Live now
Live now
Masquer
Mères sans filtre // Source : Editions Solar
Daronne

Mères sans filtre : le livre féministe sur la maternité à glisser dans toutes les (bonnes) bibliothèques

Le 2 mars dernier, les éditions Solar ont publié l’ouvrage collectif « Mères sans filtre », qui partage huit récits intimes de déclics féministes pour libérer la parole sur la maternité.

Ça pourrait bien devenir un indispensable. L’ouvrage collectif Mères sans filtre, publié aux éditions Solar, regroupe huit récits personnels et intimes écrits par les plumes féministes les plus porteuses du moment : Camille Abbey et Illana Weizman — dont vous avez pu lire les excellents articles chez Madmoizelle ces derniers mois — mais aussi Anne-Sophie Brasme, Élodie Font, Renée Greusard, Julia Kerninon, Gabrielle Richard et Claire Tran.

Mères sans filtre, les prises de conscience et les déclics féministes

À travers ses huit récits, les autrices racontent leur expérience de la maternité, allant des nuits sans sommeil, à la culpabilité maternelle, de la lutte contre les injonctions à l’éducation égalitaire… Des déclics féministes analysés et couchés sur le papier qui permettent à celles et ceux qui les lisent de sentir compris et moins seuls face au tsunami émotionnel qui accompagne les débuts de la parentalité.

Dépression du post-partum, charge maternelle ou encore parentalité queer, ces sujets sociétaux n’ont malheureusement pas encore une place assez grande en 2023, alors qu’ils ont pourtant une importance énorme et essentielle pour toutes celles et ceux qui plongent dedans en même temps qu’ils changent leurs premières couches, et parfois même avant.

meres-sans-filtre-verti

Mères sans filtre – Éditions Solar – Fnac – 17,90 €

Dans Mères sans filtre, on apprend à penser autrement le rôle de mère, on parvient à se libérer de l’image lisse et parfois obsolète de la maternité, et, en tant que parent, on déculpabilise en réalisant qu’on n’est pas des cas isolés, des canards boiteux ou des moutons à cinq pattes. Simplement, on est des parents dans une société patriarcale qui idéalise et sacralise la maternité, et qui ne nous prépare pas assez à la réalité, qui peut être vraiment dure à encaisser.

Quand on connait le pourcentage de dépressions du post-partum qui touchent les mères — environ 20 % — et quand on sait que le suicide est la deuxième cause de mort maternelle en France, lire un tel ouvrage et se sentir comprise est une véritable bouffée d’air frais dans une société étouffante.

À lire aussi : Le suicide est la deuxième cause de mortalité maternelle, et ça devrait nous faire réagir

Mères sans filtre est à mettre dans toutes les bonnes bibliothèques, à offrir à tous les futurs ou nouveaux parents, mais aussi à toutes celles et ceux qui font le choix de ne pas se reproduire. La maternité est un sujet féministe, dont on doit toutes et tous s’emparer pour faire avancer notre cause commune, un féminisme libérateur et inclusif.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Source : nata_vkusidey de Getty Images
Food

La recette (ultra simple) des biscuits croustillants aux flocons d’avoine

2
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

5
Source : FatCamera de Getty Images Signature
Parentalité

Droit de visite des pères : voici le seul avis qui compte, celui des concernées

9
Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Source : Elnur
Daronne

Je me suis mariée en prison (et on a eu un bébé parloir)

17
Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Source : thisnight de Getty Images Signature
Daronne

En 2024, le corps d’une femme enceinte est jugé indécent, comme le montre cette pub censurée de Time Square

3
apero-des-daronnes
Daronne

PMA, filiation et familles homoparentales : on en parle avec Fanchon Mayaudon-Courtel

Source : Pixelshot
Parentalité

Les 5 objets pratiques pour partir en vacances avec un bébé

11

Pour les meufs qui gèrent