Live now
Live now
Masquer
Need your help, Des étiquettes Shein mal traduites provoquent la panique
Actualité mode

« Need your help » : Des étiquettes Shein mal traduites provoquent la panique

Le géant chinois de l’ultra fast-fashion sait faire parler de lui par son rythme effréné de production de vêtements à petits prix dans des conditions sociales douteuses. C’est ce contexte qui explique pourquoi tant d’internautes ont pu mal comprendre leurs étiquettes d’entretien ou voulu surfer sur un buzz assuré.

La marque Shein crée souvent l’actualité. Quand elle s’inspire d’un peu trop près de grands et petits noms de la mode. Par ces promesses qui fleurent bon le greenwashing. Par ces centaines de nouvelles références par semaine. Par sa capacité à miser beaucoup sur le marketing d’influence pour cibler une audience toujours plus jeune grâce à des fringues à des prix si petits qu’ils impliquent forcément de piètres conditions professionnelles et sociales pour les ouvrières qui les confectionnent. Alors dans ce contexte, rien d’étonnant à ce qu’un vent de panique ait pu secouer une partie des réseaux sociaux ces dernières semaines face aux étiquettes d’entretien de vêtement de Shein.

Cette vidéo datant du 26 mai 2022 regroupe plusieurs étiquettes attribuées à des vêtements Shein (mais c’est faux) compte plus de 41 millions de vues.

« Need your help » peut-on lire sur l’étiquette d’entretien de vêtements Shein

Depuis ce mois de mai 2022 au moins, circule sur TikTok plusieurs vidéos agglomérant différentes étiquettes attribuées à des vêtements Shein et comportant des messages pouvant ressembler à des appels à l’aide. Sorties de leur contexte, ces images sans source ni date ne semblent vraisemblablement pas correspondre à des pièces Shein à chaque fois.

C’est ce que viennent de confirmer deux médias de vérification de l’information : Snopes et Libération face à ce qui ressemblait fortement à la sensationnalisation d’une intox à des fins de viralité sur les réseaux sociaux.

Pourtant, cette fake news fact-checkée comme telle a eu le temps de conduire de nombreux autres internautes à vérifier les étiquettes d’entretien de fringues du mastodonte de l’ultra fast-fashion, fondé en 2008 et désormais valorisé à 100 milliards de dollars. Plusieurs personnes ont alors tiqué sur l’expression « Need your help » qui revenait souvent, pour de vrai cette fois.

Une mauvaise traduction pour appeler à utiliser un détergent doux

Isolée ainsi, la formule a pu inquiéter quant aux conditions de vie des ouvrières textile qui confectionnent ces vêtements. Mais quand on prend la phrase dans son ensemble, on peut vraisemblablement penser qu’il s’agit plutôt d’une mauvaise traduction :

« Vous avez besoin de vous aider [need your help] d’un détergent doux afin de laver pour la première fois votre article. »

La marque elle-même a fini par devoir expliquer qu’il s’agissait d’une formulation maladroite à cause d’une mauvaise traduction, à travers une vidéo publiée le 1er juin 2022 sur TikTok :

@shein_official

Recently, several videos were posted on TikTok that contain misleading and false information about SHEIN. We want to make it very clear that we take supply chain matters seriously. Our strict Code of Conduct prohibits suppliers from using child or forced labor and we do not tolerate non-compliance.

♬ original sound – SHEIN

Mais même s’il s’agissait d’une fake news favorisée par une mauvaise traduction sur des étiquettes d’entretien de vêtements, cela ne veut pas dire pour autant que les conditions de travail des personnes qui confectionnent les vêtements Shein sont irréprochables.

Derrière l’intox, un vrai manque de transparence de Shein

Rappelons en effet le rapport édifiant de l’ONG suisse Public Eye publié en novembre 2021 à ce sujet. Des enquêtrices locales ont investigué dans la mégapole chinoise de Guangzhou, où se trouve le siège de Shein et ses principaux fournisseurs. Elles ont localisé 17 des plus de 1000 usines produisant pour Shein :

« Parmi celles-ci : de nombreux ateliers informels sans issues de secours et aux fenêtres condamnées, des conditions de sécurité aux conséquences fatales en cas d’incendie. Les ouvriers et ouvrières, qui proviennent des provinces les plus pauvres du pays, travaillent onze à douze heures par jour, avec un seul jour de congé par mois – soit plus de 75 heures par semaine. De tels horaires sont non seulement contraires au code de conduite de Shein, mais aussi à la législation chinoise. En travaillant ainsi pour eux – sans contrat, sans rémunération des heures supplémentaires ou pour un salaire à la pièce – les employé∙e∙s peuvent gagner jusqu’à 10 000 yuans (1400 francs suisses) dans les bons mois [environ 1400 euros, ndlr].

Nous avons trouvé des conditions similaires dans l’immense centre logistique de Shein, à une heure de Guangzhou, qui emploie plus de 10 000 personnes. Le site fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pour tenir ce rythme, les travailleurs et travailleuses doivent généralement trimer 12 heures par jour, 24 à 28 jours par mois. »

Depuis la publication de ce rapport, Shein a promis d’œuvrer pour de meilleures conditions de travail. Mais à l’heure actuelle, sa chaîne d’approvisionnement (c’est-à-dire le chemin parcouru de la production des matières premières à la confection des vêtements, en passant par la transformation, la teinture, la logistique que tout cela implique, avant de finir achetés) reste terriblement opaque. Nul besoin d’une mauvaise traduction d’étiquette sur Google Translate pour s’en inquiéter.

À gauche, une étiquette de vêtement Romwe attribuée à tort à Shein. Au milieu et à droite, de vraies étiquettes Shein avec une formulation maladroite résultant d'une mauvaise traduction reconnue par la marque elle-même. © capture d'écran TikTok et Twitter.
À gauche, une étiquette de vêtement Romwe attribuée à tort à Shein. Au milieu et à droite, de vraies étiquettes Shein avec une formulation maladroite résultant d’une mauvaise traduction reconnue par la marque elle-même. © capture d’écran TikTok et Twitter.

À lire aussi : Missguided a beau être rachetée, des centaines d’ouvrières textile au Pakistan ont eu le temps de sombrer

Crédit photo de Une : © capture d’écran TikTok et Twitter.

Les Commentaires
4

Avatar de Fille du Feu
16 juin 2022 à 14h00
Fille du Feu
Je ne comprends pas qu'on puisse encore acheter ce genre de produits aujourd'hui alors qu'on sait tous à quel point la fast fashion est délétère pour les gens et pour l'environnement. Je trouve aussi très hypocrite l'image avec la nana qui ne se sent plus de porter son vêtement en voyant l'étiquette... Genre tant que la misère n'est pas devant notre nez, ça va ça compte pas
9
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans © Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans ?

Anthony Vincent

06 fév 2023

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c'est le hack mode viral de TikTok
Conseils mode

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c’est le hack mode viral de TikTok

Anthony Vincent

05 fév 2023

Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023
Tendances Mode

Ces vestes et manteaux tendance de cet automne-hiver pour vous tenir chaud des années

Anthony Vincent

04 fév 2023

1
Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?
Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?

Anthony Vincent

01 fév 2023

3
Gucci nomme Sabato de Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c'est qui ?
Actualité mode

Gucci nomme Sabato De Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c’est qui ?

Anthony Vincent

30 jan 2023

Défilé Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2023
Actualité mode

À la fahion week de Paris, Viktor & Rolf met la haute couture sens dessus dessous

Anthony Vincent

28 jan 2023

2
Les plissés d’Haider Ackermann pour Jean Paul Gaultier
Actualité mode

Le défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann redéfinit la haute couture

Anthony Vincent

27 jan 2023

3
Le défilé Christian Dior haute couture printemps-été 2023 rend femmage à Joséphine Baker
Actualité mode

À la fashion week, le défilé Dior rend femmage à Joséphine Baker

Anthony Vincent

26 jan 2023

Le court métrage de présentation de la collection Iris van Herpen haute couture printemps-été 2023, révélé le 23 janvier 2023
Actualité mode

Pour la fashion week haute couture, la créatrice Iris van Herpen présente un film sous-marin

Anthony Vincent

25 jan 2023

Les créations haute couture de Schiaparelli pour représenter un lion (pour symboliser la fierté), un léopard (la luxure), et une louve (l'avarice)
Actualité mode

Les têtes de lion, louve et léopard du défilé Schiaparelli scandalisent les réseaux et Peta

Anthony Vincent

24 jan 2023

4

La mode s'écrit au féminin