Plus d’excuse pour ne pas embaucher des acteurs et actrices trans en France grâce à cet annuaire


Pour la Journée internationale de la visibilité trans, le collectif Représentrans lance le premier annuaire des acteurs et actrices francophones !

mya bollaers dans le film Lola vers la merMya Bollaers dans le film Lola vers la mer

C’est l’excuse que les personnes trans ont entendu mille fois : « Oui, on aurait bien aimé prendre une actrice trans pour ce rôle de femme trans… mais on n’a trouvé personne. » Comme s’il n’existait aucune personne trans dans le milieu du cinéma ou du théâtre.

À l’occasion de la Journée internationale de visibilité transgenre qui a lieu chaque 31 mars, le collectif Représentrans, qui œuvre pour une meilleure représentation des personnes trans et de leurs vies à l’écran, publie son tout premier annuaire des acteurs et actrices trans et non-binaires francophones !

Un outil inédit qui va permettre aux productions audiovisuelles d’arrêter de justifier l’absence des personnes trans dans les films qui parlent pourtant d’elles, comme l’explique Gabriel Harrivelle, consultant chez Représentrans :

« L’idée, c’est effectivement de contrer cet argument que les acteurs et actrices trans n’existent pas parce que l’annuaire permet de les trouver facilement, donc on recrée ce lien entre la communauté et l’industrie. Et ça permet aussi de voir que certains ont de l’expérience, que d’autres sont plus amateurs, et ça va leur permettre de se voir elles et eux-mêmes. Ça montre que c’est possible. »

Où sont les acteurs et actrices trans dans le cinéma français ?

Selon Représentrans, qui a réalisé l’enquête #ACTORATRANS l’été dernier, il existe au moins une centaine d’acteurs et d’actrices trans en France. Problème, on les voit encore peu à l’écran et l’industrie audiovisuelle ne les implique pas dans les productions — alors même que du côté des séries comme des films, la transidentité est de plus en plus abordée… et pas toujours de façon très juste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Représentrans (@representransfr)

Comme on a pu le voir encore récemment avec les questions et les inquiétudes soulevées par le film Un homme heureux, dans lequel l’actrice Catherine Frot doit incarner un homme trans, la façon dont les personnes trans sont incarnées à l’écran est une question sensible.

Pourquoi est-il important d’accorder de la place aux acteurs et actrices trans ? Déjà, parce que pour jouer des personnages trans ou non-binaires, on continue trop souvent à choisir des acteurs et actrices cisgenres, ce qui perpétue insidieusement la confusion entre transidentité et travestissement. Comme si incarner une personne trans n’était finalement qu’une performance d’acting. Mais aussi pour améliorer la visibilité des personnes trans, et sortir des stéréotypes.

Jouer des rôles de personnes trans… mais pas que

Avoir de la place pour jouer une femme trans quand on est soi-même une actrice trans, c’est une nécessité. Mais avoir des opportunités de jouer n’importe quel rôle de femme, qu’elle soit cisgenre ou trans, c’est aussi un des objectifs de cette initiative !

Cet annuaire, c’est peut-être une chance de créer un cercle vertueux pour contrer l’absence et l’invisibilisation des comédiens et comédiennes trans, les faire connaître, et leur permettre de décrocher des rôles.

Dans une tribune publiée sur Têtu, l’actrice Rose Harlean dénonce l’absence d’acteurs et d’actrices trans à l’écran et le manque de volonté de les inclure :

« En tant qu’actrice, je me suis un jour rendue à une audition. J’étais la seule femme trans à candidater pour le rôle, justement, d’une femme trans. Tous les autres comédiens à passer ce casting étaient des hommes au physique androgyne et la directrice de casting m’a annoncé qu’elle pensait que les acteurs et actrices trans n’existaient pas.

Outre l’humiliation de devoir passer un casting face à des comédiens uniquement masculins, je me suis demandée si les personnes cis doutaient réellement de notre existence. »

L’initiative de Représentrans peut déjà compter sur des soutiens de poids : le collectif 50/50, la Queer Palm (prix qui récompense à Cannes les films LGBTI), Glaad (l’organisation américaine qui veille sur la visibilité des personnes LGBTI dans les médias), mais aussi les comédiens Jonas Ben Ahmed et Océan ainsi que la chercheuse Karine Espineira. Gabriel Harrivelle affirme :

« L’annuaire a déjà servi et a déjà été bien accueilli par l’industrie. On a déjà eu des contacts de directeurs et directrices de casting, d’auteurs et d’autrices, de réalisateurs et réalisatrices, pour trouver des personnes trans, on a déjà partagé des contacts. Des acteurs et des actrices ont déjà trouvé des rôles, donc l’annuaire est déjà utile. »

À lire aussi : Des personnes trans nous expliquent pourquoi le film « Un homme heureux » les inquiète

Maëlle Le Corre

Maëlle Le Corre


Tous ses articles

Commentaires

AnnaKN

C'est une superbe initiative !

Ma première pensée a été d'avoir peur des conséquences pour leur sécurité. La transphobie est une réalité et je constate qu'il y a le nom et la photo des acteurs et actrices. Je me demande s'il n'aurait pas été possible de réserver la vue de la photo aux personnes avec un compte, une inscription sur le site ou n'importe quel outil qui permet de filtrer un peu pour éviter que ces personnes soient ciblees par des personnes malveillantes.

D'un autre côté, sécuriser ces infos, n'est ce pas faire primer les interets des agresseurs (rendre les personnes trans invisibles) sur les interets des victimes (exister) ? Apres tout, cet espace donne à ces acteurs/actrices une magnifique visibilité sur un site drôlement bien fait par ailleurs. Et puis, un acteur / actrice est visible par définition. Finalement, ne vaut il pas mieux jouer la carte de l'accessibilité à l'information pour rappeler qu'ils et elles existent et doivent trouver des rôles, du travail et finalement cesser cette invisibilisation ?
Je dialogue avec moi même...
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!