Les mensonges beauté de Koh Lanta

Alors que l'émission nous présente une folle aventure au bout du monde, Koh-Lanta, c'est aussi beaucoup de mensonges, notamment dans le domaine de la beauté. La preuve.

koh lanta boue

Ce soir, Denis nous présente encore une fois les aventures de plusieurs masochistes perdus dans la jungle. Privés de Nutella et de saucisson, ces autochtones doivent également survivre sans hygiène ni abonnement chez Body Minute. Ce soir, comme tous les vendredi soirs vers l’automne : Denis nous ment.

Je sais pas si t’as remarqué, mais les candidates de Koh Lanta c’est quand même rarement des boudins. Néanmoins, on les définit comme des « femmes ordinaires ». Elles font leur courses au Carrouf le samedi en trouvant ça fatiguant, se mettent de la Nivéa sur le museau en massant vigoureusement, bref, même ta voisine pourrait paraître plus palpitante. Que nenni ! Les femmes de chez Koh Lanta appartiennent à une espèce warrior du 21ème siècle, capable de s’adapter aussi bien au climat tropical qu’à celui du Poitou. Cette espèce hybride, qui carbure avec 3 bigorneaux et un verre d’eau de mer, se reconnait à plusieurs signes. Voici comment les détecter.

koh lanta boue

Des dents auto nettoyantes

Les candidates ont rarement le sourire chargé. Je veux dire par là, pas un morceau de plancton qui traîne dans l’interstice d’une canine, pas de tartre envahissant, rien. Alors oui, tu vas me dire « maiiis les filles dans Koh Lanta elles se frottent ardemment la gencive avec des bouts de bois et de l’eau de mer alors ça lave ». Ouais bon, tu m’excuses, mais si l’envie me prenait de me frotter la gencive avec vigueur, aidée de l’objet de la nature, m’est avis que non seulement ça me donnera pas une haleine fleurie, mais en plus je risque de l’agresser méchant et de saigner de partout en crachant sur le sable. Retiens bien que peu de pirates ont le sourire bright… (sauf Orlando Bloom dans Pirates des Caraïbes mais c’est Orlando Bloom, normal)

Une résistance épidermique hors-norme

Loin de toute civilisation, les candidates doivent gérer une hygiène corporelle un peu douteuse : déjà qu’on n’est pas sûrs qu’elles puissent se laver correctement le frifri, autant comprendre que niveau visage, c’est pire. Eau de mer (vive la sécheresse cutanée !), fumée du feu de bois en permanence, frottement de la polaire la nuit, sable qui se colle sournoisement, absence de toute source d’hydratation, c’est la guerre. J’en connais qui, sans leur armada de fond de teint et BB crème, ressemblent potentiellement à Seal, et je suis pratiquement sûre pour ma part que plus personne ne me reconnaîtrait à la caméra, ambiance « c’est qui ce troll ? ». Non, les candidates affichent non seulement un teint plutôt uniforme, et certaines se payent même le luxe de pommettes rosées, Mary Ingalls’ touch. Pas de croco, ni de poêles à frire, c’est bien simple, elles doivent être faites en plastique imperméable.

Une intolérance aux poils

L’épilation laser est, je le rappelle, un certain investissement que peu de femmes font. 99% d’entre elles semblent se retrouver chaque été sur une île qui porte un nom de cocktail et ce pour 40 jours. Petit rappel scientifique : chaleur + bulbe pileux = chewbacca. Imagine donc ce qu’est de passer 40 jours sous un soleil de plomb, sans approcher un rasoir ni une pince à épiler (ah si, parfois un candidat en amène une, mais sans miroir, haha, petits sadiques). Tu visualises bien le mono sourcil ? Le Magnum style avec ta stachemou saillante ? Ton legging moumoute naturel ? Eh bien chez Koh Lanta, les femmes n’ont pas de poils qui poussent et savent rester dignes. Alors que n’importe quelle fille sensée prendrait un shorty de bain pour éviter de ressembler à un paillasson, les candidates arborent traditionnellement des bikinis certes sportifs mais échancrés, histoire de bien nous faire comprendre que nous ne jouons pas dans la même cour.

C’est ainsi que, devant mon poste de télé, j’ai décidé de pleurer à jamais en pensant à toutes ces femmes, là, celles qui te font te sentir pire qu’un vieil oursin périmé sur l’étal de la vie (poétique t’as vu), et j’ai compris que je pouvais prendre du plaisir à les voir souffrir de la faim et du froid tandis que moi, j’avais des Bounty sur mon lit. La dure loi de la jungle, mes sœurs.

Petite sélection shopping pour survivre dignement à l’enfer tropical

sélection produits soleil

Lait après soleil autobronzant Yves Rocher : pour réparer sa peau et prolonger le bronzage

Gel douche anti-sel anti-chlore Galénic : formulé pour mousser même avec de l’eau de mer, on raconte que Vendredi le piquait souvent à Robinson

Masque capillaire Solar Expertise de L’Oréal professionnel : parce qu’il y a un minimum de justice, même les survivantes ont des cheveux pourris à cause du soleil et de l’eau

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chandernagor
    Chandernagor, Le 16 décembre 2011 à 15h54

    Si elles prennent la pilule, elle peuvent zapper leurs règles en enchainant les plaquettes...

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)