Live now
Live now
Masquer
pma-pour-toutes-petition
Société

La PMA pour toutes : Osez Le Féminisme lance sa pétition

13 juin 2018
L’an dernier, Marlène Schiappa promettait la PMA pour toutes en 2018 mais aucune mesure n’a encore été prononcée. Pour faire bouger les choses, Osez Le Féminisme a lancé une pétition !
La pétition d'Osez Le Féminisme

Pour apporter ton soutien à la PMA pour toutes, tu peux signer la pétition de l’association ci-dessous :

L’association Osez le Féminisme a lancé une pétition pour revendiquer le droit à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) pour toutes les femmes.

Aujourd’hui, si un couple hétérosexuel remplit certaines conditions et veut élever un enfant, il peut avoir recours à la PMA.

Qu'est-ce que la PMA ?

La PMA, acronyme pour Procréation Médicalement Assistée, englobe les pratiques et les techniques biologiques et cliniques qui « peuvent être proposées à des couples ayant des difficultés à avoir un enfant » selon le site du gouvernement.

En bref, c’est lorsque la médecine est utilisée pour engendrer une fécondation, quand elle est impossible ou difficile de manière naturelle.

Il peut s’agir de la Fécondation In Vitro, le transfert d’embryon ainsi que l’insémination artificielle.

Seuls certains couples qui remplissent des conditions précises peuvent accéder à la PMA.

Les personnes doivent être mariées, pacsées ou en concubinage.

L’une des deux parties doit présenter une stérilité ou la totale infertilité pathologique reconnue médicalement, ou être porteur d’une maladie grave qui peut être transmise soit au conjoint soit à l’enfant.

C’est UNIQUEMENT dans ces cas-là, que la PMA est possible.

Tu peux retrouver plus d’infos sur le site du gouvernement ou sur le site du Comité Consultation National d’Éthique.

Les couples de femmes homosexuelles et les femmes célibataires n’ont pas accès à ce droit.

Si deux femmes en couple ou une femme seule souhaitent porter un bébé et fonder une famille, elles se tournent vers les pays où c’est autorisé, comme les Pays-Bas ou la Belgique.

L’association Osez Le Féminisme s’est saisie de la question au moyen d’une pétition qui a récolté, à l’heure où j’écris ces lignes, plus de 1 700 signatures.

Le nouvel objectif pour le moment est d’atteindre les 2 500 signataires.

La PMA pour toutes, promesse de longue date

L’an dernier, Marlène Schiappa, secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes, avait annoncé l’ouverture de la PMA à toutes les femmes à partir de 2018.

Cette mesure figurait parmi les promesses de campagne d’Emmanuel Macron avant son élection comme Président de la République.

Encore avant, François Hollande évoquait la PMA pour toutes les femmes durant sa propre campagne présidentielle, en 2012.

Depuis tout ce temps, aucun texte n’a été encore présenté devant le Parlement ou à l’Assemblée Nationale.

Pour l’association Osez Le Féminisme, les femmes ont assez attendu et il est grand temps de passer à l’action.

Le groupe souligne dans sa pétition :

« Nous exigeons la fin de cette discrimination par le dépôt au Parlement d’un projet de loi permettant enfin l’accès de la PMA aux femmes seules et en couples lesbiens, c’est-à-dire à TOUTES les femmes. »

Selon Osez Le Féminisme, cette restriction d’accès à la PMA aux couples hétérosexuels perpétue les inégalités sexistes et les discriminations homophobes à l’encontre des personnes lesbiennes.

Les Français favorable à la PMA pour toutes

En France, l’opinion publique semble d’accord avec l’idée d’ouvrir la PMA à toutes les femmes.

Selon un sondage diffusé mercredi 13 juin et réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, 75% des français·es ont déclaré être favorables à la PMA pour toutes (sur un panel de 1 017 personnes).

Selon cette même enquête, un français sur deux serait d’accord avec l’autorisation de la GPA (gestation pour autrui) pour toutes les femmes.

C’est une bonne nouvelle, qui encouragera peut-être le gouvernement à se saisir du dossier, au moins sur le sujet de la PMA pour toutes.

Pour signer la pétition, ça se passe sur change.org, juste ici.

Le sujet t’intéresse ? Viens en parler dans les commentaires sur le forum !

À lire aussi : La PMA pour toutes en 2018, l’annonce qui réveille les passions [MAJ]

Les Commentaires
20

Avatar de COlivia
15 juin 2018 à 19h52
COlivia
@Onirinaute Oui on peut pas obligé une personne à être mère porteuse dans le cas de la GPA comme on ne peut pas obliger quelqu'un à faire dont de ses gamètes dans la PMA... Donc pour moi, le débat reste le même. Dans les deux cas, la protection du donneur ou du porteur est évidemment une question à mettre au centre du débat.
3
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Société

consequence-ivg-avortement-etude
Actu en France

Le 29 Novembre 1974, l’Assemblée nationale adoptait le droit à l’IVG

Camille Lamblaut

29 nov 2022

Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Balance symbolisant la justice
Société

Pour la première fois, une agression sexuelle aboutit à une condamnation malgré la prescription 

Camille Lamblaut

29 nov 2022

1
kat-j-7I1wrtRz5QQ-unsplash
Société

Violences conjugales : l’État reconnu coupable de « faute lourde »

Camille Lamblaut

29 nov 2022

antifa
Actu en France

Le jeu Antifa affole l’extrême droite, la Fnac le retire de la vente

Maya Boukella

28 nov 2022

4
angelina jolie
Société

Angelina Jolie dénonce l’inaction des dirigeants face aux violences sexuelles en zone de conflit

Maëlle Le Corre

28 nov 2022

musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-28 à 12.01.10
Politique

Affaire Quatennens : Clémentine Autain propose la création d’une charte au sein de la Nupes

Camille Lamblaut

28 nov 2022

pexels-mart-production-violences conjugales
Société

« Pack nouveau départ » : un outil facilitant les démarches des victimes de violences conjugales

Maëlle Le Corre

28 nov 2022

1
destinations
Témoignages

10 lectrices partagent le meilleur conseil de psy de leur vie

Aïda Djoupa

27 nov 2022

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

La société s'écrit au féminin