Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Télé

Pourquoi j’ai envoyé péter Lost après la saison 1

« Mais qu’est-ce qu’ils ont tous, avec Lost ? »… Alors que le dénouement de la mythique série squatte mes fils d’infos RSS, mon Twitter, mon Facebook (c’est limite si ma mère m’en parle pas !), que la Finale de cette nuit a déclenché les live tweets partout dans le monde, que de malheureux frenchies ont tenté tant bien que mal de suivre en streaming l’épisode fatal, j’ai envie de partager avec vous le sentiment tout à fait subjectif d’un mec qui a envoyé péter Lost… à la fin de la première saison.

Lost Cene

Le chauve rulz. Comme d'hab, j'ai envie d'dire.

  • Premier détail important : je ne me documente jamais sur les séries que je regarde. Ou du moins, au minimum. Le pitch de Lost pour moi, c’était donc : des rescapés d’un accident atterrissent sur une île mystérieuse et tentent de s’en sortir. Point. Je ne savais rien d’autre sur le sujet.
  • J’ai littéralement avalé les 24 premiers épisodes. Du premier au dernier, j’ai bouffé chaque minute, chaque détail sur les personnages, chaque flash-back. J’étais A FOND.
  • Déjà, les scénaristes savaient faire monter et descendre l’ascenseur émotionnel : un épisode mitigé, un épisode sensationnel. Ils m’ont fait bouger le palpitant, ces cons-là.
  • Il s’y passait des tas de choses étranges, dans cette île. La saison 1 lance des tas de pistes, ces arbres qui bougent étrangement sans trop qu’on sache ce que c’est et des tas d’autres trucs que j’ai préférés oublier.
  • Plus la saison avançait, plus je me disais que le dénouement allait être fou — je rappelle, je ne savais pas qu’il y allait y avoir une saison 2. Je m’attendais à un final de folie, un dernier épisode en fanfare, où tous ces mystères allaient prendre sens en quelques minutes, et au pire, qu’on me donne au moins quelque chose à grignoter !
  • Il y a comme un sentiment étrange qui m’a envahi lors des 12 dernières secondes de la saison 1, le fameux moment où la caméra fond vers le trou de je-ne-saurais-jamais-ce-que-c’est-et-je-m’en-tape, alors que j’avais bien compris qu’on n’aurait pas le dénouement de suite : j’ai eu l’impression d’avoir été violé intellectuellement, qu’on m’avait trompé dans les grandes largeurs, qu’on avait insulté mon implication dans ces 24 premiers épisodes, qu’on m’avait promis monts et merveilles et qu’on me disait « Bah non. Pas maintenant. Va falloir attendre. Va te faire foutre. »
  • Il fallait que je réagisse de façon drastique à ce que j’ai vraiment vécu comme un IMMENSE foutage de gueule : ne plus jamais regarder Lost. L’éloigner le plus possible de moi et comme un ex que tu ne veux plus jamais revoir, aller retrouver un peu de douceur et de tendresse auprès d’autres séries plus sympathiques à mon égard… ça m’aura au moins permis d’aller me consoler auprès de The Sopranos et The West Wing.

Pour filer la métaphore du paragraphe précédent, Lost a été un peu comme cet ex dont on te donne des nouvelles régulièrement sans que tu ne demandes quoique ce soit. A travers les forums et plus récemment Twitter et Facebook, je suivais tous les cocus de Lost, qui continuaient malgré tout, un tantinet masochistes, à s’acoquiner aux naufragés. Une semaine, c’était la déception absolue, du foutage de gueule, des grosses ficelles pour faire bonne apparence… et la suivante, c’était le pied total, le diner-surprise aux chandelles, l’orgasme télévisuel.

Je savais pas que Moundir avait eu un rôle dans Lost ! Respect, mec !

Mais je savais pas que Moundir avait eu un rôle dans Lost ! Respect, mec !

Et je ne parle même pas des malades intégristes qui passaient leur temps entre chaque épisode à débattre du scénario, à interpréter le moindre petit signe. Quel bonheur ça a dû être pour les scénaristes de faire exprès de glisser des détails insignifiants et de lire les réactions enflammées sur les forums.

Voilà un événement de ce début du XXIème siècle à côté duquel je serai passé totalement. Cinq saisons, 97 épisodes, 75 heures économisées dans mon existence, que je me délecte aujourd’hui d’avoir passé à faire… autre chose.

Avec toute cette offre aujourd’hui, on a trop vite fait de s’accrocher à des séries en se disant « ça sera mieux a-près », au nom d’une première saison agréable. Mais non. Quand on commence à s’emmerder et à regarder sans saveur, il faut arrêter et passer à autre chose. Un ex télévisuel de plus, mais pour le bien de tout le monde.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

55
Avatar de BoaHancock
7 juillet 2011 à 03h07
BoaHancock
Lost... Aaah... Lost...
Lost j'ai regardé le premier épisode. Puis les 117 qui ont suivit.
J'ai adoré Lost, j'ai dévoré Lost, je m'y suis entièrement plongée et je ne le regrette pas !
Certes les flash back, les flash forward, les allés et venus dans le passé incessant ça peut en déconcerter plus d'un mais je vous assure, un minimum de concentration et le tour est joué !
Si vous avez l'occasion de regarder un peu quelques épisodes un jour ou l'autre, histoire de ne pas camper sur ce jugement, n'hésitez pas !
0
Voir les 55 commentaires

Plus de contenus Télé

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
on sait enfin quand va reprendre l'émission, avec Christophe Beaugrand à la présentation // Source : Capture d'écran twitter de TF1
Télé

Secret Story : on sait enfin quand va reprendre l’émission culte de TF1, avec Christophe Beaugrand à la présentation

Inès Reg / Natasha St-Pier
Culture

Clash Inès Reg/Natasha St-Pier : 4 questions simples pour comprendre la polémique

3
La Grande Dame révèle tous ses secrets dans un Chit Chat Makeup LÉ-GEN-DAIRE // Source : Inès Pollon pour Madmoizelle
Beauté

La Grande Dame révèle tous ses secrets dans un Chit Chat Makeup LÉ-GEN-DAIRE

Judith Godrèche revient sur l'émission de Laure Adler en 1995 - C Ce soir du 12 février 2024 // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

« On s’en fiche bien que j’y aille ou pas » : Judith Godrèche balaye les rumeurs sur sa présence aux César 2024

Pierre Garnier / Star Academy // Source : capture d'écran youtube
Télé

Star Academy : Pierre remporte la onzième saison du télécrochet culte

Star Academy pour un journal d’extrême droite sur scène durant la finale, Endemol lance une enquête // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Télé

Star Academy : pour un journal d’extrême droite sur scène durant la finale, Endemol lance une enquête

Dans le docu « Ukraine, sur les traces des bourreaux », 2 journalistes retracent les crimes de guerre de Poutine // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Dans le docu « Ukraine, sur les traces des bourreaux », 2 journalistes retracent les crimes de guerre de Poutine

Bienvenu au monastère // Source : C8
Société

C’est quoi le problème avec Bienvenue au Monastère, la téléréalité religieuse de C8 ?

2
police justice complices collages feministes
Société

Violences conjugales dans les forces de l’ordre : un « Complément d’enquête » à ne pas manquer

La pop culture s'écrit au féminin