Live now
Live now
Masquer
nikon-film-festival-je-suis-un-petit-moment-de-solitude
Culture

« Je suis un petit moment de solitude » présente une rencontre gênante mais mignonne

Parfois, les rencontres les plus gênantes sont à l’origine des plus belles histoires. C’est le sujet de ce court-métrage !

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Dans la vie, on a parfois envie d’oublier les moments gênants. Pourtant, il peut en découler de belles histoires.

Le film Je suis un petit moment de solitude, présenté au Nikon Film Festival 2017,

raconte exactement cela. Une rencontre qui n’a rien de parfaite devient un souvenir tendre de ce que l’on a été

je-suis-un-petit-moment-de-solitudePour voir Je suis un petit moment de solitude, cliquez sur l’image (il faut désactiver Adblock)

Interview de Bertrand de Fürst, réalisateur de Je suis un petit moment de solitude

Derrière ce court-métrage se trouve Bertrand de Fürst, 37 ans. Il travaille dans les sciences mais admet s’intéresser au cinéma depuis toujours.

« Je fais pas mal de courts-métrages amateurs… J’essaie au fur et à mesure de les réaliser dans des conditions de plus en plus professionnelles, même si cela reste encore plus une passion, un loisir. »

  • Comment vous est venue l’idée de Je suis un petit moment de solitude ?

« Cette année, il est demandé que nos films soient sur le thème de la rencontre.

Au début, j’avais envie de contourner le thème pour être original, je me disais que tout le monde allait présenter des rencontres amoureuses… Et puis finalement je suis content d’avoir fait quelque chose de simple.

Ce qui m’amusait dans l’histoire que j’ai écrite, c’est les échanges de regards entre les deux époques. Les regards d’adolescent•es gêné•es se transforment vingt ans plus tard en regards de tendresse. C’est un peu la revanche des complexes.

Avec les années, on se rend bien compte que ce qui s’est passé n’est pas très grave, on relativise ce genre d’événement. »

« J’avoue sans fausse modestie que c’est une vraie surprise. J’ai fait ce film pour l’exercice.

Je suis très content car pour faire un court-métrage, il faut constituer une équipe. Cette équipe vous fait confiance, et se retrouver là donne espoir de faire d’autres projets ensemble derrière. »

Alors, si vous aimez ce court-métrage, vous pouvez voter pour ici !

big-je-suis-une-inconnue-nikon-film-festival


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

1
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin