Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Nana

21 juin 2006 147

NanaSi tu n’as pas entendu parler du manga « Nana », d’Ai Yazawa, c’est soit parce que tu ne t’intéresses pas aux mangas, soit parce que tu vis dans une grotte. Nana, c’est le manga favori des filles ces temps-ci.

L’histoire commence sur une présentation des deux héroïnes : d’un côté Nana Komatsu (surnommée Hachi), jeune fille fleur bleue au coeur d’artichaut vivant sa première vraie peine de coeur, et de l’autre, Nana Ôsaki, orpheline de 17 ans, chanteuse d’un groupe punk dans son village natal près des montagnes, vivant une histoire d’amour passionnée avec Ren, le guitariste de son groupe.
Les deux adolescentes n’ont rien en commun, viennent de milieux différents, ont une culture différente, une personnalité radicalement opposée, et pourtant, le hasard les fait se rencontrer 3 ans plus tard, dans un train partant pour Tôkyô. Hachi va retrouver Shôji, son petit ami, et Nana part pour devenir professionnelle dans la musique, après le départ de son Amour Ren, maintenant membre d’un célèbre groupe de pop. Les deux Nana vont se rapprocher, se lier d’une amitié vraie et non idéalisée, se compléter, apprendre à vivre pour elles-même et à être des femmes indépendantes.

Si Nana rencontre un énorme succès depuis sa parution, c’est grâce d’abord à ses deux héroïnes attachantes dans lesquelles chacune peut un peu se retrouver.
Adieu les jeunes lycéennes vierges qui découvrent leur premier amour en rougissant bêtement, bye bye la cruche de service qui se demande comment faire pour embrasser un garçon, pas de couple qui se tourne autour pour finalement se trouver à la fin du 16eme tome du manga ! Dans Nana, les filles couchent le premier soir, les garçons se servent d’elle, les héroïnes font de leur mieux pour être indépendantes : on est enfin dans le Japon du 21ème siècle.
Les personnages sont originaux, stylés, sortent des clichés du shôjô habituel, ont chacun leurs qualités, leur personnalité, leurs défauts, et l’on peut suivre petit à petit la lente évolution de chacun d’eux vers la maturité et l’âge adulte. Enfin un manga qui sort des sentiers battus, pour nous, les filles !

Les Commentaires
147

Avatar de Blackswan
3 juin 2012 à 14h37
Blackswan
J'ai l'impression qu'on verra jamais la fin de l'histoire :/ Ça fait tellement longtemps...

Surtout qu'avec les derniers chapitres publiés, on sent venir la fin de l'histoire quand même...
C'est un peu comme X, y'a des supers mangas comme ça qui sont maudits.
0
Voir les 147 commentaires

Plus de contenus Livres

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

2
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin