Live now
Live now
Masquer
premieres-solitudes-critique
Revues de films

Écoute les voix des lycéens et lycéennes d’aujourd’hui !

14 nov 2018

Premières Solitudes est un film qui donne (littéralement) la parole à des lycéen·nes. Mathilde te raconte pourquoi elle a aimé ce film touchant, qui lui a rappelé tout plein de souvenirs.

En partenariat avec Sophie Dulac Distribution (notre Manifeste)

Lorsque j’étais au lycée, j’ai appris beaucoup plus que ce qui était simplement au programme. Chaque intercours, chaque passage aux toilettes, chaque heure au C.D.I. était l’occasion d’échanger avec mes camarades, de grandir.

Je ne suis pas vraiment nostalgique, mais j’aime me souvenir de qui j’étais alors, de ce que je pensais, et voir d’un regard neuf combien j’ai évolué depuis.

Premières Solitudes, un film pour retrouver le ou la lycéenne en toi

C’est tout à fait le ressenti que j’ai eu en visionnant Premières Solitudes, qui sortira en salles le 14 novembre 2018.

Je suis fière que madmoiZelle en soit partenaire, car ce film, s’il est signé Claire Simon, est le résultat d’un travail conjoint avec des lycéen·nes d’un établissement d’Ivry (dans le 94). Il leur redonne la parole, littéralement puisque les lycéen·nes y échangent, prennent le temps de s’écouter autour des questions qui jalonnent leur quotidien.

Premières Solitudes - Bande annonce HD

De quoi parle Premières Solitudes ?

Au cœur des préoccupations de ces élèves, tu pourras retrouver des thèmes qui te parleront probablement autant qu’à moi : le lien aux parents (séparés ou non), la relation à soi-même et à autrui, les premiers amours et les espoirs de futur, entre autres.

Ce film sonne comme un rappel des questionnements existentiels que j’ai connus pendant mes années lycées. Si tu y as passé quelques années toi aussi, tu t’y reconnaîtras probablement.

Si tu es au collège et que tu t’apprêtes à y rentrer, tu trouveras certainement des réponses à une partie des questions que tu te poses autour du lycée.

Et enfin, si tu n’y es jamais allé·e, c’est l’occasion de découvrir le fourmillement de vie hors des heures de classe, qui compte bien plus que ce qu’on pourrait nous laisser croire..!

Premières Solitudes : image du tournage
J’aurais tant kiffé faire ça avec mon lycée !

Premières Solitudes est une entrée dans le quotidien des lycéen·nes qui ont participé, une véritable proximité, au cœur de leurs vulnérabilités. Il est touchant, authentique, et j’ai pu ressentir la sincérité de la démarche des élèves de ce lycée d’Ivry.

À des questions auxquelles je n’ai pas encore forcément de réponse, ces jeunes proposent les leurs, matures, spontanées, naïves ou longuement pensées. J’ai beaucoup aimé leur liberté de parole et de ton apparente, leur courage, aussi, de s’exposer sur de si grands écrans, sans artifices.

Les héros de Premières Solitudes, bientôt les héros de nos quotidien ?

Durant certaines séquences, intimes et émouvantes à l’image de nos Sister Sister, tu pourras voir un adolescent pleurer lorsqu’il se confie sur des douleurs qu’il semble garder pour lui depuis longtemps.

SISTER SISTER — L'angoisse des travaux de groupe

Son cran de se montrer vulnérable, en tant qu’homme, particulièrement ; comme l’absence de jugement et la bienveillance de ses amies envers lui forcent le respect. Les critiques envers la « génération Z » ne cessent de pleuvoir, pourtant j’ai vu en ces lycéen·nes des personnes fortes, affirmées, réfléchies, douces et bienveillantes.

J’ai perçu ce film comme une ode à toutes les facettes des lycéen·nes d’aujourd’hui, et comme une ouverture sur ce qu’ils et elles deviendront par la suite, sur comment ils et elles s’inscriront dans la société de demain.

Voilà pourquoi je t’encourage, nostalgique ou curieuse de l’univers du lycée, à te rendre au cinéma dès le 14 novembre pour découvrir Premières Solitudes !

Et si tu le visionnes, viens me raconter ensuite dans les commentaires ce que tu en as pensé, et si à toi aussi il t’a rappelé de vieux souvenirs !

À lire aussi : Résultats du bac : les jolies anecdotes des madmoiZelles

Découvre tous les conseils culture de madmoiZelle !

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais découvrir d’autres conseils culturels par madmoiZelle ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

Les Commentaires
5

Avatar de cryhouse
14 novembre 2018 à 18h51
cryhouse
Ah cool, je me posais des questions sur la génération d après j'irai le voir (donc c'est z, j'ai appris qqch ajd)
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Revues de films

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

28
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Revues de films
dune-vertical

On a adoré Dune, et en plus on a presque pigé toute l’histoire

Kalindi Ramphul

15 sep 2021

5
Revues de films
melissa-etat-texas-documentaire

L’histoire tragique de Melissa Lucio, dans le couloir de la mort depuis 13 ans après le décès de sa fille

Clémence Boyer

15 sep 2021

2
Revues de films
bac-nord-vert

Dans BAC Nord, seuls les policiers ont le droit à l’humanité

Revues de films
but im a cheerleader jamie babitt

20 ans après sa sortie, la rom-com lesbienne But I’m A Cheerleader n’a rien perdu de son piquant

Maëlle Le Corre

29 août 2021

5
Revues de films
the-suicide-squad-small

The Suicide Squad est en salles, et bonne nouvelle : il n’est pas raté, celui-ci

Pauline Thurier

29 juil 2021

Revues de films
kuessipan-critique-film-amitie

Foncez voir Kuessipan, LE film de l’été sur l’amitié féminine

Pauline Thurier

15 juil 2021

Revues de films
commentje-suis-devenu-super-heros

Alors, on mate ou pas « Comment je suis devenu super-héros » sur Netflix ?

Pauline Thurier

10 juil 2021

Revues de films
cannes-journal-de-bord-jour-3

Alix à Cannes, jour 3 — Festival de films transperçants et gueule de bois permanente

Alix Martineau

09 juil 2021

La pop culture s'écrit au féminin