Live now
Live now
Masquer
obsession-with-beauty-artiste-illustrate-derives-injonction-beaute
Arts & Expos

« Obsession With Beauty », les dérives de l’injonction à la beauté dénoncées par une artiste

Une artiste et utilisatrice de BoredPanda a illustré en photo et en dessins les dérives de l’inonction à la beauté, de l’anorexie à la pratique maladive de musculation, dans Obsession With Beauty.

María José Cabezas a.k.a Jo Cabezas est une artiste et utilisatrice de la plateforme participative du magazine BoredPanda

.

Cette équatorienne a récemment réalisé une série de photos et d’illustrations, dont l’objectif était de dénoncer les dérives des injonctions à la beauté d’aujourd’hui. Des corps et des visages d’hommes et de femmes sont donc recouverts par de grands dessins mettant en avant les attentes délirantes et dangereuses que l’on peut faire peser sur notre propre image.

Jo Cabezas affuble donc ces personnes de visages tirés, ayant abusé des liftings, des corps torturés par un corset ou par l’anorexie, une bouche cousue, représentant ce qu’une personne boulimique peut ressentir…

Le travail de cette artiste est fort, et montre comment des complexes, une faible estime de soi et des attentes irréalistes peuvent détruire une personne.

À lire aussi : Le culte de la minceur VS mes complexes, une histoire de paradoxes

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

1
Avatar de MinetteA
22 août 2015 à 15h08
MinetteA
Et il faut arrêter, la plupart des personnes qui décident de se soumettre à de la chirurgie ou médecine esthétique ne le font pas parce qu'elles veulent ressembler à telle star ou à tel modèle. Elles le font parce qu'elles ne reconnaissent pas une partie de leur corps comme la leur, et qu'elles que cette partie du corps soit en harmonie avec ce qu'elles sont vraiment.

Justement tiens, POURQUOI ne reconnait-on pas telle ou telle partie de son corps comme la nôtre? Je souffre personnellement de ce problème et de divers troubles alimentaires associés.
Et même si j'ai pu identifier des facteurs familiaux et du harcèlement scolaire comme potentiellement responsables, honnêtement, si on ne nous rappelait pas constamment que de belles fesses sont des fesses sans cellulite (alors que la cellulite fait partie de nos postérieurs au même titre que nos nez sont au milieu de notre figure, anatomiquement et biologiquement parlant)... Ben je n'en serais sans doute pas là à rejeter une partie de moi-même comme on rejette un greffon.
La chirurgie esthétique n'est pas quelque chose à diaboliser, à mon sens, si elle permet de se réconcilier avec soi-même.
Beaucoup de gens sont taxés de "superficiels" lorsqu'ils expliquent qu'ils se sont soumis à une intervention, et certains m'ont expliqué que pour le faire comprendre à leur entourage, ils prennent l'exemple du dentiste.

D'accord avec ça.
Personne ne vous dit rien lorsque vous dites que vous n'aimez pas vos dents, que vous les aimeriez plus blanches, plus droites, etc. Pourquoi devrait-on vous faire la morale si vous voulez un visage moins ridé, des yeux plus ouverts, des seins plus fermes ? Pourquoi va-t-on dire à une personne qui souhaite modifier son nez parce qu'elle ne se sent pas à l'aise avecqu'elle devrait apprendre à s'accepter, alors qu'on donnera toute sa bénédiction à une qui souhaite se blanchir les dents ? Quelle est la différence ?.

Même remarque que plus haut. Pourquoi vouloir un nez" fin mais pas trop", des dents "blanches mais naturelles", une poitrine "ferme, généreuse mais pas trop grosse", des yeux pas bridés, etc, etc...
En résumé, je n'ai rien du tout contre la chirurgie esthétique et je suis d'accord avec toi sur son intérêt.
Seulement, je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment le sujet de cette campagne.
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Arts & Expos

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani // Source : Inès Pollon
Arts & Expos

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-07T175113.664
Culture

Bollywood Superstars : une exposition passionnante sur l’histoire du cinéma indien  

1
Morphine Blaze se confie sur son drag auprès de Madmoizelle lors d'une interview ChitChat Makeup // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

Morphine Blaze, drag queen : « J’ai été débookée de plein de shows parce que je suis une femme »

5
Jean-Baptiste Carhaix, Sister Sadie the Rabbi Lady. La première messe inter-églises « gay » en souvenir des malades du sida décédés depuis 1981, octobre 1983.
Arts & Expos

Pourquoi l’expo « Over the Rainbow » va vous mettre des arcs-en-ciel plein la vue et le cœur

1

La pop culture s'écrit au féminin