Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Le Mur des Lamentations (David Abiker)

13 oct 2006

Le Mur des Lamentation (David Abiker)Un an après Le Musée de l’Homme, qui m’avait à la fois éclaté et inquiété (je me voyais dans 10 ans, je sais pas pourquoi…), David Abiker remet ça avec Le Mur des Lamentations, second tome d’une trilogie. Même s’il ne s’appelle pas Le Musée de l’Homme 2, le retour, Le Mur des Lamentations est en fait la suite du premier roman.

On y retrouve Maouh, trentenaire parisien que Renaud qualifierait sans aucun doute de « bobo », son humour et sa vision des choses bien à lui (auquel j’adhère toujours autant), sa femme, ses deux filles, son 4×4 et sa vie bien pépère… Pépère, certes, mais ça ne va pas durer : Maouh a chopé un astéroïde. A un endroit peu recommandable. Oui oui, un astéroïde. Un cancer, quoi. Un truc pas cool.

Grâce à cet astéroïde, il va enfin pouvoir exercer pleinement et à 300% son activité favorite : se plaindre. Oui, parce que Maouh n’est pas de la génération Caliméro par hasard. Quand on est bercé par les aventures du poussin de la lose et qu’on passe sa jeunesse à entendre « C’est vraiment trop injuste », forcément, ça laisse des traces.

Jusqu’au jour où Maouh finit par aller à l’hosto, pour renvoyer son astéroïde là d’où il vient, convaincu d’être enfin apte à se plaindre et d’avoir la légitimité de pouvoir être considéré et reconnu par les siens comme une victime… c’était sans compter sur une rencontre, pour le moins inattendue, qui va lui montrer petit à petit qu’on est toujours le Caliméro de quelqu’un… mais que ça ne sert à rien.

Après avoir « abikerisé » le rôle du mâle au XXIème siècle dans Le Musée de l’Homme, David Abiker s’attarde cette fois sur une autre des caractéristiques sociales de notre p’tit pays riche. Il y développe toute une « thèse » avec humour, second degré, un peu de caricature salutaire mais aussi ce qu’il faut de sérieux. Parce qu’on sent bien qu’à travers Maouh, il y a très certainement un peu de David Abiker…

Le Mur des Lamentations, David Abiker – Editions Michalon

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

2
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin