Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Nana

21 juin 2006 147

Si tu n’as pas entendu parler du manga « Nana », d’Ai Yazawa, c’est soit parce que tu ne t’intéresses pas aux mangas, soit parce que tu vis dans une grotte. Nana, c’est le manga favori des filles ces temps-ci.

L’histoire commence sur une présentation des deux héroïnes : d’un côté Nana Komatsu (surnommée Hachi), jeune fille fleur bleue au coeur d’artichaut vivant sa première vraie peine de coeur, et de l’autre, Nana Ôsaki, orpheline de 17 ans, chanteuse d’un groupe punk dans son village natal près des montagnes, vivant une histoire d’amour passionnée avec Ren, le guitariste de son groupe.
Les deux adolescentes n’ont rien en commun, viennent de milieux différents, ont une culture différente, une personnalité radicalement opposée, et pourtant, le hasard les fait se rencontrer 3 ans plus tard, dans un train partant pour Tôkyô. Hachi va retrouver Shôji, son petit ami, et Nana part pour devenir professionnelle dans la musique, après le départ de son Amour Ren, maintenant membre d’un célèbre groupe de pop. Les deux Nana vont se rapprocher, se lier d’une amitié vraie et non idéalisée, se compléter, apprendre à vivre pour elles-même et à être des femmes indépendantes.

Si Nana rencontre un énorme succès depuis sa parution, c’est grâce d’abord à ses deux héroïnes attachantes dans lesquelles chacune peut un peu se retrouver.
Adieu les jeunes lycéennes vierges qui découvrent leur premier amour en rougissant bêtement, bye bye la cruche de service qui se demande comment faire pour embrasser un garçon, pas de couple qui se tourne autour pour finalement se trouver à la fin du 16eme tome du manga ! Dans Nana, les filles couchent le premier soir, les garçons se servent d’elle, les héroïnes font de leur mieux pour être indépendantes : on est enfin dans le Japon du 21ème siècle.
Les personnages sont originaux, stylés, sortent des clichés du shôjô habituel, ont chacun leurs qualités, leur personnalité, leurs défauts, et l’on peut suivre petit à petit la lente évolution de chacun d’eux vers la maturité et l’âge adulte. Enfin un manga qui sort des sentiers battus, pour nous, les filles !

Les Commentaires
147

Avatar de Blackswan
3 juin 2012 à 14h37
Blackswan
J'ai l'impression qu'on verra jamais la fin de l'histoire :/ Ça fait tellement longtemps...

Surtout qu'avec les derniers chapitres publiés, on sent venir la fin de l'histoire quand même...
C'est un peu comme X, y'a des supers mangas comme ça qui sont maudits.
0
Voir les 147 commentaires

Plus de contenus Livres

pexels-pixabay-159711 (1)
Livres

Rentrée littéraire d’hiver : 3 romans à lire absolument

Pauline Leduc

02 fév 2023

murakami
Pop culture

Murakami, l’auteur de Kafka sur le Rivage et 1Q84 va sortir un nouveau roman le 13 avril

Maya Boukella

01 fév 2023

1
[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

[Site web] Visuel horizontal Édito (20)
Livres

Dans « Nos absentes », la journaliste Laurène Daycard redonne une voix aux victimes de féminicides

bitch-planet
Livres

6 dystopies féministes dans la lignée de The Handmaid’s Tale à découvrir d’urgence

patatouille
Livres

Patatouille, le livre jeunesse sur l’éducation des garçons loin des normes de la masculinité toxique

Maya Boukella

15 jan 2023

1
LeBookClub_ImageUne_V
Pop culture

Madmoizelle lance son BookClub !

[Site web] Visuel horizontal Édito (19)
Actu en France

Florence Porcel se débat toujours dans l’affaire PPDA et signe un essai sur la honte

Camille Lamblaut

06 jan 2023

lecture braille aveugle mart production pexels
Actu en France

Les aveugles vont (enfin) avoir accès aux livres en braille au prix unique librairie

Maya Boukella

05 jan 2023

5
shelby-mahurin-serpent-dove-jai-lu
Livres

Des sorcières et du patriarcat à vaincre : Serpent & Dove, la fiction féministe à lire

Madmoizelle Brand

04 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin