3 jeux vidéo indépendants, français et de qualité à ne pas rater !

L'univers du jeu vidéo indépendant est vaste et recèle toujours de petites perles. Zoom sur trois d'entre elles, découvertes à l'occasion de la septième édition des Indie Games Play !

Chez madmoiZelle, on aime vous parler de jeux indépendants. S’ils ne sont pas toujours les plus beaux en termes de graphismes, ou les plus longs à finir, ils sont assurément les plus audacieux. Des titres comme Fez, Stardew Valley ou Don’t Starve m’ont valu des dizaines d’heures de procrastination, les yeux collés à mon écran d’ordinateur.

Et ça tombe bien parce que des jeux indépendants, il en existe plein ! À l’occasion de la septième édition des Indie Games Plays, j’ai eu l’occasion de tester quelques-unes de ces petites pépites, made in France. C’est parti pour une petite sélection, en vidéo et en texte !

A normal Lost Phone

Je vous ai déjà parlé d’A Normal Lost Phone dans un article dédié. Ce jeu sur navigateur, à l’époque gratuit, avait été un véritable coup de cœur. Une grosse réussite, tant au niveau du principe que du message délivré.

Après avoir dévoilé sa version gratuite, la team avait lancé une campagne de crowdfunding, brillamment réussie avec plus de 11 000€ récoltés.

Cet argent a permis à Accidental Queens de créer une version enrichie du jeu. Au niveau du scénario, de nouvelles histoires annexes ont été ajoutées. Côté technique, on a droit à de nouvelles applications, qui ajoutent de nouvelles énigmes : trouver le mot de passe du wi-fi, déchiffrer les messages de la boîte mail… Et grande nouveauté, une application musicale permet d’accéder à une bande son élaborée spécialement pour le jeu !

Cette version plus aboutie est prévue pour début 2017 sur PC et mobiles. En attendant, vous pouvez toujours jouer à la première version gratuite sur le site d’Accidental Queens !

City Invaders

City Invaders est un jeu tactique se déroulant dans un monde à mi-chemin entre The Walking Dead et Mad Max. Vous contrôlez une équipe de survivant•es d’une apocalypse zombie. Et de quoi a-t-on besoin quand on est en territoire hostile ? De ressources. Plein de ressources : des armes, de l’eau, de la bouffe…

Pour ça, une seule solution : prendre possession de différents lieux afin de les piller. Le jeu fonctionne un peu comme Pokémon Go dans les grandes lignes. De même les joueurs et joueuses de City Invaders devront s’approprier les lieux fréquentés, tels que les restaurants, les bars, les magasins…

Il faudra évidemment affronter les autres équipes. Les combats se déroulent en mode tactical (comme une sorte de jeu d’échec, en plus simple). Le but : exterminer l’équipe adverse, en prenant bien sûr gare aux zombies !

City Invaders sera jouable sur mobiles et ordinateurs. De fait, aller directement dans le lieu que vous souhaitez conquérir vous permettra d’utiliser moins d’énergie dans le jeu et donc de conserver un avantage. Bien sûr, si vous êtes terrassé•e par la flemme, vous pouvez aussi attaquer votre bar préféré depuis chez vous. À terme, City Invaders devrait être jouable dans le monde entier.

Je n’ai pu tester qu’une version d’essai, qui n’est pas totalement au point. Mais j’ai ainsi pu avoir un aperçu des graphismes vraiment chouettes — à mi-chemin entre Borderlands et Plants vs Zombies — et du principe qui semble vraiment malin. Vous pouvez vous inscrire par là pour tester la version alpha, et le jeu est prévu normalement pour l’été prochain.

Panoptic

Bon, je triche un peu pour ce dernier jeu : l’équipe n’est pas française mais belge. Et elle est drôlement chouette. Ils ont trouvé leur concept lors d’une game jam, ces événements permettant aux créateurs et créatrices de réaliser un jeu entier en un temps donné.

L’idée ? Vous incarnez un petit être anonyme, chargé d’atteindre un globe magique. Autour de lui se promènent des tas de petits êtres vous ressemblant comme deux gouttes d’eau. Vous pourrez vous fondre parmi eux et espérer atteindre votre objectif sans vous faire cramer par le dieu tout puissant.

Le dieu tout puissant, c’est votre pote avec le casque de réalité virtuelle sur la tête. Avec sa vision laser, il ou elle devra vous repérer et vous stopper avant que vous n’atteignez votre but.

À lire aussi : Batman Arkham VR, ou mon immersion dans Gotham City

Ça semble un peu flou comme ça, mais l’une des membres de l’équipe l’explique très bien dans la vidéo ci-dessus. J’ai pu tester le jeu au clavier et au casque, et les deux expériences sont vraiment tordantes ! Quand j’étais le petit bonhomme, j’étais vraiment terrifiée par ce faisceau de lumière menaçant qui m’observait. Et jouer le masque donne l’impression d’être complètement stupide puisqu’on incarne finalement Goliath contre David.

Pas le matériel nécessaire ? L’équipe réfléchit à proposer une version en ligne où les joueurs et joueuses pourront défier ceux et celles équipé•es d’un masque. Une version beta est déjà disponible sur steam, mais il faut évidemment être équipé•e d’un casque pour pouvoir jouer.

Les Indies Games Play furent l’occasion de découvrir de très chouettes jeux, très simplement. Tenté•e ? Cet événement se déroule régulièrement, et pas seulement à Paris. Pour être au courant des prochaines éditions, ça se passe par là ! L’entrée ne coûte que neuf euros, tout le monde est le bienvenu et vous aurez même l’occasion de rencontrer les créateurs et créatrices des jeux !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire