Live now
Live now
Masquer
rap-livre-pour-enfants
Culture

Les rappeurs ne se contentent pas de lire une histoire pour enfants : ils en font un freestyle

La littérature jeunesse n’est pas réservée qu’aux enfants : les rappeurs savent aussi très bien l’apprécier ! Ces vidéos vont vous en ôter le doute.

La littérature jeunesse aime jouer sur les sonorités pour stimuler l’enfant et susciter son attention.

Si vous doutiez encore de la qualité de la prosodie de ces livres, les rappeurs devraient vous en convaincre !

Des rappeurs improvisent un freestyle sur un livre pour enfants

C’est le site Actualitté qui a déniché ces vidéos de grande qualité où des rappeurs comme Ludacris, Migos, ou encore le producteur DJ Khaled, posent leur flow sur le livre Llama llama red pajama d’Anna Dewdney.

llama-llama-red-pajama

Le livre est paru en 2005 et raconte l’histoire d’un petit lama en pyjama rouge qui lit une histoire du soir avec sa maman et qui se retrouve à la chercher au beau milieu de la nuit.

C’est un ouvrage pour les enfants plutôt classique dans sa construction et ses thématiques, écrit en rimes et qui se veut rassurant sur la peur nocturne.

The Cruz Show est quant à elle une émission de radio matinale tournée vers le hip-hop, qui propose à ses invités un défi tout à fait original : celui d’improviser un freestyle sur le sus-mentionné et populaire Llama llama red pajama.

C’est ainsi que l’on se retrouve face à l’improbabilité d’un rap de Ludacris au sujet d’un bébé lama :

DJ Khaled a lui aussi délaissé Justin Bieber pour parler pyjama :

Entre deux featurings avec Katy Perry et Calvin Harris, Migos s’est également laissé challenger :

https://www.youtube.com/watch?v=XX7JAHddY84

Lil Yachty a quant à lui posé un flow sur l’instrumentale de Ms. Jackson d’Outkast :

Je vois dans ces vidéos une énième preuve que la qualité de la littérature jeunesse est reconnue par les adultes, qui savent y déceler des atouts inédits !

À lire aussi : Pourquoi lire de la littérature jeunesse quand on est « adulte » ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin