Nola Darling n’en fait qu’à sa tête : de l’afro-féminisme et du polyamour sur Netflix

Par  |  | 3 Commentaires

Nola Darling est un de ces personnages féminins badass de série qui donne envie à Alison de continuer son abonnement Netflix en 2018 !

Nola Darling n’en fait qu’à sa tête : de l’afro-féminisme et du polyamour sur Netflix

Nola Darling n’en fait qu’à sa tête ou She’s Gotta Have It en anglais, est la série adaptée du film éponyme (datant de 1986) du talentueux Spike Lee !

She’s Gotta Have It : du film à la série sur Netflix

La réalisation propre à Spike Lee fait toujours plaisir, puisque les personnages s’adressent directement à la caméra, les yeux dans les yeux avec leurs spectatrices et spectateurs.

Le réalisateur redonne vie à son super personnage afro-féministe des années 80 pour le faire vivre dans notre époque.

Une époque qui n’a malheureusement pas autant évolué que prévu niveau harcèlement de rue, sexisme et préjugés en général…

L’héroïne est une artiste peintre ambitieuse de Brooklyn bien décidée à vivre sa vie comme elle l’entend !

Nola Darling se définit elle-même comme pansexuelle, polyamoureuse et sans tabou.

Elle a trois hommes dans sa vie, qui ne sont pas tout à fait des amis, ni juste des amants, mais pas non plus des amoureux.

Nola aime Jamie pour l’attention qu’il lui porte, adore se tordre de rire avec Mars et échappe à la réalité du quotidien grâce à Greer.

En gros, Nola Darling ne pose pas d’étiquette sur ses relations humaines.

Elle aime être avec ces trois hommes pour ce qu’il sont, elle ne leur ment pas sur ses intentions et ne leur promet rien !

Les mots « monogamie » et « famille » ne font pas partie de son vocabulaire, ce qui lui vaut d’être la cible de jugements dans son quartier.

Insatiable, obsédée, accro au sexe… voici comme les autres la décrivent à tort (puisqu’il y a « AMOUR » dans le mot polyamour).

Ce genre de préjugé n’est pas si étonnant car dès qu’une relation humaine s’éloigne des normes elle est souvent incomprise voire jugée durement et faussement.

Encore plus quand il s’agit d’une femme (mais j’imagine que je ne vous apprend rien).

Pourquoi j’adore la série Nola Darling n’en fait qu’à sa tête

C’est le moment où je donne mon avis cette série puisque je la trouve pertinente pour comprendre beaucoup d’enjeux de notre époque.

La série de Spike Lee montre que les relations humaines entre deux êtres qui s’apprécient sincèrement peuvent être si nuancées qu’elles peuvent s’échapper des cases traditionnelles.

Je suis contente qu’une série montre cette infinité de nuances dans les relations amicales, amoureuses et indéfinies.

Personnellement je crois en l’unicité des relations, dans le sens où je n’ai pas eu deux fois la même amitié avec quelqu’un et que je n’ai jamais eu deux fois des sentiments amoureux identiques.

La super vision de Nola Darling sur les relations humaines

Je ne partage pas tous les choix de Nola, mais j’aime ce personnage car je me retrouve dans cet esprit de voir sa vie à part entière, pour soi-même avant tout, mais sans être égoïste !

Une vie qui ne dépend pas de celle d’un•e autre mais qui peut accueillir les autres quand la magie opère (mes phrases sont si bobo).

Tout comme je pense que l’on peut avoir des moments d’amitié sans être ami•e avec quelqu’un, je pense que les moments d’amour sans être en couple officiellement aux yeux du monde peuvent être très précieux également.

Là où beaucoup voit de l’immoralité et du mal dans les relations polyamoureuses, moi j’y vois de la force, de la générosité, du respect et de la tolérance.

Tant qu’on est honnête avec soi et avec les autres, il n’y a pas de risque de (se faire) blesser.

Alors bien sûr, gérer trois relations à la fois ça n’a pas l’air facile tous les jours.

Nola n’est pas une super héroïne du polyamour, elle est humaine et peut faire erreurs.

On la suit dans ses doutes et ses moments aussi gênants que difficiles !

Nola Darling, n’en fait pas tant à sa tête que ça finalement.

Hâte de voir si en 2018 les femmes pourront vivre leur vie librement sans commentaire et sans jugement !

Et vous ne connaissez pas la bonne nouvelle ?

Netflix a annoncé en ce début d’année que la série revient pour une saison 2 ! Je suis dans les starting-blocks, et vous ?

À lire aussi : Alias Grace (Captive), une super série féministe et le coup de cœur de Mymy !

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Commentaires
  • Daisy Domergue
    Daisy Domergue, Le 14 janvier 2018 à 11h39

    J'ai envie de big upper 1000 fois tellement j'aime cette série :loveeyes::loveeyes::loveeyes::loveeyes:
    J'ai plus qu'à voir le film maintenant!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!