Live now
Live now
Masquer
mailenium-lettres-colis-dans-futur-180×124
Culture Web

Envoyer des colis dans le futur ? C’est possible avec Mailenium

La société Mailenium propose de t’aider à envoyer des colis dans le futur. Génie.

Le Parisien fait écho de la création d’une nouvelle entreprise, montée en mars dernier par une jeune consultante en gestion de projets innovants de Seine-Saint-Denis : Mailenium te permet d’envoyer des colis à un proche ou à toi-même, mais dans le futur. Des colis qui ne seront donc reçus par leur destinataire que dans (au plus tôt) 2 mois, ou (au plus tard) 10 ans.

Le fonctionnement est le suivant : en passant par le site internet de Mailenium, tu peux programmer l’envoi de mails ou de colis dans le futur en y mettant ce que tu veux (lettres, haïkus, poils pubiens ou muqueuses nasales). En ce qui concerne les lettres et les colis, il suffira de les poster au siège de la société qui se chargera ensuite de les envoyer à la date souhaitée, à la bonne adresse.

Alors là tu me diras :

« Imaginons que j’ai envoyé un colis à ma moitié pour qu’il reçoive une photo de moi nue dans 5 ans et que je me sépare entre temps. Ou pire encore, imaginons que ma moitié déménage et que mon directeur de thèse emménage dans son appartement. Ce serait très fâcheux qu’il tombe sur ce genre de photos et il pourrait penser que j’essaie de le corrompre. Que faire dans ce cas de figure ? »

Là encore, c’est très simple : à tout moment, tu peux modifier ta « commande » sur le site et t’éviter ainsi une humiliation tout à fait désagréable.

Personnellement, je ne compte pas attendre pour tester cet envoi différé et viens de m’écrire une missive que j’espère recevoir dans deux jours :

mailenium-lettres-colis-futur

Tous les moyens mnémotechniques sont bons à prendre.

À noter que l’envoi de mails est gratuit et qu’il faudra débourser 1,26€ pour envoyer une lettre ou un colis. Une formule-surprise à 7,50€ devrait bientôt être proposée.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

5
Avatar de mailynette
21 juillet 2012 à 22h07
mailynette
Bonjour les Mads'
Je me présente je suis Sylvie, la nana qui a eu l'idée d'envoyer des messages à la date que l'on veut, de 1 semaine à ...quand on veut, si Dieu nous prête vie jusque là.
Vous posez des questions très justes et censées et je pense pouvoir y apporter quelques réponses. Car mine de rien, je m'en suis posée quelques unes des questions avant de me lancer dans cette idée que l'on peu juger délirante.
Je ne vais pas prétendre que le monde est tout rose
Mailenium est aujourd'hui une société. Et à ce titre, et vue la période, quand on dit "société" de suite, on pense "faillite". Mais pour cela il faut qu'un certain nombre de paramètres soit réuni.
A ce jour, le capital de Mailenium est suffisant pour "voir venir", sachant que le BFR (besoin en fond de roulement) est tout à fait raisonnable. Et je n'ai pas créé cette société pour avoir des revenus d'activité plus importants. Je ne compte pas devenir riche grâce à ça, c'est juste que je trouvais ça fun et que j'avais envie de le faire et de m'investir là-dedans, car ça peut apporter un peu de surprise dans ce monde, et ça me plaît. J'ai actuellement un emploi salarié, donc ca va.
Si d'aventure, la société s'avérait, en dépit de tout, non rentable au bout de 5 ans (oui oui je peux voir jusque là), cela signifierait qu'au final, nous n'avons que peu de messages physiques à gérer...qu'on aurait très peu de clients. Dans ce cas, on pourrait fort bien muter en association pour assurer le reliquat d'envois et maintenir le service mail, ou sinon retourner simplement les lettres et colis à leur expéditeur selon la préférence de ce dernier.
Bref, pas de fatalisme, des solutions très simples existent. La stratégie de développement de Mailenium est de toute façon construite sur du moyen-long terme.
Difficile de créer (et d'adhérer à) ce genre d'activité si on n'a pas confiance en l'avenir. J'ai confiance, j'ai anticipé les scénarios les plus catastrophiques. C'est ce qui compte.
...Et aucun scénario ne prévoyait jusque là la récente médiatisation. Cela répond-t-il aux questions?
Sinon, allez-y posez toutes les questions que vous voulez! Je réponds ;-)

0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6
Copie de [Image de une] Verticale (1)
Culture

De la fiction Young Adult en bande dessinée : c’est le pari du nouveau label Combo

La pop culture s'écrit au féminin