Live now
Live now
Masquer
logement discrimination rodnae production
Société

La moitié des agences immobilières excluent les profils racisés, mais « on ne voit pas les couleurs » en France, hein

La moitié des agences immobilières testées par SOS racisme assument de choisir les dossiers sur des motifs clairement racistes ou laissent les propriétaires le faire eux-mêmes.

En France, en 2022, cela reste plus compliqué et plus difficile d’accéder au logement quand on est une personne racisée. La preuve avec les résultats de la dernière expérience de testing réalisée par SOS Racisme, révélés cette semaine, qui le confirment aisément.

C’est en se présentant comme des propriétaires désirant mettre leur bien en location que l’association a pu recueillir ces données sur 136 agences immobilières :

  • 32 agences sur 136 laissent les propriétaires eux-mêmes exclure les dossiers des locataires perçus comme d’origine maghrébine ou subsaharienne.
  • 34 agences sur 136 pratiquent elles-mêmes cette sélection.
  • 70 agences sur 136 refusent de faire une sélection basée sur un critère de discrimination.

Romain Montbeyre-Soussand, militant à SOS Racisme, expliquait ce lundi au micro de France Info ce que ces résultats révèlent :

« On a en tout une agence sur quatre qui accepte de discriminer de manière assez claire, et une sur quatre qui accepte de se rendre complice, c’est-à-dire qu’ils nous rappellent qu’eux n’ont pas le droit, c’est interdit par la loi, mais ils nous incitent en tant que propriétaire à le faire en nous disant que c’est nous qui avons le choix en définitive. »

La discrimination au logement, c’est interdit par la loi, cela signifie qu’un agent immobilier ou un propriétaire s’expose à des sanctions pénales pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

La campagne de testing montre que cette part des agences complices est tout à fait consciente de l’illégalité de la discrimination qu’elle exerce, et l’assument auprès des propriétaires en leur permettant de sélectionner eux-mêmes les dossiers.

pexels-kindel-media-logement
Kindel Media via Pexels

Des formations, mais des progrès lents

Depuis son dernier testing, SOS Racisme constate… que rien n’a beaucoup changé. En mai 2019, 51% des agences en Ile-de-France testées par l’association pratiquaient une exclusion de certains dossiers.

Pire, certaines agences déjà épinglées il y a trois ans pour discrimination continuent de perpétuer ces exclusions dans le plus grand des calmes.

C’est justement à la suite de ce testing que des formations obligatoires ont été imposées par le décret du 14 octobre 2020, des formations à effectuer tous les trois ans pour les administrateurs de biens. Au vu de l’étendue du problème, sont-elles suffisantes et dispensées à l’ensemble des professionnels de l’immobilier ?

Pour le président de la Fédération nationale de l’immobilier Jean-Marc Torrollion interrogé par France Info, c’est malgré tout une petite amélioration par rapport à la campagne de testing d’il y a trois ans.

On est certes passé de 51% des agences immobilières qui discriminent, à 48,50%. Cela reste quand même très léger, comme amélioration.

SOS Racisme réclame le « renforcement des sanctions pénales en cas de discriminations », ainsi que la « mise en place d’un ordre disciplinaire ».

À lire aussi : Cette enquête dévoile l’ampleur des discriminations à l’université

Crédit photo : Rodnae Productions via Pexels

Les Commentaires
7

Avatar de hellopapimequepasa
28 mars 2022 à 16h47
hellopapimequepasa
@Freyashiva les proprio se croit tout permis.J'ai appris qu'ils n'avait pas le droit de venir chez leur locataire!(ils ne sont même pas censé avoir des clés) et ma soeur c'est fait arnaqué quand elle cherchais sur paris. Donc je suis pas étonné de cette exclusion des personne racisé (on doit avoir la même du coté des handi et des lgbt).il y a donc une impunité des proprio (qui savent que les locataire ont besoin de se loger et ne connaissent pas les lois) couplé au racisme et au oppression systémique ça donne ça..mais aucune idée de comment on pourrai lutter pour.A partir du moment ou y a inéquité du pouvoir,les gens profitent..
1
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Société

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

1
Société
agnes manif IVG Budapest – 28 septembre 2022 MLC

Reportage : l’IVG en Hongrie, un droit menacé par la politique d’Orban et un tabou persistant

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Actu mondiale
Brad Pitt aurait agressé Angelina Jolie dans un avion, et elle a porté plainte… contre le FBI

Angelina Jolie porte plainte contre Brad Pitt pour violences contre elle et leurs enfants

Anthony Vincent

05 oct 2022

Société
madprime-miniature-verticale

Vague de haine transphobe contre le Planning familial : le MadPrime décrypte la polémique

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
sandrine rousseau signe feministe vertical

Sandrine Rousseau fait un geste féministe à l’Assemblée nationale, mais au fait, que signifie-t-il ?

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

Actu en France
Mat Napo / unsplash

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Aïda Djoupa

04 oct 2022

2
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

Société
julien bayou lcp

Julien Bayou contre-attaque et dénonce une « croisade » féministe

Santé
Une femme atteinte de cancer dans une chambre. © Thirdman de la part de Pexels via Canva

La pollution de l’air augmente les risques de cancer du sein, selon une nouvelle étude

Anthony Vincent

04 oct 2022

La société s'écrit au féminin