Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Rafael Sanfilippo
Célib

Luna, 19 ans : « Mon ex ne savait pas utiliser un lave-vaisselle »

Chaque semaine dans Célib, des personnes de tous genres nous racontent les joies et les questionnements de leur célibat, qu’il soit choisi ou subi. Aujourd’hui, c’est Luna, 19 ans, qui nous explique pourquoi elle vit sa meilleure vie depuis qu’elle s’est séparée de son dernier copain.
  • Prénom ou pseudo : Luna
  • Âge : 19 ans
  • Lieu de vie : Lyon (Rhône)
  • Orientation sexuelle et/ou romantique : hétérosexuelle

Depuis combien de temps êtes-vous célibataire ? 

Je suis célibataire depuis fin septembre 2022. 

Quand j’étais au collège, je n’étais pas très populaire. Je voyais ou entendais mes copines parler de leur crush/copains, et je vivais très très mal le fait de n’avoir aucun copain

Puis, arrive la 4e, je rencontre un garçon et nous tombons follement amoureux. Nous sommes restés 9 mois ensemble, puis il m’a quittée. J’ai eu la sensation que l’univers entier s’effondrait sur ma tête.

Après cela, pendant plus de 3 ans, j’ai été terrifiée à l’idée de ne plus jamais trouver personne qui veuille de moi. J’enchaînais les râteaux. En 1ère, à 16 ans, je me suis même inscrite sur Fruitz car la solitude que je vivais me rendait malade. J’ai commencé à avoir des dates avec des mecs du lycée ou de l’appli. J’étais encore plus mal car à chaque fois, ça se passait terriblement bien, les flirts duraient souvent plus d’un mois alors je m’attachais, mais la finalité était toujours la même : le gars ne voulait rien de sérieux, alors tout s’arrêtait avant même que quoi que ce soit ait pu commencer.

Puis j’ai rencontré un garçon, sur happn, avec qui je suis restée deux ans et ai vécu un an en cohabitation. Je pense qu’au début, nous n’étions pas amoureux, que nous voulions combler la solitude et le manque d’amour que l’on ressentait tous les deux. Au début, c’était suffisant, mais dès que nous avons commencé à vivre ensemble, c’est devenu un cauchemar

Tout d’abord, nous ne voulions jamais rien faire l’un sans l’autre. Nous sortions donc avec les amis de l’un et de l’autre, puis rapidement, lorsque l’un de nous deux avait la flemme de sortir, alors l’autre ne sortait pas. Nous avons donc rapidement cessé de voir nos amis respectifs. Je pense qu’une sorte de rancœur inconsciente s’est installée entre nous.

La répartition des tâches était aussi très compliquée. Il ne savait pas utiliser un lave-linge, ni un lave-vaisselle (pas faute de lui avoir expliqué plusieurs fois), le balai et la serpillière, c’était toujours « je le ferai plus tard » mais le plus tard n’arrivait jamais, ou alors c’était bâclé et je devais repasser derrière… Bref, je m’étais transformée en vraie bonne à tout faire

Enfin, sur nos derniers mois de relation, nous recommencions à sortir, sans prévenir l’autre pour éviter des crises, mais du coup ne sachant ni combien de temps ni avec qui, il n’y avait plus aucune confiance entre nous. Bref, nous avons décidé de nous séparer, et j’ai gardé l’appartement. Depuis, je revis ! Je découvre la liberté, je mange à l’heure que je veux, je ramène qui je veux chez moi, quand j’en ai envie, je butine à droite à gauche et ma charge mentale est quasi nulle, j’apprécie ma propre compagnie et je vis ma best life !

Comment décririez-vous votre célibat ? 

 Actuellement, je vis seule dans un appartement avec mon chat. Je commence à découvrir la vie d’adulte autonome et libre. En effet, j’habitais avec ma mère avant de m’installer avec mon ex pendant un an. Je n’avais donc jamais vécu cette totale indépendance : je sors quand je veux, à l’heure que je veux, sans avoir à tenir au courant qui que ce soit, ni aucun compte à rendre. Je n’ai plus la charge mentale de deux personnes (ménage, repas, belle famille, loyer etc.), je n’ai à me soucier que de mes envies et de mes besoins. Cependant, il m’arrive souvent de me sentir seule, en manque de tendresse, d’affection, de quelqu’un qui s’occuperait de moi ou à qui je pourrais parfois déléguer des responsabilités, etc.

Celib_Luna_Citation

Votre célibat a-t-il une incidence sur votre vie amicale ou familiale ?  

Je vois davantage mes amis, et j’ai désormais beaucoup plus de temps pour joindre et prendre des nouvelles de mes proches.

Estimez-vous que le célibat a un impact sur votre moral, au quotidien ? 

Oui, je suis beaucoup moins stressée, beaucoup plus épanouie, je me sens aussi beaucoup plus sexy car je peux draguer un peu tout le temps, et surtout, je ne culpabilise plus lorsqu’on me drague. 

Après, effectivement il y a certains jours où je déprime un peu : je n’ai plus rien à regarder sur Netflix, mes ami·es ne sont pas dispo, je m’ennuie et j’aimerais avec un câlin chaud pour me réconforter, mais c’est teeeeellement occasionnel que je vis bien mieux mon célibat désormais.

Pensez-vous qu’être célibataire vous permet des choses que vous ne pourriez pas faire en couple ?

J’avais énormément de mal à trouver du temps pour moi : le plaisir solitaire, me faire des soins de beauté, des promenades solitaires, les sorties avec les copains·ines, gérer 100 % de mon temps comme je le souhaite… C’est aussi une GROSSE économie sur le budget !

Cherchez-vous activement à trouver une relation amoureuse ? 

Non, pas une relation amoureuse. Cependant, j’ai plusieurs rencards : parfois ça se limite à un verre dans un bar, d’autres fois ça se finit chez moi et il y en a même certains avec qui l’expérience se repasse plusieurs fois.

Comment décririez-vous votre rapport aux rencontres ? 

J’adore, je trouve super excitant le moment où je me fais canon pour le rencard, la phase de séduction, etc. Je suis super occupée donc j’ai assez peu de temps pour répondre sur les applis, mais j’arrive quand même à avoir un voire deux dates par semaine.

Le célibat amoureux a-t-il un impact sur votre vie sexuelle ?

Oui, je ressens une envie de contact charnel. Mais justement, je découvre le fait de vivre seule et de pouvoir ramener des hommes chez moi !

Estimez-vous que le célibat a un impact sur vos finances ? 

Oui, car je ne fais plus les courses que pour moi, il y a aussi beaucoup moins de gaspillage alimentaire. Il y a aussi un moins gros budget cadeau.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

5
Avatar de Holy_Raccoon
1 juin 2023 à 10h06
Holy_Raccoon
@Holy_Raccoon @Whynaute
C'est surtout que ce jeune homme a déjà attrapé l'excuse masculine du "je sais pas faire, je fais mal, j'ai bac+30 mais je ne suis pas capable de lire un mode d'emploi ou chercher un tuto sur youtube". Faut pas se sentir visées pour si peu puis il y a une question d'âge aussi.
Même réponse que ma VDD. Le premier truc que j'ai fais en ouvrant l'article, c'est un CTRL F pour voir le contexte et d'ailleurs ce que tu dis, je le dis aussi dans mon message.
Je critiquais le titre parce que c'est pas la 1ère fois qu'on a des titres sortis de leur contexte
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Célib

Source : Midjourney
Célib

Alice, célibataire depuis 4 ans : « J’ai tant attendu l’amour qu’à 25 ans, je n’ai rien »

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Midjourney
Célib

Anaïs, 31 ans, célibataire depuis 1 an : « Je peux faire le ménage à 3 heures du matin sans déranger personne »

3
Source : Midjourney
Célib

Oriane, 27 ans, célibataire depuis toujours : « J’ai bien plus envie d’avoir mon propre chez moi qu’un gosse et un mari »

1
Source : Midjourney
Célib

Cécile, 42 ans, célibataire depuis 1 an et demi : « Sur les applis, les hommes veulent juste faire du bien à leur ego »

4
Source : Midjourney
Célib

Marine, 26 ans : « Le célibat me donnerait une image de femme forte et libre… j’ai surtout envie qu’on me foute la paix ! »

1
Source : Midjourney
Célib

Lili, 19 ans et célibataire depuis 2 ans : « Je suis en quête d’une vie libre et décomplexée »

19
Source : Midjourney
Célib

Sophie, 29 ans, solo depuis 3 ans et demi : « Le célibat a eu un impact plus que positif sur ma vie sexuelle »

"Se connaitre queer hors de la jeunesse et de la conso, des fêtes, est encore compliqué. Ça me manque pour penser à l’identité et l’amour sur le long terme", témoigne Alex, lesbienne célibataire de 39 ans, auprès de Madmoizelle // Source : Midjourney
Célib

« Je suis sortie avec des filles de façon fusionnelle, avant d’exploser et recommencer » : Alex, lesbienne célibataire de 39 ans

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d'Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans // Source : Midjourney
Célib

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d’Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans

2
Prune, 31 ans : « J'ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » // Source : Midjourney
Célib

« J’ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » : Prune, célibataire de 31 ans

La vie s'écrit au féminin