Live now
Live now
Masquer
pma pour toutes manifestation
Santé

PMA : les demandes explosent, mais les délais s’allongent

En moins d’un an, les demande de PMA ont bondi de 25% selon l’Agence de la biomédecine. Une explosion qui provoque des délais d’attente particulièrement longs, car peu de dons sont faits.

La PMA était plus que nécessaire, en démontrent les nouveaux chiffres de l’Agence de la biomédecine. Deux ans après la promulgation de la loi bioéthique en août 2021, qui a ouvert la procédure aux couples lesbiens et aux femmes seules, les demandes de première consultation ont bondi.

Elles ont augmenté de 25% entre le second semestre 2022 et le premier semestre 2023, soit 7 216 demandes en plus. Fin juin, près de 30 000 demandes avaient été formulées depuis l’entrée en vigueur de la loi bioéthique.

De longs délais pour les couples lesbiens

Pour les couples de femmes, la répartition est « assez équitable » : 29 % ont entre 25 et 29 ans, 29 % entre 30 et 34 ans, tandis que 24 % ont entre 35 et 39 ans.

Parmi les femmes seules, plus de la moitié des demandeuses sont âgées de 35 à 39 ans, tandis que 7 % ont entre 18 et 29 ans, 18 % entre 30 et 34 ans et 18 % entre 40 et 45 ans.

Pour couples hétéros, la majorité des demandeurs, soit 67%, se situe entre 30 et 39 ans.

À lire aussi : Huit mois après la promulgation de la PMA, les difficultés s’accumulent pour les couples de femmes

Le don de spermatozoïdes stable mais insuffisant pour palier aux demdes

Mais face à cette explosion de demandes, un problème subsiste : le délai moyen de prise en charge s’allonge. Entre le second semestre 2022 et le premier semestre 2023, il passe de 14,4 à 15,8 mois pour demande avec don de spermatozoïdes et de 23 à 23,8 mois pour un don d’ovocytes. Des délais qui touchent particulièrement les couples lesbiens, puisque parmi les 5 400 demandeurs en attente, 41,1 % sont des couples de femmes.

Le nombre de candidats au don de spermatozoïdes, qui est de l’ordre d’environ 600, reste stable, mais n’est pas suffisant pour palier aux demandes. Tandis que le nombre de candidates au don d’ovocytes est lui en légère hausse, passant de 495 au semestre précédent, à 506 femmes au premier semestre 2023.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

13
Avatar de esky
17 décembre 2023 à 15h12
esky
Dans la tête de certains c'est moins grave quand ça concerne ds heteros visiblement...
Heu je sais pas si c'est moi que tu vise par "dans la tête de certains" mais c'est vraiment pas le cas si tu lis le reste de la discussion ...
Et j'ai jamais vu ce discours quelque part.
4
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Santé

IVG-sages-femmes-droit-avortement
Santé

Le gouvernement va réécrire le décret autorisant les sages-femmes à pratiquer les IVG instrumentales

1
Mode

Prenez de l’avance pour la fête des pères avec cette sélection de parkas Celio

Humanoid Native
Source : Unsplash / Anthony Tran
Santé

J’ai fait un AVC à 33 ans sans aucun facteur de risque, et ça a bouleversé ma vie

7
arret-pilule-symptomes
Santé

À quoi peut-on s’attendre quand on arrête la pilule ?

38
Source : @JohnFinkelstein
Actualité bien-être

Les pommes seraient les meilleures alliées de votre santé intestinale, et c’est la science qui le dit !

3
Reproductive Health Supplies Coalition – unsplash pilule contraception
Actualités mondiales

États-Unis : dans l’Oklahoma, la contraception d’urgence bientôt interdite ?

À cause des douleurs menstruelles, les femmes perdraient jusqu'à 36 jours de vie sociale par an // Source : Pexels
Santé

Congé menstruel : arrêt maladie, télétravail… tout savoir sur la proposition de loi examinée par le Sénat

3
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
Copie de [Site web] Visuel vertical Édito
Bien-être

Mieux vaut éviter de toujours se faire vacciner sur le même bras et voici pourquoi  

1
Source : Unsplash
Santé

Contraception : en douze ans, les vasectomies ont explosé en France, selon une étude

Elifight
Santé

Mon cancer m’a laissé un handicap invisible, et j’en ai marre de devoir sans cesse me justifier

22

La société s'écrit au féminin