Live now
Live now
Masquer
QOAOC_NELLY_UNE_H
Quand on aime, on compte

Nelly dépense 757 € pour ses 2 enfants : « Je réfléchis toujours à bricoler quelque chose plutôt que d’acheter »

Cette semaine, nous allons éplucher le compte de Nelly, mère de deux enfants de 9 et 12 ans, pour qui elle dépense 757 € mensuellement.

Dans ce nouvel épisode de « Quand on aime, on compte », c’est Nelly, mère de deux enfants de 9 et 12 ans, qui se prête à l’exercice et nous ouvre ses comptes.

Les revenus de Nelly, avec deux enfants de 9 et 12 ans

  • Prénom : Nelly  
  • Âge : 41 ans
  • Métier : Cheffe de projet
  • Budget net de la famille au total : 3 592 €
  • Nombre d’enfants : deux enfants de 9 et 12 ans en garde alternée
  • Lieu de vie : Région Nantaise
QOAOC_NELLY_REVENUS

Nelly est divorcée du père de ses enfants, et ils se partagent la garde de leurs deux enfants, une semaine sur deux. Nelly a un conjoint, mais ils ne vivent pas sous le même toit. Elle est propriétaire de sa maison, en région nantaise.

 J’ai acheté une maison suite à mon divorce. Elle fait 100 m2, dans une commune nantaise, avec un jardin. 

Nelly perçoit 3 450 € de salaire, après le prélèvement à la source. En plus de cette somme, elle reçoit une allocation de la CAF de 142 €. Ses revenus totaux sont donc de 3 592 €.

Propriétaire, elle ne paye pas de loyer, mais rembourse mensuellement un crédit immobilier de 1242 €. De plus, elle rembourse 500 € par mois de crédits familiaux, et pour l’achat d’une voiture. Enfin, elle dépense 300 de factures courantes comprenant l’électricité, l’eau, son forfait de téléphone, ses assurances, des frais bancaires et un abonnement à une salle de sport.

À lire aussi : Virginie dépense 637 € pour ses 3 enfants : «J’assume complètement mon statut de mère au foyer »

Les dépenses de puériculture pour deux enfants 9 et 12 ans

Après avoir expliqué ses revenus totaux, Nelly détaille les sommes qui ont été dépensées pour s’équiper en matériel de puériculture pour ses deux enfants à leur naissance, pour environ 800 € :

Le matériel a coûté environ 800 €, comprenant la poussette haute « sport », le siège auto, le lit, des draps de lit, la couette bébé, un pouf bébé, une chaise haute, des biberons et des assiettes. Tout a pu être réutilisé (sauf les biberons), j’ai revendu la poussette et donné le lit à une association.

Pour les cadeaux de naissance, Nelly a été un peu aidée :

On m’avait offert la chaise haute, le pouf bébé, le siège auto et des vêtements.

Côté hygiène, Nelly estime son budget pour ses enfants à 15 € par mois :

Mes enfants sont entre deux âges, donc le budget hygiène est de 15 € par mois pour les deux, environ. Je compte dans ce budget le dentifrice, le gel lavant peau atopique, une coupe chez le coiffeur tous les trois mois, et de la crème de jour.

Niveau santé pour ses enfants, Nelly a un budget d’environ 20 € par mois. Dedans sont compris les visites chez le médecin et les achats en pharmacie.

Les dépenses de nourriture pour Nelly et ses deux enfants de 9 et 12 ans

Pour ce qui est de l’achat de nourriture pour ses enfants, Nelly dépense environ 300 € par mois, uniquement pour eux :

Les semaines où j’ai les enfants, mon chariot de courses s’élève à 120 € et je fais un complément de 20 € dans la semaine en fonction de ce qu’il manque. Je prépare (grosso modo) la liste des repas du vendredi soir au jeudi soir (la garde alternée est du vendredi soir au vendredi matin). Ils mangent à la cantine le midi, et je fournis un goûter au petit. Le grand grignote un sandwich entre le retour du collège et le repas du soir. Le chariot peut s’élever à 140 € s’il manque aussi de la lessive, des pastilles lave-vaisselle ou autres, mais il est en majorité composé de nourriture.

Nelly ne se laisse pas amadouer par ses enfants dans les supermarchés :

J’ai pris le parti de faire mes courses quand ils ne sont pas là, le vendredi entre midi et deux, ou le samedi quand ils sont au foot. J’évite de les emmener dans les magasins pour éviter la tentation. 

Pour le type d’enseignes où elle fait ses courses, Nelly nous explique son organisation :

Je fais mes courses au Super U. Il y a du bio, des prix intéressants et des remises grâce à la carte qui me permet de gagner une quinzaine d’euros par mois pour un complément de courses. Je vais au marché de temps en temps, mais les prix se sont envolés. Je ne fais pas de drive, car je préfère choisir les produits et les prix directement. Notamment avec les dates de péremption, pour optimiser la gestion du frigo. 

Les dépenses de vêtements et de jouets pour deux enfants de 9 et 12 ans

Pour ce qui est du budget habillement de ses enfants, Nelly achète des vêtements neufs, principalement. Lissé sur l’année, elle budgète environ 40 € par mois :

Pour les vêtements, je me fixe un budget aux changements de saison. J’achète principalement du neuf, mais les habits du grand peuvent aller chez le petit s’ils ne sont pas abîmés. J’achète les vêtements de marques en vente privée, ou via les plateformes de seconde main.

Concernant les jouets et les jeux, Nelly a mis en place un système avec ses enfants :

Les jouets sont uniquement offerts à Noël et aux anniversaires. Je leur laisse un budget de 10 € par mois à tous les deux s’ils veulent avoir des cartes Pokemon ou des achats sur la Switch. Pendant les vacances d’été, ils ont 20 € chacun pour acheter ce qu’ils veulent. 

Concernant le budget livres, Nelly explique que ses enfants ont un abonnement à des magazines, pour 16 € par mois.

Le budget des activités pour ses enfants et les modes de garde

Les enfants de Nelly sont à l’école. Elle dépense 60 € de cantine, 20 € de matériel scolaire, 11 € de bus scolaire pour son fils ainé, et 90 € de frais de garde pour le périscolaire, les frais du collège et de l’école :

Le grand (au collège) n’a plus de mode de garde, j’adapte mon agenda professionnel pour ne pas rentrer trop tard les soirs de la semaine, et, le mercredi après-midi, il va au foot. Le petit va en garde périscolaire le soir et au centre aéré le mercredi matin.

Je paye environ 45 € de périscolaire (ma part) pour le petit par mois. Hormis les allocations de base de la caf, je n’ai pas d’aides là-dessus.

Nelly fait rarement appel à une de baby-sitter :

Ayant les enfants une semaine sur deux, je m’organise pour que mes sorties personnelles ou mes déplacements professionnels soient sur ma semaine sans enfants. Sinon, les amis ou mon compagnon peuvent me dépanner.

Pour ce qui est des activités de ses enfants, Nelly les a inscrits tous les deux au foot :

 Ils font du foot tous les deux. Ils font compter 140 € de licence pour les deux (ma part, le papa paye l’autre moitié) et environ 100 € d’équipements par an (crampons, vêtements d’hiver).

Lissé sur l’année, ce budget lui revient à 25 € par mois. Idéalement, Nelly aimerait réduire le poste de dépense des sorties supplémentaires :

 J’aimerais réduire le budget familial des activités extrascolaires comme le laser-game ou la salle de trampoline. En hiver, il est plus simple d’aller là-bas pour changer des activités habituelles, mais cela revient cher. Je n’ai pas vraiment de craquage pour les enfants, mais ils usent leurs baskets super vite et parfois ça suffit à faire exploser le budget.

Ce budget loisirs est estimé à 40 € par mois. À cela s’ajoutent également 100 € d’abonnements à Deezer, Netflix, à internet, ainsi que le téléphone de son adolescent.

Argent de poche et transmission de la valeur de l’argent

Nelly raconte quel était le rapport à l’argent dans sa famille, ce qu’on lui a transmis, et son rapport actuel avec ses enfants.

Je viens d’une famille modeste où il fallait travailler pour avoir de l’argent et surtout éviter de dépenser cet argent n’importe comment.

Mes grands-parents paternels étaient pauvres, et mes grands-parents maternels étaient ouvriers. Jeunes, mes parents ont connu les manques.

Ma soeur et moi, nous n’avons jamais souffert du manque d’argent, mais j’ai emprunté pour payer mes études, et fait pas mal de petits boulots pour sortir avec les copines et payer mes courses.

Mes parents ne nous cachaient rien, et on savait parfois qu’il fallait faire plus attention quelques jours sur le ‘frigo’, car le salaire n’avait pas été versé et que donc, les courses n’étaient pas pour tout de suite. Les « quiches de fin de frigo » étaient normalisées.

La gestion budgétaire était un sujet. Aujourd’hui mes parents vivent bien, car ils ont fait attention plus jeunes, mais il reste toujours ce ‘si tu peux le faire seule, fais-le’. 

Par exemple: je rénove la maison que j’ai achetée, et donc je réfléchis toujours à bricoler quelque chose plutôt que d’acheter ou faire appel à des artisans (quand c’est possible).

Nelly parle ouvertement d’argent devant ses enfants et essaie de leur apprendre la valeur des choses, à leur échelle :

Je n’ai pas la même situation financière que le père de mes enfants, ils savent donc que la vie n’est pas la même d’une semaine sur l’autre. Je parle budget avec eux, avec des mots simples. 

Avec leur argent de poche mensuel, ils savent qu’ils peuvent l’utiliser ou le mettre de côté pour cumuler plusieurs mois. Ils savent aussi que ‘la maison ne fait pas crédit’ donc si ça dépasse le budget mensuel, ils doivent attendre. Pas toujours simple ! 

Aussi, on se laisse une sortie fast-food par mois: ils choisissent la date et la note sur le planning. Et on a le droit de changer, si la flemme de cuisiner nous prend par exemple.

Pour matérialiser les dépenses qu’ils ne voient pas ou n’imaginent pas, j’ai utilisé les billets de la BonnePaye en expliquant ‘ça c’est ce que maman gagne, ça c’est le prix de l’eau, le prix de l’électricité, les assurances, la voiture, les travaux de la maison… il reste donc ça !’ c’est super instructif. Ils se sont rendu compte que tout ce que je gagnais ne pouvait pas être utilisé en jeu.

L’argent de poche de ses enfants est compté, au total, à 20 € par mois.

Je peux aussi donner 5 € pour les tournois de foot, même si je leur prépare les sandwichs, ils aiment bien y acheter des frites ou des boissons.

Nelly a ouvert des comptes bancaires pour ses enfants :

 Ils ont un compte bancaire où je mets les chèques qu’ils reçoivent à leurs anniversaires ou à Noël. J’ai aussi mis un peu de l’argent reçu après la vente de la maison que j’avais avec mon ex-mari, pour financer leurs projets une fois qu’ils seront grands. 

QOAOC_NELLY_DÉPENSES

À la fin du mois, la somme qu’il reste à Nelly est utilisée pour ses dépenses propres, ses frais personnels et son épargne.

Lorsque la totalité des sommes dépensées uniquement pour ses enfants est additionnée, Nelly dépense pour eux 757 € mensuellement.

Merci à Nelly d’avoir répondu à nos questions !

Rappel d’utilité publique

N’oubliez pas, dans les commentaires, que les personnes qui participent à la chronique sont susceptibles de vous lire. Merci de rester bienveillant.

« Quand on aime, on compte » comment participer ?

Si vous avez aussi envie de participer, rien de bien compliqué : envoyez-moi un mail à manon[@]madmoizelle.com avec en objet « Quand on aime, on compte » ou utilisez le formulaire ci-dessous et je vous enverrai le questionnaire et la marche à suivre.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Nous acceptons les candidatures de toute la France et même du monde entier, tant que vous pouvez répondre aux questions qui vous seront posées, et remplir un tout petit tableau Excel (promis, il ne fait pas flipper).

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de alice-louve
13 février 2024 à 09h02
alice-louve
Très intéressant d'avoir un témoignage de garde alternée, j'ai l'impression que l'écrasante majorité des témoignages de mères séparées avec enfant avait une problématique autour de la pension alimentaire.
Quelques interrogations toutefois :
On a ce débat quasiment à chaque fois mais comment peut-elle toucher des allocations de la CAF alors qu'elle a un salaire si confortable? Il me semblait que les allocs étaient déplafonnées à partir de 3 enfants. Est-ce lié au fait qu'elle est mère célibataire ?
Et également la remarque "mes parents vivent bien car ils ont fait attention quand ils étaient jeunes" me paraît surtout hyper culpabilisante pour celleux qui ne s'en sortent pas... C'est peut-être simplifié dans le témoignage, j'imagine qu'elle veut dire qu'ils se sont serrés la ceinture pour acheter une maison ou autre. Mais ça renvoie quand même vachement au discours sur les pauvres qui restent pauvres parce qu'ils dépensent leur argent n'importe comment...
Et sinon il y a une petite coquille avec le prénom "Angélique" qui sort de nul part
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Quand on aime, on compte

Source : Tetiana Nekrasova de corelens
Quand on aime, on compte

Samantha, mère solo, dépense 630 € par mois pour ses enfants : « j’ai eu un parcours assez chaotique »

7
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Ivan - Pexels
Quand on aime, on compte

Virginie dépense 637 € pour ses 3 enfants : «J’assume complètement mon statut de mère au foyer »

9
Source : Pexels / Vlada Karpovich
Quand on aime, on compte

Anna dépense 576,5 € pour ses 2 enfants : « J’ai renoncé aux achats en vrac et petits producteurs, je n’ai ni le temps ni l’énergie ! »

Source : Getty Images Signature
Quand on aime, on compte

Angélique dépense 1042 € pour ses 2 enfants : « Leur mode de garde ne me coûte rien du tout ! »

5
Source : Pexel
Quand on aime, on compte

Alma dépense 565 € par mois pour son enfant : « C’est du gaspillage d’acheter neufs des vêtements qui vont durer quelques mois »

11
Source : Pexels - Katie E
Quand on aime, on compte

Pauline dépense 2 069 € pour son enfant : « Ça nous met un peu dans le rouge à la fin de chaque mois »

5
Source : Pexels - Karolina Grabowska
Quand on aime, on compte

Lydie dépense 310 € pour ses 4 enfants : « Mes finances sont une réelle angoisse »

1
Créa Vertical (1)
Quand on aime, on compte

Appel à témoignages : participez à notre rubrique Quand on aime, on compte

Source : midjourney
Quand on aime, on compte

Aurore dépense 1038 € par mois pour son enfant : « Je lui achète 10 paires de chaussures par an »

Source : Midjourney
Quand on aime, on compte

Lucia dépense 299 € pour son enfant : « Je souhaiterais arrêter d’acheter de la nourriture industrielle »

1

Pour les meufs qui gèrent