Live now
Live now
Masquer
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

18 nov 2022
Ce samedi 19 novembre s’annonce comme une journée forte de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles. Partout en France, plusieurs manifestations vont avoir lieu à l’initiative du collectif Nous Toutes.

Où manifester ce samedi 19 novembre ? En amont de la journée du 25 novembre, dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes, l’organisation Nous Toutes a une nouvelle fois initié une grande mobilisation dans la rue.

À Paris, la manifestation s’élancera de la place de la République à partir de 14h.

nous toutes parcours paris 2022
Nous Toutes (Twitter)

Dans plus d’une vingtaine de villes, des cortèges féministes marcheront : à Lille (14h, place du Théâtre), à Rouen (14h, place de la Cathédrale), à Rennes (14h30, place de la République), à Strasbourg (14h, place d’Austerlitz), à Toulouse (14h30, Palais de justice), à Marseille (14h30, gare Saint-Charles), à Montpellier (13h30, place de la Comédie), à Bourg-en-Bresse (14h, Place Louis Blériot) à Saint-Martin (9h, kiosque de Marigot), mais aussi à Metz, à Nancy, à Mulhouse, à Dijon, à Belfort, à Nevers, à Lons-le-Saunier, à Niort, à Agen, à Marmande, à Albi, à La Roche-sur-Yon, à Roanne, à Châteauroux, à Bourges, à Chartres, à Nice.

D’autres antennes Nous Toutes tiendront leur manifestation le samedi 26 novembre, à l’instar de Dieppe, Quimper, Bordeaux, Nantes, Le Mans, Annecy, Lyon, Tours, ou encore Valenciennes.

Dans la rue contre toutes les violences faites aux femmes

« Les violences sexistes et sexuelles surviennent partout, et tout le temps », a rappelé Nous toutes dans son appel à manifester :

« Elles trouvent racine dans le patriarcat et se situent aussi, souvent, au croisement d’autres discriminations racistes, classistes, validistes, psychophobes, LGBTQIA+phobes, sérophobes, grossophobes, âgistes, islamophobes, antisémites, xénophobes, etc.

Nous serons dans la rue le 19 novembre pour dénoncer des réalités insupportables, que tou·tes doivent connaître. Quand 225 000 femmes sont victimes de la violence de leur conjoint ou ex-conjoint chaque année, quand un tiers des femmes sont victimes de harcèlement sexuel au travail, quand 80 % des femmes handicapées sont victimes de violences, quand 85 % des personnes trans ont déjà subi un acte transphobe, quand 69 % des femmes racisées sont victimes de propos discriminants au travail, quand les femmes grosses ont 4 fois plus de risque d’être discriminées au travail, quand 6,7 millions de français·es ont subi l’inceste, quand des patient·es sont violé·es dans cabinets gynécologiques ou des maternités, nous n’avons pas le choix ! Nous appelons toute la société à nous rejoindre. »

Nous Toutes poursuit son décompte des femmes tuées au long de l’année 2022. Ces derniers jours, une 120e femme est morte à Paris. Travailleuse du sexe, elle a été battue à mort en pleine rue. Elle est un rappel que les féminicides ne se limitent pas aux mortes dans le cadre du couple, par conjoint ou ex-conjoint, mais englobent aussi d’autres types de violences faites aux femmes, notamment celles qui sont particulièrement vulnérables et précaires.

tweet nous toutes feminicide 2022
Nous Toutes (Twitter)

À lire aussi : Cinq ans après, la « révolution #MeToo » n’est-elle qu’une chimère ?

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

eloise bouton
Féminisme

Exhibition sexuelle ou acte politique ? La CEDH tranche en faveur de l’ex-Femen Éloïse Bouton

Maëlle Le Corre

14 oct 2022

2
Lizzo_&_Angela_Yee_@_SXSW_2022 – wikimedia commons
Féminisme

Lizzo a des choses à dire sur l’avortement et sur l’état actuel de l’Amérique

Maëlle Le Corre

12 oct 2022

police pixabay
Féminisme

Violences conjugales : la police enfin formée à déconstruire ses stéréotypes

Maëlle Le Corre

11 oct 2022

jakayla-toney-unsplash pride queer lesbienne
Témoignages

Biberonnée à l’hétérosexualité, le lesbianisme m’a sauvée

Aïda Djoupa

11 oct 2022

52

La société s'écrit au féminin