Live now
Live now
Masquer
Source : Canva Pro
Chère Daronne

Je suis père et je suis épuisé par mes gosses, HELP !

La Daronne répond à toutes vos questions, en essayant de ne pas trop être à côté de la plaque.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’un lecteur !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

Je suis marié et père de deux enfants de 2 et 5 ans. Je les aime, mais je suis fatigué. Ils ne s’arrêtent jamais, ma cadette ne dort pas la nuit, mais est pleine d’énergie en journée, sa sœur est très en demande et tout aussi énergique. Mon salon est une salle de jeu, entre le boulot et les enfants, je n’ai plus une seconde à moi et je sature.

Je suis épuisé et je n’arrive plus à tenir le rythme. Je n’ose pas en parler à ma femme qui en fait autant, si ce n’est plus, et qui semble tenir le cap. J’aime ma famille plus que tout et je ne me vois pas vivre sans eux, mais j’ai l’impression d’être totalement dépassé par la situation et cette stimulation permanente. Des fois, je me dis même que je pourrais me barrer, ce serait plus simple pour tout le monde.

Greg

La réponse de la Daronne

Mon petit hamster,

Je suis contente que tu m’écrives, c’est rare que les cismecs admettent leurs difficultés. Je vais être ravie de t’aider même si tu ne dois pas compter sur moi pour prendre tes gosses en pension pour que ta femme et toi puissiez vous remettre de vos émotions.

Je crois que malheureusement, tous les parents en passent par là un jour. Même les mères, qui ne sont pas nées avec un gène magique qui leur permettrait de vivre parfaitement sans dormir et leur donnerait la faculté de se dédoubler. Sinon, tu imagines bien que ce seraient elles qui dirigeraient le monde et comme tu le sais déjà, c’est loin d’être le cas. Je vais te dire en revanche qui est né avec ce gène : les enfants. Eux, ils peuvent dormir deux heures par tranche de 72 heures, se nourrir exclusivement de biscotte et gesticuler gaiement comme des petits teufeurs sous ecsta. Si on y pense, ce sont les gosses qui devraient diriger le monde. La société virerait totalement maboule, mais au moins, on rigolerait bien et on serait forcé de manger des frites tous les jours, quel dommage.

Ça passe, tout passe, un jour à la fois

Avec les petits enfants, on a vite l’impression d’avoir pris perpétuité, alors que dès demain, ils auront 35 ans et ils auront oublié notre existence. Je me doute qu’à l’heure actuelle cette perspective te semble très séduisante, même si je te jure que le moment venu, tu pleureras l’absence de ta progéniture, puisque nous les darons ne sommes jamais contents.

Il ne s’agit absolument pas d’une injonction à profiter de l’improfitable, mais de te promettre que tout passe plus vite qu’on ne le pense et que tu te sentiras mieux un jour pas si lointain. En attendant, je t’autorise à cracher (en pensées, sinon tu risques d’avoir des problèmes) à la tronche de ceux qui éludent ton malaise d’un : «  ET ENCORE ILS SONT PETITS. PETITS ENFANTS, PETITS PROBLÈMES, GRANDS ENFANTS, GRANDS PROBLÈMES HUHUHU. « 

C’est vrai, l’humain est chiant, tes enfants n’échapperont pas à la règle. La bonne nouvelle, c’est que même les grandes personnes les plus insupportables ne réveillent plus leurs parents la nuit ni n’ont besoin qu’on leur essuie les fesses. Courage, la lumière est au bout du tunnel et en attendant, un jour à la fois.

Pour vivre heureux, il faut communiquer et dédramatiser

Je ne vais pas te dire que tout ça, c’est une question d’état d’esprit parce que sinon je serais obligée de me fiche des claques, et j’ai l’épiderme sensible. Pourtant, il existe certainement des pistes d’amélioration dans votre quotidien familial qui puisse vous permettre d’en chier un peu moins. Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête de ta femme, si elle a perçu ton malaise (sûrement), ni même si elle le partage (sûrement bis). Alors le mieux, c’est encore de lui poser la question et de confier ton épuisement. D’abord, vous pourrez débriefer et soulager vos cœurs lourds (c’est beau). Ensuite, vous pourrez réfléchir à des solutions pour alléger le quotidien. Voici quelques suggestions non exhaustives :

  • Existe-t-il des astuces pour que la gosse dorme mieux, même si ces astuces font fi des recommandations (cododo, horaires chelous, musique de fond) ? Ou pouvez-vous mettre des roulements nocturnes en place ?
  • Pouvez-vous vous octroyer une soirée solo par parent et par semaine, quitte à la passer enfermée dans la cave à roupiller ?
  • Est-ce qu’il y a un espace qui peut se dédier aux parents exclusivement dans votre baraque ? Pourriez-vous mettre un système de rangement rapide pour retrouver un environnement d’adulte le soir ?

Bref, tu vois, à chaque problème, ses petites alternatives. En décomposant les défis du quotidien plutôt qu’en les considérant dans leur ensemble, comme un bon gros Mammouth prêt à vous défoncer, vous allez pouvoir faire des petits aménagements du quotidien. Sans transformer votre vie (tu savais déjà que je n’étais pas psy, et bien, je ne suis pas non plus magicienne) ils peuvent la faciliter.

Trouver du soutien auprès de professionnels et de groupes

Tu sais ce qui fait craquer les meufs hétéros à tous les coups ? Les mecs qui prennent soin de leur santé mentale et vont voir un psy. En 2023, beaucoup de femmes sautent déjà le pas et décortiquent chaque semaine les tenants et les aboutissants de leur vie familiale avec un thérapeute. Coucou la charge émotionnelle, ces séances servent également à trouver des pistes pour éviter à leurs conjoints de faire payer leurs vieux traumas à toute la maisonnée. Comme on n’avait pas déjà suffisamment de mal à régler nos relations avec nos mères, on doit en plus gérer les vôtres. Alors c’est le moment de consulter au lieu de sortir la flûte sempiternelle de l’homme fort qui n’a besoin de personne. On la connaît l’histoire du loup robuste et solitaire qui dysfonctionne tellement qu’il n’est plus foutu d’assurer à la maison (et ça retombe sur qui, à ton avis ?). Je te l’accorde, ton psychologue non plus ne sera pas d’accord pour s’occuper de tes marmots sur ses jours de repos. Et peut-être même qu’il n’aura aucune solution concrète à t’apporter, mais parler avec un pro ça fait du bien, et ça permet de péter son plomb dans la sécurité et le confort d’une structure dédiée.

Pour info, je te rappelle également beaucoup de mères se regroupent en crew virtuels ou non pour partager leurs problèmes. Comme statistiquement, il y a à peu près autant de darons que de daronnes, ça fait un paquet de pères qui pourraient s’inspirer de leurs compagnes. C’est le moment de trouver (ou pourquoi pas de créer) des espaces de paroles safe pour échanger sur tes difficultés quotidiennes. Et crois-moi, vous êtes nombreux à les rencontrer.

Ne joue pas les filles de l’air

Je ne te fais pas de procès d’intention. Mais je déplore de nombreux précédents et je préfère reposer les bases : être un daron en PLS ne te donne pas le droit de te débiner. Ça te donne le droit de communiquer avec ta meuf et de trouver des solutions ensemble pour alléger mutuellement votre quotidien. Ça te donne aussi le droit de consulter un professionnel et de te confier aux copains, ou à des interlocuteurs concernés, mais ça s’arrête là et c’est déjà pas mal. Tu es crevé et c’est très dur, mais ce n’est pas une raison pour refiler le sale boulot à celle qui ne se demandera jamais si elle a le choix, elle. Accepte ta vulnérabilité, verbalise ton malaise, ris-en si tu t’en sens la force (chez Madz, on gère en écrivant des billets d’humeurs rigolos sur nos mouflets et ça défoule, crois-moi) mais comporte-toi en adulte responsable. Ça arrive à tout le monde d’en chier des ronds de chapeau (je ne comprends pas cette expression, et toi ?) et parfois même de regretter ta famille. Il n’est pas pour autant question de la laisser tomber en supposant qu’elle réussira à se démerder sans toi. Si tu te barres, il n’y a que pour toi que ce sera plus simple.

Je te laisse, ma séance hebdomadaire de psy va bientôt commencer,

La bisette,

Ta Daronne


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

12
Avatar de Penny65
11 mai 2023 à 23h05
Penny65
Pour la grande de 5 ans qui ne dort pas la nuit : fait elle encore la sieste ? Si oui, ce serait peut être bien de tester sans sieste....
1
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Source : Ivonne Wierink
Chère Daronne

Chère Daronne, combien de temps doit-on attendre avant de se marier ?

15
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : pixelshot
Chère Daronne

Je suis enceinte et je fume, help !

35
Source : Odua Images
Chère Daronne

Chère Daronne, j’ai le droit de fouiller dans le téléphone de mon ado ?

10
Source : Elnur
Chère Daronne

Mon plan cul est enceinte, elle veut garder le bébé. Je fais quoi ?

89
Source : Arthur Krijgsman de Pexels
Chère Daronne

Help ! Je veux mettre mon fils dans une école privée, mais mon mec ne veut pas !

57
Source : MART PRODUCTION de Pexels
Chère Daronne

Help, j’ai l’impression que tout le monde passe son temps à m’écraser (surtout mon mec)

6
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Help ! Ma sœur est persuadée qu’elle sera la marraine de mon bébé, mais euh… non en fait.

18
Source : Oneinchpunch
Chère Daronne

Help, je manque de confiance en moi et j’ai peur de tout faire foirer avec mon nouveau mec

5
Source : Comstock / Photo images
Chère Daronne

Help, ma fille raconte des horreurs sur moi à ses copines !

14
Source : Film Love Actually
Chère Daronne

Help, le meilleur pote de mon mec ne m’aime pas

34

Pour les meufs qui gèrent