Pour ou contre les devoirs au collège ? Viens en débattre !

Les devoirs à la maison doivent-ils être interdit au collège ? Le débat est lancé. Les un•es accusent ces travaux de causer des inégalités entre les élèves. Les autres disent qu’au contraire, ils apprennent à devenir plus autonomes.

Pour ou contre les devoirs au collège ? Viens en débattre !

L’association ZUPdeCO a lancé un manifeste accompagné d’une pétition dans un but clair : la suppression des devoirs à la maison au collège. On peut y lire :

« Parce qu’on peut être un bon parent et n’avoir ni le temps, ni les capacités ou les moyens suffisants pour aider ses enfants (…)

Parce que nous ne maîtrisons pas, tous, les bases de la pédagogie pour accompagner nos enfants de manière équitable. »

Selon une étude, les devoirs à la maison seraient une source de stress ou même de disputes au sein d‘un tiers des familles. Un parents sur deux ne se sentirait pas en mesure d’aider son enfant dans toutes les matières.

En Australie, une étude publiée en 2012 parlait déjà de l’intérêt limité d’un tel principe… Alors, quelle alternative est possible ?

Faire ses devoirs au collège plutôt que chez soi

Le groupe préconise à la place d’organiser des temps de devoirs accompagnés à l’école. François-Afif Benthanane, fondateur de l’association ZupdeCo a expliqué au journal Le Parisien cette volonté de dissocier parents et devoirs.

« Ce n’est, en théorie, absolument pas leur rôle. Ils n’ont pas la formation pour assumer une telle mission. Mais en pratique, un•e enfant a spontanément besoin de demander de l’aide à un adulte, vu par lui comme un « sachant ». Cela crée d’immenses frustrations dans les familles et accroît les inégalités.

Si les devoirs étaient faits à l’école, cela déculpabiliserait les parents et déstigmatiserait les élèves. »

Une vision non partagée par Valérie Marty, présidente de la Peep (une fédération de parents d’élèves) qui préconise plutôt l’enseignement de l’autonomie.

« Ce qui creuse les inégalités est le fait qu’il y a des élèves plus conseillés que d’autres par leurs parents sur l’organisation du travail et la posture à adopter. C’est pour cela que nous demandons, non pas la fin des devoirs à la maison, mais l’enseignement d’une meilleure méthodologie de travail personnel dès le primaire.

Il faut y associer les familles. Mieux armé•e dans la méthode, le/la collégien•ne est moins dépassé chez lui/elle pour mettre en pratique ce qu’il/elle a appris. »

Et si les résultats étaient déjà là ?

Comme l’explique Europe 1, cette méthode a été testée pendant ans dans des collèges de zones d’éducation prioritaire. Les résultats se passent de commentaires : 85% de réussite au brevet, contre 65 % en moyenne dans ces zones. 

Le problème reste qu’un tel dispositif a un coût : 400€ par enfant en moyenne. Un chiffre qui peut sembler élevé mais qui pourrait permettre d’aider de nombreux élèves dans le besoin.

Alors, faut-ils interdire les devoirs à la maison ? Y a-t-il une autre solution ? Venez débattre dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 60 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malumy
    Malumy, Le 6 octobre 2016 à 9h53

    Faisant partie des nouveaux profs de français cette année, je me sens forcément concernée. Quand je donne des devoirs à faire, ce sont forcément des exercices qu'on a commencé en classe et que j'aimerais voir finis pour le cours prochain (sinon on avance pas). Sinon, pour être sûre qu'ils apprennent leur leçon, j'interroge un élève une à deux fois par semaine (au hasard, ou sur le volontariat. Certains ont compris qu'on pouvait avoir une bonne facilement en apprenant les dernières leçons et en se portant volontaire en début de cours. C'est comme ça que j'ai mis un 20 mardi!)
    Bon après, j'ai quand même donné des devoirs pour les vacances, mais en faisant en sorte que ce ne soit pas trop lourd (par contre, je n'exclue pas d'en donner davantage à ceux qui se tiendront mal le reste de la semaine...)

Lire l'intégralité des 60 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)