Live now
Live now
Masquer
reve-lucide
Psycho

Contrôler ses rêves, c’est possible !

Alix est parvenue, à force d’entraînement, à piloter ses songes. Découvre ce qu’est ce mystérieux rêve lucide !

Publié le 24 juillet 2019

L’autre jour, je prenais un café avec un copain, nous refaisions le monde accoudés au comptoir, quand le sujet des rêves et de ses interprétations est arrivé sur le tapis. Et j’ai appris quelque chose d’inédit sur ma personne : je suis une rêveuse lucide.

C’est quoi un rêve lucide ?

Fabien Olicard t’explique très bien dans cette vidéo ce qu’est un rêve lucide, et comment l’appréhender.

Pour résumer, un rêve lucide c’est un rêve dans lequel tu as conscience de rêver, et avec de l’entraînement tu peux parvenir à le contrôler, et même à le répéter. C’est comme un sport du cerveau !

C’est théorisé par de nombreux scientifiques, et notamment en Occident par Stephen LaBerge, dont Fabien Olicard parle dans sa vidéo.

Ma première expérience du rêve lucide

Alors que j’exprimais mon scepticisme face aux interprétations douteuses des rêves que mon pote me servait, toujours accoudé au bar, il a tenté de redorer son blason en se vantant de savoir contrôler ses rêves. Bien sûr, je lui ai ri au nez :

« Tout le monde sait le faire ça ! ».

Il m’a regardée avec des yeux ronds. Non, tout le monde ne sait pas faire des rêves lucides ! Ça demande même de l’entraînement.

Mais ça faisait tellement longtemps que je le faisais, que je ne me rendais pas compte que ce n’était pas « normal », d’autant plus que je n’en avais jamais parlé avec personne.

Je me souviens de l’une des premières fois où j’ai réussi à contrôler mon rêve ; j’étais toute gamine.

Je rêvais que mes cousins et moi sautions tous ensemble sur un lit chez mes grands-parents. C’était GÉNIAL. En me réveillant, j’étais si triste que ça se termine, que je me suis forcée à me rendormir pour le continuer. Et ça a marché !

Après cet épisode, j’ai réussi à ordonner à mon cerveau de refaire ce rêve plusieurs nuits de suite.

Ça fonctionnait plus ou moins bien. Mais je savais que de temps en temps, si j’en avais envie, je pouvais m’endormir le soir en pensant très fort à ce moment avec mes cousins (qui n’était pas vraiment réel) et en rêver juste avant de me réveiller du bon pied.

Comment je contrôle mon rêve lucide

Souvent, mon songe n’est pas immédiatement lucide. Je dois me rendre compte que je rêve, et une fois que je l’ai compris, mon objectif est de tout faire pour ne pas me réveiller, afin de parvenir à contrôler ce qui m’arrive.

Et quand ça marche, c’est tout simplement jouissif !

C’est pratique pour les rêves qui tournent mal, j’ai la possibilité de me rendre compte que je rêve et de changer la tournure des évènements. J’évite donc pas mal de cauchemars !

Je pense que le fait d’avoir un sommeil très lourd joue beaucoup.

En effet, il ne me faut pas moins de 8 réveils différents le matin, et ils ne sont pas de trop pour me tirer de ma léthargie. Entre chaque alarme, mon état comateux me permet de me rendormir, et donc de continuer mon rêve lucide.

Quand j’étais plus petite, j’arrivais même à continuer un rêve sur plusieurs jours, en le reprenant où je m’étais arrêtée. Comme dans un jeu vidéo !

Attention, je ne fais pas de rêve lucide toutes les nuits, ils arrivent par périodes. Et quand je les trouve, j’essaie de les travailler. Pour ça, je me reconnais beaucoup dans les conseils de Fabien Olicard !

Alors lectrice, vas-tu te lancer à la poursuite de tes rêves ?

À lire aussi : 3 leçons essentielles apprises chez la psy


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

18
Avatar de Altariah
22 novembre 2019 à 18h11
Altariah
J'adore aussi le sujet des rêves ! Les miens étaient particulièrement drôles quand j'étais petite, alors j'ai pris l'habitude de les écrire dans un cahier. J'en ai plus de 70 aujourd'hui
Et un jour, j'ai fait mon premier rêve lucide.
C'est le décor qui m'a fait tiquer: le hall du collège, décor récurrent de mes rêves (encore récemment alors que j'ai 23 ans). Et exactement comme le disait la Mad qui a témoigné, ça a été la lutte pour ne pas se réveiller !
je me souviens m'être dit "non, je ne veux pas me réveiller !" puis me concentrer un maximum sur la scène. Je me souviens aussi m'etre dit: "je peux faire ce que je veux, il faut que je trouve un truc ! mais pas voler, ça, tout le monde le fait." Finalement, pendant le court instant où j'avais le contrôle sur ce rêve, j'ai réussi à détecter les incohérences du décor par rapport à mon souvenir ("Tiens, mais normalement il n'y a pas de porte ici !" et à imaginer mon ami d'enfance du collège, avec qui j'avais perdu contact, pour lui raconter tout ce qui s'était passé depuis des années.
Ça n'a pas duré longtemps parce que j'ai dû me "rendormir", relâcheront attention, mais ça reste très marquant !

Le 2e et dernier rêve lucide que j'ai fait implique une PASSIONNANTE histoire de carte vitale mais ce sera pour une prochaine fois les enfants ~ (ou pas )
1
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Psycho

Psychologue fatiguée dans son cabinet
Psycho

Comment savoir si j’ai trouvé le bon psy ou si je dois en changer ?

9
Patiente chez le psychologue
Psycho

C’est mon premier rendez-vous chez une psy, je lui raconte quoi ?

LELO_Selection Saint valentin // Source : LELO
Sexo

Saint-Valentin : la sélection de sextoys parfaite pour une nuit de plaisir

Zendaya-dans-Euphoria
Amours

Pour la Saint-Valentin, peut-on revendre les affaires de son ex sur Vinted ?

7
Femme dépitée
Psycho

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

26
Source : Kosamtu / Getty Images
Psycho

Comment gérer la déprime post-fêtes ?

17
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical
Développement personnel

Waiting mode : pourquoi sommes-nous bloqués toute la journée lorsqu’on attend un rendez-vous ?

15
Source : shih-wei / Getty Images
Psycho

Comment j’ai enfin fait la paix avec la nourriture après 25 ans de guerre

10
Source : Doris Michel
Féminisme

« Je ne me considérais pas comme victime » : Céline raconte les conséquences du viol qu’elle a subi et son combat pour revivre

Adèle Castillon dans le clip de Rêve qu'elle a réalisé elle-même // Source : Capture d'écran YouTube
Psycho

Adèle Castillon raconte son addiction aux opiacés : « Je vivais pour consommer et je consommais pour vivre »

La vie s'écrit au féminin