Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Revues de films

The Simpsons, le film

05 jan 2007

The Simpsons, le filmThe Simpsons (The Simpsons Movie)
Sortie prévue le 25 juillet 2007.

"Mais qui sont les gogos qui vont se payer une place pour aller voir au cinéma ce qu’ils peuvent voir gratuitement à la télé ?"…

Disons-le de suite : les Simpsons au cinéma n’ont rien de mieux ou de moins bien qu’à la télé, hormis quelques clins d’oeil sympathiques qui nous rappellent qu’ils sont dans une salle sombre et pas dans le petit écran.

Mais ce constat n’est pas une critique, bien au contraire. Passer d’un format de 20 et quelques minutes à 1h30 était un sacré pari. Et Matt Groening, le concepteur de la famille jaunie, a carrément réussi son pari.

C’est simple, Groening a réussi à faire de ce film une vitrine de ce que sont les Simpsons depuis 19 saisons. 1h30 d’une justesse à toute épreuve, où s’en prennent plein la tronche – pêle-mêle – la société US, le genre humain, les rapports père-fils, les rapports mari-femme, la politique des Etats-Unis en matière d’environnement, la religion… la liste pourrait être longue.

Là où le boulot de Groening touche au génie, c’est qu’en caricaturant la famille moyenne américaine, il arrive aussi à nous toucher, nous, petits Français du fin fond de la France. Pas sur l’ensemble du tableau qu’il dresse, mais sur quelques touches, çà et là, qui font mouche.

Mais encore une fois, rien de nouveau qu’on ne sache sur la série télé.

N’étant moi-même pas un fan invétéré de la série – j’ai toujours pris plaisir à regarder un épisode, mais je n’ai jamais été assez assidu pour les suivre à la téloche et assez fan pour me payer les coffrets DVD, j’ai passé un excellent moment.

Forcément, le rythme est moins violent que dans un épisode de 24 minutes et vu le nombre de rebondissements, on peut comprendre que le scénario ait eu besoin de respirer de temps à autre. Mais les vannes se succèdent, on se marre, on passe un bon moment, on est même presqu’aussi bien qu’affalé dans son canapé devant Canal+.

Et même si tu es fan de cinéma en VO et qu’il ne passe qu’en VF par chez toi, vas-y les yeux fermés. Les traductions, les jeux de mots et les "fameuses" voix sont bien présentes.

Sans aucun doute le dessin animé de l’été, avec le Ratatouille de Pixar qui arrive la semaine prochaine.

Les Commentaires
36

Avatar de Lilie-Rose
1 mars 2008 à 15h47
Lilie-Rose
Spider cochoooon.


Pardon, je sors.
Mais les Simpsons, c'est mon enfance =)
Idem, je me sens très proche de Lisa en plus
0
Voir les 36 commentaires

Plus de contenus Revues de films

Revues de films
everything leonine

Une mère chinoise met Marvel KO : foncez voir Everything Everywhere All at Once au cinéma

Maya Boukella

31 août 2022

1
Cinéma
I’m your man film

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Revues de films
Sweat 3

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
Cinéma
MEN ALEX GARLAND

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Cinéma
Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

Revues de films
critique-licorice-pizza

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

Revues de films
matrix-4-critique

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4
Revues de films
une-femme-du-monde-critique-film

Naturaliste, nuancé, puissant : Une femme du monde parle de prostitution sans glamour ni misérabilisme

Kalindi Ramphul

10 déc 2021

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

28
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

La pop culture s'écrit au féminin