Une sage-femme répond à toutes vos questions grâce au tchat Les Pipelettes


L'association Prévention sage-femme a décidé de créer un tchat nommé Les Pipelettes. Le principe ? Une plateforme entièrement gratuite et anonyme, sur laquelle vous pourrez interroger des sages-femmes sur tous les sujets qui entourent la santé sexuelle, en ligne dès le 7 avril !

Un fille en train de tchater avec un sage-femme sur son téléphone via les Pipelettes

En partenariat avec Les Pipelettes (notre Manifeste)

Parce que quelques chiffres valent parfois mieux qu’un long discours commençons par un petit état des lieux du suivi gynécologique en France d’après la fédération Prévention Sage-Femme (chiffres provenant d’études de l’HAS ou encore d’articles du journal Gynécologie Obstétrique & Fertilité) :

  • 1/3 des femmes entre 15 et 24 ans n’ont pas de suivi gynécologique / contraception
  • Le taux de dépistage du cancer du col de l’utérus (3000 nouveaux cas invasifs en France, 1000 décès chaque année, les 3/4 des personnes touchées ont entre 25 et 64 ans) est considéré comme insuffisant : il n’est qu’à 60%
  • 23,7% des femmes ne font pas de dépistage du cancer du col de l’utérus 
  • 46% des femmes n’ont pas eu de dépistage du cancer du sein

S’il est recommandé de se rendre chez le gynéco une fois par an pour vérifier que tout roule, il reste essentiel de pouvoir consulter en toute confiance un ou une professionnelle de santé quand le besoin s’en fait sentir. Et lorsque la santé dont on parle est sexuelle et reproductive, consulter une sage-femme est une possibilité souvent ignorée…

Dans quel cas consulter une sage-femme ? 

Eh oui, certaines d’entres vous ne le savent certainement pas (et on ne vous blâme pas : l’info ne circule pas autant qu’elle le devrait), mais une sage-femme peut vous accompagner, dans la plupart des cas, aussi bien qu’un ou une gynéco ! Donc si vous avez des difficultés à obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, pensez-y…

Contrairement aux idées reçues, ces professionnelles de santé ne sont pas dédiées uniquement aux personnes qui attendent un bébé ou viennent d’en avoir un. La sage-femme peut assurer un suivi gynécologique de prévention, c’est à dire poser et prescrire une contraception ou réaliser une IVG médicamenteuse par exemple. Encore faut-il en contacter une !

Les Pipelettes, le service où trouver des sages-femmes pour vous accompagner

Pas toujours évident de pousser la porte d’un spécialiste : les rendez-vous mettent parfois des mois à être disponible, on peut avoir du mal à parler de sujets souvent tabous… Du coup, on se retrouve à poser des questions à n’importe qui et on nous répond souvent n’importe quoi. Comme la légende selon laquelle la pilule du lendemain rendrait stérile, ou le mythe du DIU (« stérilet ») réservé aux personnes ayant déjà eu un enfant.

Alors oubliez tout ça et foncez sur Les Pipelettes dès le 7 avril ! C’est peut-être LE service qui manquait cruellement à notre vie et qui nous aurait évité des coups de stress inutiles : il vous donne accès facilement à des sages-femmes prêtes à vous accompagner, vous rassurer… et le tout, en ligne !

Les Pipelettes est très simple d’utilisation : l’accès au tchat se fait simplement par le lien lespipelettes.org, donc vous n’avez besoin d’aucune application pour entrer dans une discussion avec une sage-femme. Et surtout, vous trouverez toujours quelqu’un pour répondre à vos questions, 24/24h et 7 jours sur 7.

L’association Prévention sage-femme ne souhaite pas s’arrêter à la création du live tchat Les Pipelettes. À terme, l’association souhaite faire des interventions en collèges, lycées, et même dans les festivals. Donc une chose est sûre, le service Les Pipelettes n’est que le commencement d’une liste de projet pour permettre à toutes d’accéder à l’information dont elle a besoin.

Les Pipelettes ont été crées pour permettre une accessibilité à l’information et à des spécialistes gratuitement, anonymement, depuis n’importe où, n’importe quand, afin de vous rasséréner et vous permettre de ne pas vous sentir démunie face à certains problèmes liés à la sexualité, votre contraception ou tout simplement votre corps qui a décidé de faire des siennes. Les Pipelettes sont là pour vous écouter, alors n’hésitez pas à les solliciter !

Sophie Castelain-Youssouf

Sophie Castelain-Youssouf


Tous ses articles

Commentaires

ciel d'orage

Attention toutefois: le suivi chez une sage femme n'est possible que si vous ne souffrez d'aucune pathologie. Parce que si c'est la cas, passez votre chemin.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!