Live now
Live now
Masquer
Source : Getty Images Signature
Daronne

Établissements surbookés, repas rationnés… Les pratiques des crèches privées dénoncées

Dans le livre-enquête »Le Prix du berceau » publié ce vendredi 8 septembre, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Périsse dénoncent les conséquences de la privatisation des crèches, qui entraîne la maltraitance de certains enfants.

Portions de repas rationnées, soins minutés, pratique du « surbooking » comme dans les avions… Ce vendredi 8 septembre sera publié Le Prix du berceau, ce que la privatisation des crèches fait aux enfants, enquête qui épingle les pratiques de certaines crèches privées, comparées à des « usines » à bébés.

Le livre écrit par les journalistes indépendants Daphné Gastaldi et Mathieu Périsse décrit un système « déshumanisé », où la course au profit est plus importante que le bien-être des enfants. Pour aboutir à cette enquête, ils ont réalisé plus de 200 interviews et témoignages de cadres, employés et parents. Et les constats sont alarmants.

Des enfants qui sortent « la faim au ventre »

« Ça pouvait être une cuillère à soupe par enfant et basta », peut-on lire dans le livre. Une pratique à l’image de celles instaurées dans une crèche des Bouches-du-Rhône d’où certains enfants sortent « la faim au ventre », suscitant l’interrogation des parents. Ces derniers finiront par apprendre qu’il manquait « entre trois et cinq repas deux jours par semaine » pendant plusieurs mois. « Une erreur humaine », selon l’entreprise, rapporte l’Agence France Presse.

Ou encore de cet établissement près de Lyon qui pratique comme certaines compagnies aériennes le « surbooking », c’est-à-dire, accueillir plus d’enfants que ce qui est légalement prévu. Des faits qui ont inquiété Élisabeth Laithier, présidente du comité filière petite enfance, pour qui il faut dire « stop » à l’augmentation des cadences pour réduire les coûts, a-t-elle réagi au micro de franceinfo ce mercredi 6 septembre,

À lire aussi : 3 choses que vous devez savoir si votre enfant rentre à la crèche

Ce livre intervient seulement cinq mois après la publication d’un rapport de l’inspection générale des affaires sociales (Igas), qui dénonçait les maltraitances des enfants en crèche. Ce rapport avait été commandé par le gouvernement en juin dernier, après que l’organisme a été saisi suite à la mort d’un bébé de 11 mois, empoisonné par une employée à Lyon.

En juin dernier, Élisabeth Borne avait d’ailleurs promis la création de 200 000 places en crèche d’ici à 2030. Une mesure irréalisable selon des syndicats, qui dénoncent un manque de 10 000 professionnels dans les établissements.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

3
Avatar de Marre des
6 septembre 2023 à 15h09
Marre des
Merci les gouvernements successifs et pire depuis notre cher président actuel préférant cela au public...
1
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Daronne

Pourquoi on adore la série Ginny & Georgia
Daronne

Chronique d’une daronne : comment parler de sexe avec nos enfants sans se sentir con ?

https://www.madmoizelle.com/vous-venez-de-vivre-une-rupture-voici-trois-conseils-pour-vous-aider-a-rebondir-1566563
Daronne

Parents d’ados : voici les 3 principaux motifs qui vous poussent à consulter un psychologue

Source : Drbouz de Getty Images Signature
Food

La recette hypra facile des abricots rôtis aux amandes et au miel

1
mere-fille-discussion
Daronne

Êtes-vous un « pushy » parent qui s’ignore ?

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en juin 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en juin 2024

Source : nomadsoulphotos
Daronne

Le nom du repreneur de La Grande Recré a été dévoilé

Source : @most / Instagram
Couple

La vidéo de ces deux femmes âgées qui se marient (enfin) est tout ce que vous devez voir aujourd’hui

Source : dragana991
Chère Daronne

Je rêve que je trompe mon mec, ça veut dire quoi ? Help !

5
Source : Skitterphoto de pixabay
Daronne

Ces 3 souvenirs qui marqueront l’enfance de mes enfants (je l’espère)

Source :  SB Arts Media / Getty Images
Daronne

Votre enfant dort mal la nuit ? Vous n’êtes pas seule, rappelle ce sondage

Pour les meufs qui gèrent