Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Société

[MAJ] Le R&B de Kouchner et Steinmeier… en écoute !

(… Amel Bent et compagnie, gare à vos fesses !)

Un featuring improbable, un morceau qui claque, un buzz assuré, ou comment Bernard Kouchner troque le sac de riz contre le mic !

L’Union Européenne a jugé bon de travailler son image, considérée peut-être comme étant « trop lisse ». L’euro-communication ne déroge pas à la règle, et c’est toute une stratégie qui a dû être mise en place dès lors. Avec une cible : la jeunesse européenne, une zone : la « Vieille Europe » (Allemagne, France et environs) et un créneau qui parle à tout bon jeune qui se respecte : la musique !

Le décor planté, présentons le projet : l’Allemagne et la France ont décidé de faire la promotion de l’Europe et son dynamisme à travers une chanson.

Oui oui, une chanson : plus précisément un duo entre Bernard Kouchner, notre Ministre des Affaires Etrangères et son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier. Le tout en featuring avec la star du « R’n’Besk », Muhabbe, un allemand d’origine turque. Le R’n’B, on situe, mais le R’n’Besk, mais qu’est ce que c’est ? Eh bien, vous avez sous les yeux la définition d’une combinaison entre Rythm’n Blues et Arabesk, un genre musical turque.

Mais Bernard (Kouchner), qu’est ce qu’il fout ?! Eh bien il chante, voilà tout, et ce pour une cause noble ! Les Allemands sont très fiers de faire participer un jeune artiste, issu de l’immigration, à un projet de ce type. C’est une double réussite pour eux car ils ont monté le projet, et osé le proposer aux différents intervenants, ce qui n’est pas simple quand on sait que les allemands sont… d’un naturel timide !

Le buzz sera fait comme tout buzz qui se respecte, via Youtube et le site du Ministère des Affaires Etrangères allemand.

A quand un battle de Tektonik entre le roi Juan Carlos et la Reine Elizabeth ? Alleeeez, c’est pour l’Europe !

Est-ce qu’il y a des ferventes européennes dans la plaaace ?

[MAJ] Et voilà l’extrait du titre germano-turc qui donne envie (ou pas) de bouger son boule :


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

7
Avatar de Ancien membre
15 novembre 2007 à 22h11
Ancien membre
Étant donné que je suis fervemment anti-Europe supranationale, le but de cette chanson m'exaspère. Comme si une chanson comme celle-ci pouvait aider les 55% de Français ayant dit non à la C. européenne en 2005, à mieux avaler la pilule du "traité simplifié" et son goût amer de la trahison...
Mais nos amis politicards se ridiculisent eux-mêmes dans cette chanson. Et ça, c'est bien.

(Désolée pour mon avis pas très supra-constructif. )
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Société

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

arret-pilule-symptomes
Santé

À quoi peut-on s’attendre quand on arrête la pilule ?

38
Source : Nicolas Genin
Société

Encore une carrière brisée : accusé de violences conjugales, Stéphane Plaza entre au Musée Grévin

Gérard Miller
Société

Affaire Gérard Miller : une enquête préliminaire a été ouverte pour « viols et d’agressions sexuelles »

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18
Source : Canva
Politique

Marianne Williamson : « Vous ne savez pas ce qu’est la misogynie avant d’avoir été candidate à la présidentielle ! » 

Source : @JohnFinkelstein
Actualité bien-être

Les pommes seraient les meilleures alliées de votre santé intestinale, et c’est la science qui le dit !

3
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

1
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

7
Source : Creative Commons
Actualités mondiales

Daniel Alves, ex-footballeur du PSG et du Barça, condamné à 4 ans et demi de prison pour viol

1

La société s'écrit au féminin