Live now
Live now
Masquer
QOAOC_Marjorie_H
Quand on aime, on compte

Marjorie, mère seule avec un enfant, 2099 € par mois : « Mon dossier a été refusé pour un logement social »

Avoir un enfant célibataire ou en couple n’implique pas la même chose côté budget. Entre les vêtements, les produits d’hygiène, les courses… Combien coûte un enfant quand on est mère célibataire ? Dans « Quand on aime, on compte », Marjorie, mère solo, nous ouvre ses comptes.

N’oubliez pas, dans les commentaires, que les personnes qui participent à la chronique sont susceptibles de vous lire. Merci de rester bienveillant.

Combien coûte réellement la charge d’un ou plusieurs enfants tous les mois ? Quel est le budget des parents ? Les frais engagés évoluent-ils en fonction de l’âge des enfants ? Chaque semaine, dans notre rendez-vous “Quand on aime, on compte”, des parents ouvrent leurs comptes et partagent avec nous ce que leur coute un ou plusieurs enfants, mensuellement.

Cette semaine, c’est Marjorie qui se prête à l’exercice.

Les revenus de Marjorie, mère seule avec un enfant

  • Prénom : Marjorie
  • Âge : 31 ans
  • Métier : Fonctionnaire
  • Budget net de la famille au total : 2099,01 €
  • Nombre d’enfants : une petite fille de 3 ans
  • Lieu de vie : Appartement en région lyonnaise

Marjorie a une fille de trois ans dont elle a la garde exclusive. Elle vit dans la banlieue de Lyon, dans un appartement loué de 45 m² qui possède deux chambres et qui lui coûte 650 € par mois hors charges.

C’est le seul appartement qu’on ait accepté de me louer, mon dossier ayant été refusé pour un logement social. À l’époque, ma fille n’était pas encore née et donc ne comptait pas dans les calculs. Je vivais dans un petit studio, et je devais déménager pour son bien-être.

Mensuellement, Marjorie touche 2099,01 euros, comprenant son salaire net de 1700 €, 380 € d’allocations — 70 € d’allocations logement, 116 € d’allocations de soutien familial, 104 € de prime d’activité et 90 € de complément de libre choix de mode de garde — mais ne touche pas de pension alimentaire. Le père de sa fille ne l’ayant pas reconnue à la naissance et les ayant laissées seules, Marjorie touche une allocation de soutien familial. Elle perçoit également 11,66 € de tickets CESU (Chèque emploi service universel). Elle a un crédit de 64 € tous les mois, et dépense 216 € pour les charges de son appartement, l’EDF, GDF et l’eau. Elle note une augmentation de 80 € de ce budget en hiver.

QOAOC_Marjorie_Revenus

Les dépenses de puériculture et d’hygiène pour son enfant

Après avoir expliqué son revenu total, Marjorie partage les sommes qu’elle dépense pour son enfant.

À la naissance de sa fille, Marjorie a dépensé la somme de 900 € pour s’équiper en matériel de puériculture, comprenant le lit de sa fille, un placard, une table à langer, une poussette, des jeux, des vêtements, du nécessaire pour le bain. Tout était d’occasion, sauf le siège auto qu’elle a préféré acheter neuf. Elle a reçu quelques cadeaux de naissance qui ont pu alléger son budget, comme un porte-bébé, un Babycook, des vêtements, des jeux et des gigoteuses.

Concernant l’achat de seconde main pour son enfant, Marjorie partage son opinion :

J’achète un peu de neuf, mais beaucoup d’occasion, sur des plateformes de seconde main. Je trouve que les enfants grandissent très vite et les vêtements de seconde main sont quasiment neufs. Seules les chaussures sont achetées toujours neuves, car elles se font au pied de l’enfant qui les porte.

Côté hygiène, Marjorie dépense un budget de 40 € tous les mois, utilisé pour des couches jetables que sa fille n’utilise plus que la nuit, des lingettes nettoyantes, du gel lavant spécial peau sensible, de la lessive spéciale bébé, du liniment, des crèmes de change. Ses achats varient en fonction des mois (et de son stock disponible), mais le budget reste le même. Elle dépense environ 20 € par mois de vêtements pour sa fille.

Les dépenses de nourriture pour Marjorie et son enfant

Pour ce qui est de l’achat de nourriture pour sa fille, Marjorie explique avoir un budget nourriture de 200 € par mois, et rajouter 50 € en plus pour elle-même. Sa fille est à la cantine — pour 70 € par mois — toute la semaine sauf le mercredi, jour où elle est chez une nounou, et elles partagent le même repas toutes les deux le soir.

On mange rarement de la viande ou du poisson, car c’est assez cher si on veut de la qualité. Quand on arrive à économiser un peu, on achète du bio. Sinon c’est principalement fruits/légumes/riz/céréales/pâtes/laitages/gâteaux pour le goûter/compotes… J’utilise aussi des applications comme Phoenix et Too Good To Go pour récupérer des fruits et légumes en magasin bio.

QOAOC_Marjorie_Depenses

Marjorie ne se laisse pas amadouer par sa fille dans les supermarchés quand elle fait ses courses. Elle arrive à ne pas céder à des demandes en extra, en la faisant participer :

Au magasin, elle m’aide, sa mission est de tirer le chariot ou de peser les légumes ou porter ses compotes. Cela l’occupe et permet de se concentrer sur la liste. Les rares extras sont à mon initiative (comme prendre du chocolat pour faire un gâteau, ou un paquet de chocolat à Pâque ou Noël, un livre…). Elle ne m’a jamais fait de demande particulière ou pleuré de frustration, car je disais « non » pour des gâteaux spécifiques, bonbons, etc. 

Marjorie explique faire ses courses dans une grande surface. Elle regarde régulièrement les promos, et essaye de privilégier, pour la nourriture de sa fille, la qualité dès qu’elle le peut. Mais en fin de mois, elle privilégie le prix des articles. Quand elle achète des produits bio, c’est uniquement avec des paniers anti-gaspi.

Les dépenses du mode de garde de sa fille

La fille de Marjorie est à l’école, mais elle emploie une assistante maternelle pour le périscolaire, le matin de 7h30 à 8h30, le soir de 16h45 à 18h00, le mercredi de 7h30 à 18h, et une semaine sur deux pendant les vacances scolaires.

Le budget annuel de ce mode de garde est mensualisé, et lui revient à 451 € par mois. Sur cette somme, elle reçoit 90 € de complément de libre choix de mode de garde (CMG), et 11€ chèque CESU, et paye, une fois les déductions faites, 350 € de frais de garde tous les mois.

Marjorie explique n’avoir jamais recours à une baby-sitter les soirs, de manière ponctuelle.

Le budget des activités pour son enfant

Quant aux loisirs de sa fille, son budget est maitrisé :

Nous faisons des activités manuelles, et je prends parfois un peu dans le budget livre, en moyenne 5 € par mois. Parfois c’est 0, parfois plus, ça dépend. Courir et faire du sport, c’est gratuit, on va au parc et se promener pour faire de la trottinette, de la course, etc.

Je mets 5 € par mois dans un tour de manège ou une entrée au planétarium, et si ce budget n’est pas dépensé, il va dans notre budget courses.

Tous les mois, Marjorie met 10 € de côté pour les cadeaux de Noël ou d’anniversaire de sa fille. Cette économie lui permet d’anticiper ces frais.

Transmission de la valeur de l’argent et argent de poche

Marjorie raconte quel était le rapport à l’argent dans sa famille, ce qu’on lui a transmis, et son rapport actuel avec sa fille :

Dans ma famille, nous avons toujours dû nous serrer la ceinture. J’essaye de faire des petits plaisirs et des plaisirs simples ou gratuits à ma fille pour lui apprendre qu’il ne faut pas forcément beaucoup d’argent pour être heureuse et faire des choses.

Parfois, je culpabilise de ne pas pouvoir lui offrir le temps et la vie que je voulais ! Quand ma mère était mère au foyer, c’était génial de l’avoir, malheureusement, je ne peux pas me permettre de ne pas travailler, il faut bien se nourrir, se loger, se soigner… 

Elle souhaite transmettre la valeur de l’argent à sa petite fille, et elle a une technique :

À l’aide de sa tirelire, elle se rend compte que si elle a beaucoup de sous, elle peut s’acheter quelque chose avec, mais qu’elle doit choisir, car elle ne peut pas tout avoir. Je lui explique le prix de chaque chose qu’elle désire, et elle a bien compris que soit elle peut avoir deux petites choses, soit une grande chose (livre, jouet, chocolat, manège…) et si elle les économise, elle finira par en avoir énormément. On a aussi commencé à jouer avec une fausse caisse enregistreuse !

Elle ne donne pas d’argent de poche à son enfant, mais elle l’aide à remplir sa tirelire :

S’il me reste de la monnaie en fin de mois au moment de la paie, je mets les petites pièces dans sa tirelire. On les compte ensemble et si un jour, elle veut quelque chose, on le prend (livre, jouet, chocolat…). Évidemment, c’est peu, il lui faut bien 5/6 mois pour avoir environ 10 €.

Pour l’instant, Marjorie n’a pas ouvert de compte en banque pour sa fille. Elle explique qu’elle le fera quand celle-ci ne sera plus gardée, et qu’elle pourra déposer des économies dessus.

À la fin du mois, il lui reste 400 €. Une somme qu’elle utilise pour payer le reste de sa mutuelle parent et enfant. Elle explique d’ailleurs avoir un budget santé de 10 € par mois pour des frais de vitamines, de probiotiques, ou encore d’ostéopathie de sa fille, lissé sur l’année. À tout cela s’ajoute aussi ses propres frais de transport, de soins, ainsi que ses frais de repas et de téléphone.

Lorsque la totalité des sommes dépensées uniquement pour sa fille est additionnée, Marjorie dépense 532,75 €.

Merci à Marjorie d’avoir répondu à nos questions !

« Quand on aime, on compte » comment participer ?

Si vous avez aussi envie de participer, rien de bien compliqué : envoyez-moi un mail à manon[@]madmoizelle.com avec en objet « Quand on aime, on compte » ou utilisez le formulaire ci-dessous et je vous enverrai le questionnaire et la marche à suivre.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Nous acceptons les candidatures de toute la France et même du monde entier, tant que vous pouvez répondre aux questions qui vous seront posées, et remplir un tout petit tableau Excel (promis, il ne fait pas flipper).

Crédit photo image de une : Getty Images

Les Commentaires
225

Avatar de hellopapimequepasa
5 novembre 2022 à 20h32
hellopapimequepasa
je vais revenir au sujet initial et au passage ou la mad dis qu'elle culpabilise pour son enfant. Si elle lit ce topic qu'elle sache que faire de son mieux pour son enfant est déja super et les parents qui sentent cette culpabilisation sont souvent des parents qui tente de faire au mieux,qui veulent le meilleur pour leur enfant.Donc courage c'est pas évident la monoparentalité,sois indulgente envers toi même.
17
Voir les 225 commentaires

Plus de contenus Quand on aime, on compte

QOAOC_V
Quand on aime, on compte

Alma, 565 € de dépenses par mois pour son bébé d’un an : « De neuf, je n’ai acheté que des chaussures »

Manon Portanier

29 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
QOAOC_Une_Tiphaine_V
Quand on aime, on compte

Tiphaine et Jordan, 3500 € et deux enfants : « Nous aimerions réduire les achats un peu impulsifs sur internet »

Manon Portanier

15 nov 2022

54
QOAOC_V_1
Quand on aime, on compte

Margot et Pierre, 3901 € et 3 enfants : « c’est plus pratique de leur acheter des vêtements neufs »

Manon Portanier

01 nov 2022

5
ADD_Annonce
À propos de Madmoizelle

Retrouvez-nous ce soir à 20h30 sur Twitch avec Lisa Gachet !

Manon Portanier

29 nov 2022

femme-sans-abris
Daronne

Une tribune dénonce le « racisme d’État » à l’égard des femmes étrangères et de leurs enfants

jouets-noel
Daronne

Voici les 4 jouets les plus pourris de l’univers, à n’acheter sous aucun prétexte !

cuboAI
Daronne

Une super promo pour le babyphone Cubo AI pendant le Black Friday !

Manon Portanier

26 nov 2022

1
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

pere-noel-visio-enfant-sourd
Daronne

Les enfants sourds vont aussi pouvoir papoter avec le Père Noël

Manon Portanier

24 nov 2022

accouchement-physiologique
Daronne

Et si on parlait de l’accouchement physiologique en France plutôt que de laisser les pseudo-experts s’en charger ?

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9