Live now
Live now
Masquer
Source : Wikimedia Commons / Andriy Makukha
Société

Primé à Cannes, ce réalisateur qui se présentait comme un allié, aurait agressé 200 femmes

Star du cinéma croate, le réalisateur Dalibor Matanic, qui utilisait ses films pour dénoncer le patriarcat et les violences sexuelles, a avoué avoir agressé plusieurs femmes. Une enquête a été ouverte par la police du pays.

Il avait été primé à Cannes en 2015, pour son film Soleil de plomb (Prix du jury Un certain regard). Le réalisateur croate Dalibor Matanic, 49 ans, star nationale, a avoué dans un long post sur Facebook avoir agressé sexuellement plusieurs femmes. Un message qui fait suite à plusieurs articles de presse parus ces derniers jours sur le sujet. La police croate a ouvert une enquête, malgré l’absence de plaintes.

L’argument des substances qui ne tient pas la route

Environ 200 femmes seraient concernées d’après la presse croate qui fait état « de gestes et d’invitations déplacées et d’envoi de photos et de messages à caractère sexuel ».

Sur Facebook (le post n’est plus accessible), le réalisateur a brandi la carte addictions : « Tout ça a eu lieu à des moments où j’étais sous l’influence de l’alcool ou de drogues. Notre travail est terriblement stressant – mais cela ne justifie certainement pas mon comportement ». Il a annoncé entrer prochainement en cure de désintox.

« C’est un choc terrible, car il se présentait comme un allié »

Les réactions ne se sont pas fait attendre. La militante des droits des femmes Sanja Sarnavka a notamment fait part de sa stupéfaction : « C’est un choc terrible, car il se présentait comme un allié ». Le réalisateur a en effet souvent utilisé ses films comme vaisseau pour dénoncer la culture patriarcale et les violences faites aux femmes.

Comme le note l’AFP, la violence et les agressions sexuelles ont longtemps été considérées comme des sujets tabous dans les Balkans, où les valeurs patriarcales restent profondément ancrées dans certaines régions. Ces questions ont cependant gagné du terrain ces dernières années après l’importation du mouvement #metoo, et suite à une affaire en Serbie voisine où une actrice a accusé son ancien professeur d’art dramatique de viol, ce qui avait poussé des milliers de femmes à témoigner à leur tour des violences sexistes et sexuelles subies.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

3
Avatar de Papillon Bleu
9 avril 2024 à 11h04
Papillon Bleu
@Patacha
Décidément, ils sont nombreux...
2
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Getty Images Pro
Actualités

On sait quand sera versée l’Allocation de rentrée de scolaire (ARS) récemment revalorisée

Gabriel Matzneff // Source : capture d'écran Youtube
Société

Un réseau pédocriminel composé de célèbres intellectuels français mis en cause dans « Libération »

10
Source : Canva
Actualités mondiales

Aux États-Unis, la Cour suprême annule l’interdiction de la pilule abortive

Corvées // Source : Annie Spratt
Société

Dans ce pays d’Europe, les femmes font 3 heures de tâches ménagères quotidiennes de plus que les hommes

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Bruno Barde, à la tête du festival de Deauville, accusé de violences sexuelles par 7 ex-collaboratrices

Pexels
Actualités France

Après la victoire du Rassemblement National, des militants d’extrême droite condamnés pour une agression homophobe

9
"@rawpixel"
Santé

Le « syndrome post-contraception », quand le corps change après l’arrêt de la pilule

1
metoopolitique
Société

Ces députés accusés de violences sexuelles qu’on ne veut plus voir à l’Assemblée

3
Source : Fizkes de Getty Images
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur les familles monoparentales aux oubliettes ?

1
Les enfants confiés à l'ASE subissent toujours des violences sexuelles une fois placés // Source : Unsplash
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur la protection de l’enfance passent à la trappe

1

La société s'écrit au féminin