Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

Le monde de Narnia – le film

Pour les vacances de Noël, Disney sort de sa manche un film à grand spectacle et imagerie fantastique : Le Monde de Narnia : chapitre 1 – le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique, première adaptation des chroniques de C. S. Lewis. Chroniques que je n’ai pas lues, ce qui ne va pas m’empêcher de te donner quelques infos sur le film avant sa sortie le 21 décembre.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

16
Avatar de Anthy
9 janvier 2006 à 18h01
Anthy
J'ai lu et j'ai vu.
Le livre m'a bien plu, j'ai dévoré et j'ai adoré. Pas très profond, certes, pas très développé, oui, un peu enfantin, peut être. Mais l'histoire est prenante, et puis bon, peut-être que le fait d'avoir lu Le Neveu du Magicien avant fait que je rentre facilement dans Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique.

Hm, bon, je vais poursuivre en blanc, parce que je vais faire des spoilers, donc libre aux gens qui ont vu le film ou qui veulent se faire spoiler de passer avec la souris sur le post, les autres, passez plutôt votre chemin

Le film par contre, bah...
Rien d'extraordinaire. Déjà, on ne sait pas d'où sort le monde de Narnia, et on ne sait pas pourquoi c'est précisément dans cette armoire là, pourquoi la sorcière est là, on ne nous dit rien. En gros, ça se limite vraiment au deuxième bouquin. Alors ensuite, est-ce qu'ils vont faire comme dans la toute première édition (il me semble) et réserver l'histoire de Diggory pour la fin...?

Les acteurs. Peter est vraiment mal choisi. Le courageux, le "Magnifique", on y croit pas une seconde. Par contre, Edmund est bien, il me plait bien, et Lucy crève complètement l'écran. Avec son visage tout rond, ses grands yeux, on ne voit qu'elle. Susan passe complètement inaperçue.

Même si c'est un film enfantin, je trouve qu'il y a quelque chose d'assez dérangeant. C'est la mort. Juste quand Peter tue le loup, ils insistent bien sur le fait d'essuyer son épée, toussa...
Et la grande bataille, je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas rentrée dedans une seule seconde. C'est tellement loin du Retour du Roi.

Par contre, le film est vraiment très joli, oui, et je ne doute pas une seule seconde que les enfants et les ados y trouvent leur compte. Mais c'est toujours pareil, dans le livre, c'est plus développé, on voit vraiment comme la Sorcière arrive à dévorer Edmund, on sent comme il a envie de retourner la voir, d'être prince et de manger des loukoums (c'est d'ailleurs ce qui me plait le plus dans le livre)
Bref, je suis vraiment rentrée dans le livre, mais pas du tout dans le film.

Et je suis complètement d'accord avec Opiium, la doctrine chrétienne est vraiment visible, notamment pendant la résurrection d'Aslan à laquelle seules les filles assistent. Et bon, ça n'engage que moi mais je trouve que c'est vraiment gros, ça, dans l'histoire... ^^;
0
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Cinéma

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

2
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

La pop culture s'écrit au féminin