Pourquoi j’ai décidé de tester la méthode de rangement Marie Kondo

Par  |  | 49 Commentaires

Elise a découvert la fameuse méthode de désencombrement « La magie du rangement », en version illustrée, disponible depuis le 8 mars. Elle a décidé de l'appliquer, et t'explique comment elle est arrivée à prendre cette décision.

Pourquoi j’ai décidé de tester la méthode de rangement Marie Kondo

En partenariat avec PKJ (notre Manifeste)

J’ai toujours été très bordélique. Petite, ma soeur me le faisait remarquer dès qu’elle entrait dans ma chambre. Adulte, ma mère me charrie encore devant les invités à Noël…

C’est un fait, je n’aime pas ranger. Je ne le fais que lorsque mon alarme de tolérance maximale se met à sonner.

Lorsque que Camille de la régie (alias Marie Chan-chan, n’est-ce pas),m’a mis La magie du rangement illustrée entre les mains… Je me suis dit que c’était maintenant ou jamais.

La magie du rangement illustrée

Pour lire un extrait, clique sur l’image

En librairie depuis le 8 mars, je peux te dire que jamais je n’aurais imaginé qu’un manga me donnerait envie de ranger.

La méthode KonMarie, alias La magie du rangement

La magie du rangement, c’est cette technique qui fait trembler toutes les personnes réfractaires au rangement. Et ravit par ailleurs les plus organisé·es de cette Terre.

marie kondo manga

Copyright © 2017 by Marie Kondo/KonMari Media Inc. and Yuko Uramoto.

Inventée par Marie Kondo, une Japonaise devenue experte du rangement qui change la vie, l’ouvrage est paru en France en 2016.

Cette année, il sort en version illustrée façon manga, que je me suis donc empressée de lire !

On y suit les aventures de Chiaki, une jeune femme dont le sens de l’organisation laisse à désirer. Elle décide de remettre de l’ordre dans son logement et dans sa vie grâce à Marie Kondo.

Le désordre, entre je-m’en-foutisme et réelle souffrance

En lisant le manga, je me suis rendue compte que Chiaki et moi n’étions pas si différentes…

Comme elle, je souffre par moment de mon manque d’organisation.

Comme elle, j’ai déjà refusé d’inviter certaines de mes amies que je savais très organisées parce que je connaissais leur appart qui était nickel, et j’assumais bof.

Enfin, comme elle, je range toujours au moment où quelqu’un me rend visite, pas avant.

D’ailleurs, sa tenue de soldat du rangement est assez similaire à la mienne !

marie kondo rangement manga

Copyright © 2017 by Marie Kondo/KonMari Media Inc. and Yuko Uramoto.

Comme Chiaki, les gens me croient très organisée alors que LOL, NON. Et comme elle, je considère que le rangement est une perte de temps. Je range TOUT ou rien.

Mais voilà, parfois c’est l’enfer. Tout à coup, il faut payer une facture mais elle n’est pas dans mon classeur censé les regrouper.

Soudain, il faut se rendre à l’anniversaire d’untel, mais OÙ se trouve le cadeau que je lui ai acheté il y a six mois ?

J’ai beau ne pas avoir une place fixe pour chaque objet, j’en accumule tant que la simple vue de mon étagère de salle de bain me donne mal à la tête…

Au quotidien, je suis persuadée que la vision de ce trop-plein-pas-rangé me procure un réel stress.

À lire aussi : Se mettre au désencombrement en 7 astuces simples

La magie du rangement, une technique bien précise

C’est sûr, j’ai envie de m’y mettre. Ce que j’apprécie avec cette version illustrée de La magie du rangement, c’est qu’elle se suffit à elle-même. Elle est très synthétique, hyper didactique, elle permet de se lancer.

Il y a des concepts qui me paraissent hyper clairs et que je saurai mettre en pratique, sans le moindre doute :

  • Pour ranger, mieux vaut procéder par catégories d’objet que par pièce.
  • Pour choisir quels objets garder, il est important de savoir s’ils sont utiles ou s’ils me procurent de la joie.
  • Si un livre dont j’ai fait l’acquisition traîne depuis toujours sur une étagère, je ne le lirai jamais (c’est très vrai en ce qui me concerne).
  • Plier mes vêtements est un signe de respect pour eux (et moi qui les aime tant, pourquoi est-ce que je les jette en boule ?)

Et d’autres qui vont me demander plus de travail…

  • Me séparer des « je le garde, au cas où » — je pense en avoir BEAUCOUP.
  • « Qui vous êtes actuellement est plus important que celle que vous avez été ». Cette phrase avec laquelle je suis d’accord signifie que je vais devoir me séparer de certains souvenirs… Ça va être dur.

« J’ai testé pour vous la méthode Marie Kondo », à suivre sur madmoiZelle

Tu l’auras compris, ma lecture de ce manga m’a fait l’effet d’une claque dans la tronche. De celles qui font mal mais qui pourtant sont teintées d’espoir et de motivation.

Comme je l’ai déjà expliqué sur madmoiZelle, le printemps est pour moi l’équivalent d’un 1er janvier. Je vais donc profiter de cet élan de motivation pour appliquer la méthode Marie Kondo.

Étant donné que je ne suis pas là pour beurrer des tartines, je vais faire des photos de mon avancée, comme ça :

  1. tu pourras voir l’avant/après et
  2. tu pourras soit te sentir moins seul·e, soit hurler parce que mon bordel te donne des hauts-le-coeur !

Mais je te rassure, j’ai beau être bordélique, je suis pas (trop) crade.

Je vais avoir besoin de ton soutien, parce que ça va pas être évident. Mais j’ai vu qu’il y avait 244 pages sur le topic désencombrement du forum, alors avec ça je devrais être motivée !

Pour suivre mon test de la méthode Marie Kondo
Je trie mes bouquins grâce à la magie du rangement !

Si toi aussi tu veux lire et te lancer dans La magie du rangement illustrée, le livre est disponible depuis le 8 mars, en librairie !

Tu as déjà lu La magie du rangement ? Tu veux commencer cette aventure avec moi, ou me donner des conseils ? Viens en parler dans les commentaires !

À lire aussi : Comment Aline, 21 ans, a réussi à réduire 6 mois de déchets au contenu de ce petit sac

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • L'Oeil de la Lune
    L'Oeil de la Lune, Le 22 avril 2018 à 13h00

    @cynthiak

    Pour la petite histoire, je fais partie des gens qui ont pris du poids au début de leur vie active et l'ont reperdu 6 ans après. En gros, je suis passée du 38 au 40-42 avant de revenir au 36-38. Quand je m'en suis rendue compte, j'ai ressorti tous ces beaux vêtements que je ne mettais plus parce qu'ils ne m'allaient plus. Sachant que j'avais fait un tri pour ne garder que des vêtements que j'adorais. Eh bien ils m'allaient, mais je n'avais plus envie de les mettre. Parce que pendant ces années, mes goûts ont évolué, ma situation aussi et que mon idée de la garde-robe idéale a changé.

    Donc si tu tiens réellement à garder des vêtements qui ne sont plus à ta taille, je te conseille fortement de faire un tri en ne gardant que ceux que tu te vois mettre dans quelques années/que tu adores/que tu ne penses pas pouvoir retrouver.

    Plus globalement, j'applique cette forme de désencombrement depuis plusieurs années maintenant (je dirai 3-4 ans) et je rejoins l'idée de refaire le tri à intervalle régulier. L'amélioration se voit surtout dans mon dressing et dans mes produits de beauté. J'en ai moins mais je les utilise quasiment tous et cela me simplifie la vie. Et je me permets davantage d'acheter des objets plus chers (quand je craque sur une robe et que je me dis que je n'en ai pas acheté depuis six mois, je m'autorise plus facilement à l'acheter que si j'en ai acheté trois le mois derniers).
    J'aimerai avancer sur mon désencombrement de bibliothèque mais pour le coup, il y en a vraiment de partout... Et il faudrait que je trouve un bouquiniste à qui je pourrai donner tout ça. En attendant, j'en pose régulièrement dans les boîtes à échange de ma ville.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!