a jamais dit que c’était de la musique pour mélomanes.

Entre temps, il s’est essayé au stand-up avec un one man show dans lequel il racontait son expérience du Loft, et a monté sa propre boîte de production audiovisuelle, Toros Éditions, qui traite surtout de l’actualité du monde du rugby, sport dont il est très féru.

À lire aussi : Rencontre avec l’équipe de France féminine de rugby !

Il a également sorti deux livres traitant de matchs importants, comme celui qu’il ressasse dans son premier bouquin France/All Blacks, toute une histoire présenté sur France 2 par Sophie Davant mdr.

Après cette folle aventure post-Loft, il s’est donc plutôt bien débrouillé lui aussi, et a d’ailleurs créé son entreprise grâce à l’argent qu’il avait gagné en vendant ses différents singles ! Peut-être que la Cum-Cum a chopé ce bon Félicien, mais au moins, il a la tête sur les épaules.

Les membres de t.A.T.u, qui se roulaient des pelles sous la pluie

En 2002, la télé et le monde de la musique voyaient débarquer deux jeunes femmes russes qui ont défrayé la chronique par leur baiser langoureux jugé « provocant » dans leur clip : c’était le groupe t.A.T.u avec son tube All the Things She Said.

Cette année-là (je chantais pour la première fois), Yulia (la brune) et Lena (la rousse) se roulaient des palots sous la pluie en tenue d’écolière, et évidemment, ça a fait vendre. Le titre du duo sexy et électrique est monté en tête des charts pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois dans presque toute l’Europe.

Comme pour beaucoup de stars de cette époque, c’est uniquement le single phare qui s’est bien vendu : l’album a peiné à se faire une place parmi les nouveautés de l’année.

Depuis ce succès international, les deux femmes ont continué à mener une carrière musicale, qui n’a réussi à tenir qu’en Russie. En 2010, elle décident de se séparer, entamant chacune une aventure en solo.

Pourquoi ? Eh bien parce que tant humainement que professionnellement, elles ne pouvaient plus se piffrer. Récemment, t.A.T.u a été reformé pour participer au concert d’ouverture des derniers J.O. d’hiver à Sotchi, mais le projet n’a pas été diffusé officiellement, et est donc passé inaperçu en Russie comme dans le monde entier.

Si Yulia et Lena continuent leurs carrières respectives sans s’adresser la parole, la première a récemment choqué le public et son ancienne pote en tenant des propos homophobes à l’encontre de la communauté gay masculine, lors de son passage dans une émission de télé.

À lire aussi : La violence homophobe continue en Russie, à la veille des JO

En gros, l’ambiance était meilleure en 2002 pour les t.A.T.u…

Juanes, qui ne jurait que par les chemises noires

C’est en 2005 que l’on a été beaucoup à bouger notre boule au son des chauds accords de guitare que jouait Juanes dans son tube La Camisa negra.

Le chanteur tout droit venu de Colombie se fait connaître du public européen et français avec ce single issu de son troisième album, et le titre devient une des chansons latino-américaines les plus populaires de sa génération.

C’est vrai que ça groove.

Mais tu le sais bien, quand on se retrouve sur cet article, c’est que l’on n’a pas eu une fin de carrière fulgurante, en tous cas en France. Ce bon vieux Juanes, qui, on peut le dire, a percé grâce à La Camisa negra, a effectivement un peu galéré à rester en tête des ventes des singles et albums dans l’Hexagone après ça.

En 2007, il a enregistré un duo avec Nelly Furtado (elle non plus on n’a pas trop de nouvelles d’ailleurs) qui n’a pas super bien marché. Mais il ne s’est pas laissé moucher et il continue son petit bonhomme de chemin dans la musique, surtout en Colombie et aux États-Unis !

Il a sorti trois autres albums depuis, et a enregistré la bande originale d’un film des studios Disney, uniquement sorti outre-Atlantique.

À lire aussi : Connais-tu bien les séries Disney Channel des années 2000 ?

Si l’on n’a plus de nouvelles de Juanes en France depuis La Camisa negra, ça ne veut pas dire que le monsieur s’est laissé démonter !

Sheryfa Luna, qui voulait qu’on l’emmène quelque part

Terminons sur celle qui a connu le plus de succès dans ce petit article plein de nostalgie (l’émotion, pas la radio) : Sheryfa Luna.

Cette chanteuse de R’n’B (malheureusement arrivée trop tard pour la période Raï’n’B Fever) s’est fait connaître par le grand public en gagnant le télé-crochet d’M6, Popstar, en 2007. Elle a aussi fait parler d’elle dans les magazines people en dévoilant qu’elle avait fait cette même année un déni de grossesse, et découvert qu’elle était enceinte à six mois de gestation.

Musicalement, la jeune femme est devenue célèbre grâce à des titres comme Quelque part ou Il avait les mots, qui sont restés classés n°1 des ventes en France pendant de nombreuses semaines.

Cette casquette en laine fleure tellement les années 2000.

Sheryfa Luna, de son vrai nom Cherifa Babouche (arrêtez de rigoler, je vous jure que c’est vrai) a conjugué son succès musical avec sa situation familiale… inattendue. Elle a d’ailleurs été très soutenue par son compagnon ainsi que ses anciens camarades et profs de Popstar.

Elle devient vite une star de la scène R’n’B française et sort de nombreux singles ainsi que quelques albums qui seront, en tout cas entre 2007 et 2010, des succès commerciaux.

Depuis, on entend beaucoup moins parler de Sheryfa Luna, qui n’a malheureusement pas réussi son come-back en 2014. Son cinquième album est donc son dernier.

Si elle a exprimé plusieurs fois vouloir se détacher de la scène médiatique, des rumeurs murmuraient qu’elle était désormais prête à monter sur les planches, et à s’essayer à la comédie. Certains disaient même qu’elle tenterait l’aventure avec Jean-Pascal Lacoste, notre agitateur national !

Malheureusement, personne n’a de nouvelles de ce projet, et aucun théâtre n’a encore annoncé se porter garant de cette pièce.

Côté personnel, tout semble rouler pour la jeune femme de vingt-sept ans aujourd’hui, puisqu’elle vient de donner naissance à son deuxième enfant, prénommé Ibrahim.

Et toi, de quelle star des années 2000 tu aimerais avoir des nouvelles ?

À lire aussi : Clément le no-life, les hamsters qui chantent et autres mèmes disparus des années 2000

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nymphetameen
    Nymphetameen, Le 6 avril 2016 à 18h51

    Myalia
    En fait le groupe a bien été monté par une société de production et l'homosexualité des chanteuses n'était pas réelle, bien qu'une amitié très forte et sincère les unissait ; mais si elles se sont fâchées, c'est surtout parce que Lena Katina (la rousse) a décidé de faire une carrière solo et de lâcher le duo pour pouvoir évoluer musicalement et faire ce qu'elle aimait, chose qui lui était devenue impossible. Sa partenaire de l'époque, Yulia Volkova (la brune), n'a pas bien pris la chose du tout... Elle n'a pas apprécié non plus que Lena soit plus sollicitée qu'elle professionnellement et qu'elle interprète des chansons du groupe seule.

    D'ailleurs, j'ai trouvé l'article assez mal informé à propos de la carrière actuelle de Léna ; autant Yulia a vraiment vraiment du mal à rebondir, autant Léna a une fan base assez développée et tourne beaucoup à l'international. Elle est notamment très suivie dans les pays d'Amérique du Sud. Elle vient d'ailleurs de sortir son premier album solo - quelques mois à peine avant la naissance de son premier enfant ! :rainbow:

    Voilà, c'était ma parenthèse relou d'une fan de t.A.T.u. et de Lena Katina ^^ :puppyeyes:
    t.A.T.u <3 <3
    Je les écoute toujours, surtout le premier album, je trouve qu'il est plutôt réussi (même si y'a beaucoup de nostalgie dans ces écoutes! Sans parler de la reprise des Smiths/générique de Charmed qui me transporte toujours à mes années lycées...).
    Ce groupe a quand même été super important pour les jeunes adolescentes que nous étions qui ont pu découvrir l'homosexualité et la bisexualité, on ne le dit jamais assez :fleur:

    Bon, j'avoue que j'ai toujours eu une petite préférence pour Lena, qui avait les mêmes cheveux que moi et qui s'appelle comme moi. (Instant narcissique)
    Je ne savais pas qu'elle continuait sa carrière de manière aussi prometteuse, merci pour ces petites infos! :jv:

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)