Live now
Live now
Masquer
lea-salame-dialogues-citoyens-daphne-burki
Médias

Léa Salamé seulement « virevoltante et sexy » ? Daphné Bürki répond !

Léa Salamé aurait été choisie pour participer à Dialogues Citoyens jeudi soir seulement pour son côté « virevoltant et sexy ». À ce sexisme ordinaire, Daphné Bürki balance une réponse piquante et efficace !

Jeudi soir, l’émission Dialogues Citoyens était diffusée sur France 2. François Hollande y participait pour répondre aux questions de quatre journalistes et quatre anonymes, tournant évidemment autour de la situation politique et économique actuelle.

Parmi les professionnels des médias se tenait Léa Salamé, qui officie, entre autres, comme chroniqueuse-polémiqueuse dans l’émission On N’est Pas Couchés depuis 2014.

Et si la journaliste a fait beaucoup parler d’elle suite à la diffusion de cette émission grâce à son franc-parler et son impertinence, d’autres propos ont choqué l’opinion publique et les internautes. Ceux de Michel Field, patron de l’info de France 2, qui aurait révélé qu’il l’avait choisie car elle est « virevoltante et sexy ». Ah, bon.

C’est le Canard Enchaîné et L’Express qui ont révélé ces dires, qui n’ont pas manqué de faire polémique sur Twitter, mais aussi de faire réagir les personnalités du PAF, comme Daphné Bürki, qui ne s’est pas privée de répondre dans l’Édito de La Nouvelle Édition de ce jeudi.

La présentatrice a donc donné une réponse qui ne manque pas d’humour, soulignant le sexisme auquel Léa Salamé fait face. Parce qu’avant d’être une femme « virevoltante et sexy », elle a surtout un CV impressionnant, et connaît son métier.

Car les propos tenus sur Léa Salamé en disent long sur le sexisme dont les femmes sont encore victimes dans les médias, que ce soit de la part du public ou des professionnels : on a tendance à d’abord regarder le physique d’une personnalité féminine, avant ses compétences ou son expérience.

À ce que je sache, David Pujadas n’a pas été choisi car il est « viril et ténébreux ».

La réponse de Daphné Bürki est parfaite : drôle mais piquante, et qui met surtout le doigt sur le problème du sexisme ordinaire, encore trop présent aujourd’hui dans les médias.

À lire aussi : « Je suis le machisme ordinaire » récompensé au festival Très Court !

Les Commentaires
8

Avatar de jujudu13
17 avril 2016 à 07h46
jujudu13
@MelPop21 Je suis d'accord avec toi, je ne la connais que pour son travail sur France Inter et je la trouve très pertinente comme journaliste
3
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Médias

Médias
Lesbien Raisonnable lance une campagne Ulule

Un site d’infos lesbiennes et un « Netflix du Gouinistan », ça vous tente ? Alors par ici !

Anthony Vincent

27 avr 2022

Grossesse
Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

Actu mondiale
Instagram-marina-Ovsiannikova-russe-guerre-ukraine-poutine

Après son acte de bravoure durant un JT russe, Marina Ovsiannikova continue le combat en Allemagne

Marie Chéreau

12 avr 2022

Médias
Zelensky_V

Héros de la résistance et nouvel Internet Boyfriend : que nous dit la hype autour du président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky ?

Médias
manifestation vancouver solidarite ukraine flickr

Face aux fake news sur le conflit ukrainien, quelques ressources pour bien s’informer

Maëlle Le Corre

28 fév 2022

4
Télé
[Site web] Visuel horizontal (1)

Enfin ! Les tigres disparaissent de Fort Boyard, avec un peu d’avance

Eva Levy

24 fév 2022

2
Féminisme
jean-jacques-bourdin-rmc-bfm-tv-matinale

Messages sexuels, baiser forcé… les comportements de Jean-Jacques Bourdin dénoncés par plusieurs femmes

Maëlle Le Corre

15 fév 2022

Médias
jean-jacques-bourdin-bfm-la-france-dans-les-yeux

BFM et RMC décident d’écarter de l’antenne Jean-Jacques Bourdin, accusé d’agression sexuelle

Maëlle Le Corre

24 jan 2022

3
Féminisme
workin-lait

Cachez ce post-partum que je ne saurais voir : Facebook bloque des pubs pour des culottes et du matos d’allaitement

Camille Abbey

14 jan 2022

La société s'écrit au féminin