Live now
Live now
Masquer
peur-mathematiques
Psycho

Pourquoi a-t-on peur des mathématiques et comment y remédier ?

Peut-on avoir peur des mathématiques ? Justine décrypte l’anxiété propre à cette discipline et vous donne des conseils pour la surmonter.

YOU’RE ON THE HIIIIIGHWAAAAY TO LE BAC et on a une bonne nouvelle pour toi : tu ne vas en faire qu’une bouchée de pain !

Retrouve nos astuces et nos conseils pour aborder ce marathon de révisions et d’épreuves dans la confiance et la mo-ti-va-tion !

Quand j’étais petite, régulièrement, j’assistais à un mélodrame : ma grande sœur devait faire ses exercices de mathématiques et, avant même d’avoir posé les yeux sur sa feuille, elle fondait en larmes, par principe. Cette discipline lui flanquait le bourdon !

Et vous, êtes-vous anxieux•se à l’idée de faire un exercice de mathématiques ? Ça vous donne des boutons par anticipation ? Est-on plus effrayé•es par les mathématiques que par d’autres matières ?

La trouille des mathématiques… à la loupe

Figurez-vous que « l’anxiété envers les mathématiques » serait une anxiété (et pour certain•es, une phobie) bien particulière et étudiée par de nombreux chercheurs et chercheuses en sciences humaines.

Une équipe de scientifiques, composée d’Alana E. Foley, Julianne B. Herts, Francesca Borgonovi, Sonia Guerriero, Susan C. Levine et Sian L. Beilock, s’est saisie du sujet et a observé à la loupe les données de 64 pays différents.

Chaque État participait à un programme d’évaluation internationale qui teste les compétences de jeunes âgés de 15 ans en mathématiques, sciences et lecture. En parallèle, les élèves évaluent par ailleurs leur propre niveau d’anxiété envers ces disciplines.

Selon les analyses des scientifiques, il semble bien que les élèves (dans la majorité des pays observés) déclarent une anxiété spécifique envers les mathématiques.

Et plus cette peur est élevée, moins nous serions performant•es dans ce domaine.

À lire aussi : Cinq chaînes YouTube à découvrir pour se réconcilier avec les sciences

D’où vient la peur des mathématiques ?

Autrement dit, notre performance en mathématiques et notre anxiété liée à la matière pourraient être liées — mais dans quel sens ? Est-ce parce que l’on est « mauvais » en maths qu’on est anxieux, ou parce qu’on est anxieux qu’on loupe son examen de maths ?

Pour Julianne Herts, la relation serait « bi-directionnelle », c’est-à-dire que les deux facteurs pourraient s’alimenter.

En échouant à résoudre un problème de mathématiques, je renforce un peu plus ma peur vis-à-vis de cette matière et, en même temps, en étant anxieuse par rapport à cet exercice, j’augmente les probabilités d’échouer !

De manière générale, les chercheuses soulignent que l’anxiété peut être un obstacle à toutes nos performances.

Pour résoudre un problème mathématique, ou écrire une dissertation, nous avons besoin de nos capacités cognitives — et le stress peut interférer avec ça, en prenant un peu de notre cerveau (on retrouve ce mécanisme dans la « menace du stéréotype », par exemple)…

À lire aussi : Et si le sexe pouvait nous aider à aimer les maths ?

Alana Foley suggère que cette peur pourrait en fait être « apprise », ou disons « transmise » par notre entourage (nos parents, nos enseignant•es…).

Lorsque des parents, qui ont eux-mêmes une anxiété envers les maths, aident leurs enfants à faire leurs devoirs… ils pourraient bien leur transmettre l’idée, involontairement, que cette discipline est difficile ou stressante.

Bien sûr, nos parents (ou nos professeurs) ne sont pas les seuls coupables de notre angoisse — d’autres facteurs entrent en compte : par exemple, l’anxiété envers les maths serait plus prégnante chez les élèves qui veulent « bien faire » à l’école, ou chez les personnes qui ont des difficultés à avoir confiance en elles

En fin de compte, nous serions nombreux à ressentir cette anxiété, à des niveaux variables — certaines expériences montrent même que nos rythmes cardiaques pourraient augmenter pendant des tests de mathématiques…

Comment lutter contre la peur des mathématiques ?

Rassurons-nous : l’anxiété envers les maths n’est pas une fatalité et nous pouvons, petit à petit, nous débarrasser de cet obstacle.

Les chercheuses commencent par rappeler que l’anxiété réside souvent dans l’anticipation, plus que dans l’exécution : nous pouvons donc agir en amont et adopter des techniques de réduction du stress (tenter la méditation, faire quelques exercices de respiration, opter pour une balade dans un petit coin de nature…).

Avant un examen, la chercheuse Sian Beilock conseille également d’écrire ce que l’on ressent — cela pourrait permettre « d’externaliser » un peu l’anxiété, de faire un petit pas de côté… Lorsque les étudiant•es font cet exercice-là, il semble que leur performance s’améliore, comme si la peur avait moins de prise sur eux.

Pour aller plus loin :

À lire aussi : Comment j’ai arrêté d’être nulle en maths


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

26
Avatar de narvali14
18 mai 2017 à 08h05
narvali14
Je dis que si. La question n'était pas "quelle est la manière la plus simple de faire telle chose? " c'était de voir s'il y avait un lien.
Non, la question de départ était si tu n'as rien compris aux fonctions affines, tu ne comprendras rien aux inéquations et je continu de maintenir que je ne suis absolument pas d'accord avec ce postulat
0
Voir les 26 commentaires

Plus de contenus Psycho

Source : HBO
Amours

La « girlfriend fluffer », ou quand votre partenaire vous utilise comme pansement

4
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
femme-bar-verre-alcool // Source : URL
Santé

« À 29 ans, je dois arrêter l’alcool car c’est devenu incontrôlable » : dans la vie de Juliette, alcoolique mondaine

3
Source : Midjourney/ image générée par IA
Psycho

Râler rendrait heureux (seulement sous certaines conditions), affirme une étude

2
couple-dispute
Psycho

Divorce : mauvaise nouvelle, cette croyance populaire est finalement d’actualité

6
Léontine Behaeghel
Psycho

« J’ai vécu enfermée, isolée pendant neuf mois » : Léontine Behaeghel nous raconte sa relation d’emprise avec son parrain de 60 ans

pexels-liza-summer-6382633
Santé mentale

« Ma psy m’a appris à comprendre et accepter mes émotions sans lutter contre elles » : Louise a testé cette nouvelle façon de suivre une thérapie

ramadan-tca
Santé

Le ramadan avec des troubles du comportement alimentaire : « J’étais obsédée par la nourriture »

2
destinations
Psycho

10 lectrices partagent le meilleur conseil de psy de leur vie

Femme triste devant son ordinateur
Société

Les jeunes à la santé mentale fragile sont plus susceptibles d’être au chômage, selon une étude

Psychologue fatiguée dans son cabinet
Psycho

Comment savoir si j’ai trouvé le bon psy ou si je dois en changer ?

9

La vie s'écrit au féminin